Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewvendredi 25 juin 2010 à 14h39

"20% de l'électricité de Bussy fournie par les panneaux solaires"


Hugues Rondeau
Hugues Rondeau
Hugues Rondeau (©dr)

Bussy Saint-Georges, en Seine-et-Marne est la première ville d'Île-de-France à créer une société économique mixte locale (SAML) pour produire des énergies renouvelables. Hugues Rondeau, le maire de Bussy, compte sur les installations photovoltaïques pour conjuguer au présent l'innovation écologique en matière d'équipements publics, et au futur le service aux particuliers. Il revient pour LaVieImmo.com sur les intérêts de cette pratique en fort développement.

(LaVieImmo.com) - En quoi consiste votre projet ?

Hugues Rondeau: Tout commence avec la création d’une Société d’économie mixte locale (SEML), le 6 avril dernier. Elle réunit notre municipalité, qui garde la maîtrise totale avec 51 % des parts du capital social, et plusieurs partenaires privilégiés, comme l’allemand Eurosol - spécialiste de l’énergie solaire - ou la banque franco-germanique SarrLB. Dans un premier temps, cette SEML se chargera d’équiper de panneaux photovoltaïques les toits de l’ensemble des bâtiments publics : la mairie, les crèches, les écoles, etc. Tout devrait être fonctionnel début 2011. Au total cette opération devrait produire quelque 800 kilowatts. Mais la Ville ne compte pas s’arrêter là ! Le but est de décliner l’offre aux particuliers…

C’est-à-dire ?

Hugues Rondeau: Il est normal que nos concitoyens bénéficient également de cette nouvelle source d’énergie et de revenu. Tous les particuliers et les bailleurs sociaux pourront équiper leurs toits de panneaux solaires. C’est la SEML qui se chargera de tout : devis (gratuit !), installation des panneaux, transaction auprès d’EDF, et redistribution du dividende. La commune s’engage même à récupérer les panneaux au terme du contrat.

Mais est-ce véritablement rentable ?

Hugues Rondeau: La rentabilité est assurée ! Calculez vous-même : le retour sur investissement oscille entre 8 et 10 %. Or le contrat que vous établissez avec EDF est de 20 ans. Donc en 10 ans, l’installation est amortie et les dix années suivantes ne génèrent que du profit… Ajoutez à cela un crédit d’impôt de 8 000 euros par foyer et d’importantes subventions, variables selon les régions. Et n’oubliez pas que le revenu est net d’impôt !

Vous auriez un exemple à nous donner ?

Hugues Rondeau: Bien sûr. Pour une maison d’environ 140 mètres carrés, déduction fiscale comprise, le gain sur la totalité du contrat est de 8 000 euros, ici, dans notre département. Car il ne faut pas oublier que la production d’énergie varie selon l’inclinaison, le climat, etc.

Songez-vous à baisser les impôts avec les gains engrangés ?

Hugues Rondeau: (Rires) Non ! Nous voulons surtout aller toujours plus loin dans les énergies renouvelables, et notamment dans la filière biomasse. Mais les coûts d’installation sont plus élevés et la rentabilité moins importante que pour l’énergie solaire… Aussi ce projet est-il seulement à l’état d’étude pour le moment.

Quel intérêt en tirent concrètement les habitants ?

Hugues Rondeau: Eh bien, d’ici quatre à cinq ans, 20 % de l’électricité de Bussy sera fournie par les panneaux solaires. Ensuite, nos habitants sont responsables écologiquement et j’aime à penser qu’ils tirent une certaine fierté de ce que leur ville soit la première commune francilienne à développer ce type d’activité. J’espère donner l’exemple, et que de nombreuses autres communes suivront ce même élan. D’autant que la production d’énergie solaire est aussi bénéfique sur le plan environnemental qu’économique.

Propos recueillis par Lorna Oumow - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...