Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewvendredi 10 juillet 2015 à 14h55

"1 point de hausse des taux peut faire baisser les prix de 10 à 15%"


Laurent Vimont, président de Century 21 France
Laurent Vimont, président de Century 21 France
Laurent Vimont, président de Century 21 France (©dr)

Laurent Vimont, président de Century 21 France, livre son analyse sur l'évolution des prix de l'ancien en France.

(LaVieImmo.com) - Quel est votre sentiment sur le marché en ce moment ?

Laurent Vimont : Entre le premier semestre 2014 et le premier semestre 2015, les prix restent orientés à la baisse(-2,6% au niveau national). Mais sur les six premiers mois de l'année, nous observons une remontée du prix moyen au m² de 1,8%. Parallèlement, les volumes de ventes sont eux aussi remontés : +15% environ au sein du réseau.

Vous confirmez donc que le marché de l'ancien repart ?

Laurent Vimont : Pour moi, le marché ne s'est surtout jamais arrêté ! Mais les conditions sont particulièrement bonnes en ce moment, il est vrai. Les ventes augmentent, portées par une baisse des prix. Les vendeurs ont intégré l'an dernier que les prix ne montaient plus, et beaucoup ont accepté d'abaisser leurs prétentions. Le repli historique des taux a, d'un autre côté, rendu la demande plus solvable, facilitant le passage du « je veux acheter » au « je peux acheter ».

Justement, la remontée des taux risque-t-elle de porter un coup d'arrêt au marché ?

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Laurent Vimont : Si la hausse actuelle est purement stratégique, et a pour but de permettre aux banques d'augmenter leurs marges, dans ce cas, la remontée devrait être très progressive et étalée dans le temps. Il devrait donc y avoir peu de conséquences sur le marché de l'immobilier. A l'inverse, si un élément extérieur vient fausser la donne et provoque une remontée brutale des taux - l'aggravation de la crise grecque, ou tout autre événement de type « subprimes » -, il est à craindre que les volumes de ventes plongent et que les prix corrigent à proportion. On estime qu'un point de hausse des taux conduit à une baisse des prix de 10 à 15%. Fort heureusement, ce dernier scénario ne semble pas dans l'air du temps. Aujourd'hui, les banques n'attendent pas que la pluie tombe pour prendre un parapluie !

Quels sont vos conseils pour les acheteurs et les vendeurs ?

Laurent Vimont : Que les vendeurs n'hésitent pas à solliciter les conseils des professionnels de l'immobilier, pour fixer un prix de vente qui corresponde au marché. Nous arrivons à vendre, et dans un délai de trois mois en moyenne. Les acheteurs ont, pour leur part, le choix : attendre une éventuelle baisse des prix, tandis que les taux ont de grandes chances d'augmenter, ou, si les conditions sont réunies, foncer après avoir fait le tour du marché, visité, comparé… au besoin en se renseignant sur Internet !



Retrouvez les prix au m² ville par ville, partout en France >>

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 16/07/2015 à 19:59 par franckblack

    depuis 2012 les taux ont baissé de 2 points ça démontre à quel point nous avons retardé la correction.

  • 1 Reco 15/07/2015 à 14:10 par Ancien199556

    Le lobby qui se tire une balle dans le pied, c'est rare.
    Mais enfin une vérité de leur part sur la réalité du marché et des risques que peuvent encourir des acheteurs aujourd'hui (perdre des milliers d'euro en quelque mois)
    Il reste très pessimiste sur la remonté des taux histoire de rassurer l’acheteur mais méfiez-vous, les taux peuvent prendre facilement +1% en 1 ans, voir plus vite encore. La situation extrêmement instable en Europe d’un point de vue financier laisse peu de doute.
    Vendeur, ce n’est pas en attendant de meilleurs jours pour vendre que vous pourrez espérer une situation meilleur du marché, à moins attendre 30 ans que la génération papy-boom se tasse.

    Message modéré 06/10/2015 à 15:12

  • 4 Reco 14/07/2015 à 16:02 par sentury23

    Il ne faut surtout pas être propriétaire durant l'éclatement imminent de la bulle immobilière.

    Vous avez un doute sur l'éclatement de la bulle immobilière? Vous avez un doute sur le chomage? (600 chomeurs de plus par jour en france depuis plus de 3 ans)... Sur la précarisation des emplois? (CDD et interim ne sont pas solvables - ce ne sont pas des acheteurs)? Sur l'indice iTi en France (nombre d'acheteurs par vendeur. Il a chuté à 0,4 en France. Il y plus de 2 fois plus de vendeurs que d'acheteurs... c'était le contraire il y a 1 an et demi). A paris l'indice iTi est passé de 5 à 1 en l'espace de 2 ans! et avec le papy-boom, on s'attend à ce qu'il dégrade sous la barre du 0,1 pour les 20 prochaines années! La dépendance des francais explose (recherchez les courbes!). Vous doutez de la fuite des retraités (portugal, thailande...)? Vous doutez de la chute de la rentabilité locative? (baisse des loyers, hausse des taxes aux propriétaires - les investisseurs fuient le marché de l'immobilier - cela engorge d'autant plus le marché de biens à vendre...)

    Les spécialistes n'ont plus de doute sur l'éclatement de la bulle immobilière. L'Etat à été accusé de brader ses biens - il voulait juste vendre avant qu'il ne soit trop tard.

    On estime de plus en plus probable un retour aux prix des années 1998-2000, voir plus bas encore (car la conjoncture est pire aujourd'hui qu'en 1998).

    Il ne fera pas bon d'être propriétaire durant l'explosion de la bulle immobilière. Surtout qu'on peut louer pour de moins en moins cher en ce moment, en attendant que l'orage passe.
    Si vous pouvez, vendez avant la fin de l'été!

  • 1 Reco 11/07/2015 à 11:36 par doriandoy

    Le taux ça peut se renégocier, le prix d'achat une fois passé devant le notaire, non.

    J'espère que les taux vont passer à 5 ou 6 % histoire que ça corrige bien et que les gens se sortent de la tête une fois pour toute qu'une plus value c'est automatique


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...