Insolite
LaVieImmo.com
Insolitejeudi 16 août 2012 à 11h09

Vainqueur du marathon, on lui offre une maison !


Stephen Kiprotich dans le feu de l'action, à LondresStephen Kiprotich dans le feu de l'action, à Londres (©Wikimedia)

L’athlète ougandais Stephen Kiprotich a de quoi être heureux : après avoir décroché l’or olympique au marathon de dimanche à Londres, il a été récompensé par un chèque de 80 000 dollars. Et la promesse d’une... maison toute neuve pour ses parents !

(LaVieImmo.com) - C’est en passe de devenir la nouvelle mode dans le monde du sport. Un deuxième médaillé olympique s’est en effet vu promettre une maison, une fois revenu au pays, en remerciement des exploits accomplis pour la nation. Après le Sud-Coréen Yang Hak-Seon, qui avait brillé au saut à cheval, c’est au tour de l’Ougandais Stephen Kiprotich de se faire gratifier d’un bien immobilier pour avoir décroché l’or, nous raconte l’AFP. Notons que l'un comme l'autre ne seront pas les heureux propriétaires de cette récompense, qui sera réservée à leurs parents.

Un chèque de 80 000$ et une promotion !

Dans le cas du marathonien, après avoir été reçu par le président ougandais Yoweri Museveni, c’est « une maison avec trois chambres à coucher » qui sera mise à disposition de ses parents, qui résident dans une région pauvre et isolée de l'est du pays, rapporte l’AFP. Mais le jeune homme de 23 ans n’a pas été oublié. Il bénéficiera à titre personnel d'un chèque de 80 000 dollars offert par l’Etat, soit 65 000 euros environ, alors que le PIB par habitant de cet Etat de 31 millions d’habitants n’est que de 500 dollars. Gardien de prison de profession, Kiprotich devrait par ailleurs avoir droit à une promotion, ont annoncé ses supérieurs.

Un « manque de soutien financier » pour les sportifs

Une récompense qui masque des problèmes structurels dans ce pays qui borde le lac Victoria. Car celui qui a devancé dimanche dernier le Kenyan Abel Kirui de 1 minute et 26 secondes se plaignait « du manque de soutien financier apporté aux sportifs », selon l’agence de presse.

Comme ses compatriotes sportifs, Kiprotich était contraint de s’exiler pour s’entrainer en vue des Jeux olympiques. Les séances avaient lieu la plupart du temps dans les hauteurs d’Eldoret, au Kenya, précise l’agence de presse.

Les parents du jeune Yang Hak-Seon jouiront quant à eux, grâce au cadeau d'un promoteur immobilier local, d’un appartement de 116 m² à Gwangju, dans le Sud-Ouest de la Corée du Sud.

Pour retrouver les prix de l'immobilier au m², ville par ville en France : cliquez ici.

Léo Monégier - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)