Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmardi 18 janvier 2011 à 18h02

"38€, c'est un bon prix pour les actionnaires de SeLoger.com"


Emmanuel Parot
Emmanuel Parot
Emmanuel Parot (©de)

Emmanuel Parot est analyste chez Gilbert Dupont, spécialiste du secteur immobilier. Pour LaVieImmo.com, il revient sur le relèvement de l’offre publique d’achat d’Axel Springer sur SeLoger.com de 34 à 38 euros par action : une offre au « bon prix », à laquelle il recommande d’apporter.

(LaVieImmo.com) - Le relèvement de l’offre publique d’achart d’Axel Springer vous étonne-t-elle ?

Emmanuel Parot : Pas vraiment. Dès le dépôt de l’OPA, fin septembre, nous avions anticipé deux scénarii possibles : soit une contre-offre, déposée par un concurrent de SeLoger ou un fonds d’investissement attiré par le niveau élevé et la récurrence de ses free cash-flows ; soit un relèvement du prix proposé par Axel Springer. La première hypothèse tardant à se concrétiser, le second scénario était devenu plus probable.

Même si Axel Springer avait exclu à plusieurs reprises l’éventualité ?

Emmanuel Parot : SeLoger a vraisemblablement accéléré les choses en annonçant, au début du mois, qu’il ferait voter à son assemblée générale une résolution limitant à 15 % les droits de vote de ses actionnaires, dès lors qu’ils ne détiendraient pas 50 % de son capital. Rien ne dit que la mesure aurait effectivement été validée, mais il est probable qu’Axel Springer n’a pas voulu courir le risque de voir son poids limité de manière aussi drastique. L’AG, convoquée le 20 janvier, approchant, il lui était devenu impératif de réagir.

Que recommandez-vous aux actionnaires de SeLoger.com ?

Emmanuel Parot : D’apporter à l’offre, sans aucun doute. Le nouveau prix de 38 euros par action est un bon prix. Légèrement inférieur à notre objectif de cours de 40 euros, mais conforme à la valorisation retenue fin octobre par l’expert indépendant mandaté par le groupe [dans une fourchette de 37 à 40 euros, NDLR]. Le pire pour les actionnaires, aurait été qu’Axel Springer renonce à son projet et retire son offre…

Que va-t-il se passer maintenant pour SeLoger.com ?

Emmanuel Parot : C’est la question ! Ou plutôt les questions. Tout d’abord concernant le management du groupe : depuis le début, le Conseil de surveillance de SeLoger s’est opposé avec véhémence au projet d’Axel Springer. Le directeur général pourrait ne pas être reconduit dans ses fonctions, mais d’autres membres de l’équipe pourraient suivre. On n’a pas vraiment d’éléments là-dessus… En termes de stratégie ensuite, on peut imaginer qu’Axel Springer prépare une opération de croissance externe. Le développement à l’international du groupe a été évoqué à plusieurs reprises au cours des derniers mois, d’abord par Axel Springer qui en avait fait une justification de son offensive, puis par SeLoger lui-même, qui l’avait repris à son compte, notamment au moment de l’exposé de ses perspectives d’évolution, le mois dernier. Mais je vois mal qui pourrait faire l’objet d’une telle offre… En tout cas en Europe. Reste la question purement boursière. Il n’est pas exclu qu’Axel Springer demande le retrait de SeLoger.com du marché, s’il détient 95 % de son capital au terme de son offre. Il va falloir suivre de très près la suite des évènements.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...