Interview
LaVieImmo.com
Interviewjeudi 12 juillet 2012 à 18h03

B. Apparu : "Dans le logement, la vraie question c'est de savoir où construire"


Pour Benoist Apparu, "le foncier est sous-utilisé" dans les communesPour Benoist Apparu, "le foncier est sous-utilisé" dans les communes (©dr)

Exclusif ! Benoist Apparu revient pour LaVieImmo.com sur la situation du logement en France. L'ancien Ministre du Logement prend position sur l'encadrement des loyers à la relocation, réforme d'envergure entreprise par le gouvernement, et sur les objectifs de construction de ce dernier.

(LaVieImmo.com) - L’encadrement des loyers est selon vous « une mauvaise mesure », qui ferait fuir les investisseurs ?

Benoist Apparu : Ce n’est pas un « encadrement », mais un « blocage » des loyers, que va mettre en place le gouvernement. Ce qui aura je pense deux impacts négatifs : d’une part, créer un décalage considérable entre les locataires qui louaient leur appartement depuis des dizaines d’années et ceux qui arrivent sur le marché. Enfin, cela risque fort d’accentuer le phénomène de locations « au black ». N’oublions pas par ailleurs que le principe de la production de logements, c’est certes pour permettre à des gens d’y habiter, mais aussi d’investir. Or avec une telle mesure, qui fera fuir les investisseurs, on génère à coup sûr de la pénurie de logement.

Justement, le gouvernement prévoit parallèlement une politique de construction massive de logements – 500 000 par an, dont 150 000 logements sociaux, objectif qui vient d'être réaffirmé par Cécile Duflot. Cela ne pourrait-il pas y remédier ?

Benoist Apparu : Je rappelle que l'année dernière, 435 000 logements ont été commencés. Nous n’étions donc pas très éloignés de cet objectif. Mais ce n’est pas cela qui va révolutionner le logement en France. Car, si je suis d’accord avec le fait qu’il faut construire massivement, la véritable question qu’il faut se poser, c’est où il faut construire ces logements. En région PACA ou en Ile-de-France ; là oui, ce sont ces régions qui en ont le plus besoin. Ce qui n'est absolument pas le cas pour d'autres zones.

La ministre du Logement s’est également exprimée sur le dispositif d'investissement locatif Scellier, qu’elle a qualifié de « coûteux et non ciblé », et dont la fin brutale a contribué à « la récente chute de la construction que la France connaît aujourd’hui ».

Benoist Apparu : Le Scellier, c’est fini depuis longtemps. On s’aperçoit que le modèle de ce marché ne fonctionne qu’avec l’aide des deniers publics depuis 30 ans, soit à la date des premiers dispositifs d’investissement locatifs. En parallèle, regardons l’évolution des encours de crédit : en 2010, il y avait 900 milliards d’euros d’encours, alors qu'en 2000 il n’y en avait que 300 milliards. Les encours ont donc été multipliés par trois en 10 ans, mais la construction n’a pas du tout suivi une telle augmentation. Le modèle de ces dispositifs ne marche donc pas. Aujourd’hui, il faut changer de registre : libérer le foncier, et surtout inverser la fiscalité des plus-values immobilières, incitative à la rétention de terrains. Et enfin, terminer la réforme de l’urbanisme engagée par le gouvernement précédent.

Vous êtes intervenu récemment sur le projet de loi PS qui tend à abroger le relèvement de 30 % des droits à construire pendant trois ans. Vous dites qu’ « en revenant sur la loi relative à la majoration des droits à construire, la gauche s’oppose à l’idée de construire plus »…

Benoist Apparu : Je trouve en effet ahurissant qu’une ministre écologiste soit contre la densité. J’entends bien la critique qui consiste à dire que le rehaussement des droits à construire est une mesure contraignante pour les communes, mais il me semble qu’à un moment, il doit y avoir de la contrainte. Les communes sont incitées par cette loi à construire davantage, et c'est une bonne chose, car le foncier est sous-utilisé.

Enfin, un petit mot sur le récente polémique au sujet du taux important de locataires aisés au sein du parc HLM, qui ne seraient pas loin de 10 %, à avoir des revenus supérieurs à 4 000 euros ?

Benoist Apparu : Ce n’est pas une polémique, c’est la réalité en France ! 60 % des Français ont théoriquement le droit d’aller habiter en HLM. Pourquoi ? Les plafonds de revenus actuels, qui peuvent monter jusqu’à 5 000 euros, leur en donnent le droit. L’ancienne majorité voulait baisser ces plafonds, mais la gauche à l’époque avait voté contre... Il faut en effet abaisser ces plafonds, afin de rendre leur vocation première aux HLM : permettre de loger ceux qui ont les revenus les plus modestes.

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 14/07/2012 à 19:45 par Fredb

    Oui, il faut repenser les villes et donc "penser", c'est bien ce qui cloche au niveau des décideurs.
    Pour preuve, la dernière étude de l'insee sur le prix des logements date de 2006, je pense qu'ils doivent mieux avoir à faire ...

  • 0 Reco 14/07/2012 à 00:24 par doriandoy

    Benoit Apparu... c'est pas le mec qui dit qu'il n'y a pas de bulle, qui a distribué 200 milliards d'aides pour au final dire que les aides ça n'a servi qu'à faire gonfler les prix?

    Ensuite à la question "construire où?", j'ai une idée: Au lieu d'étendre les villes à l'infini et faire des couronnes de plus en plus grandes, il faut créer de nouveaux centres.

    Centre historique -> Centre ville -> ancienne zone industrielles reconvertie en habitation -> banlieue de racailles ou pavillonnaire = > en gros, c'est le schéma qu'on a dans toutes les grandes villes

    On voit le résultat....

    A mon avis, il faut raser une bonne partie de beaucoup de villes et les repenser totalement.

  • 0 Reco 13/07/2012 à 11:55 par Fredb

    +1

  • 0 Reco 13/07/2012 à 11:32 par jacques51

    son problème c'est qu'il considère le logement comme un produit d'investissement pas comme un besoin sociétal. A multiplier des produits d'investissement sur la pierre, il a participé à produire une demande d'investisseurs au détriment de ceux qui veulent se loger, il a participé à produire la fameuse pénurie et la flambée des prix

  • 0 Reco 13/07/2012 à 10:52 par Fredb

    C'est tristement marrant de voir comment ceux qui ne sont plus aux commandes se mettent à réfléchir :
    "la véritable question qu’il faut se poser, c’est où il faut construire ces logements. En région PACA ou en Ile-de-France ; là oui, ce sont ces régions qui en ont le plus besoin"
    C'est vrai que les scelliers et compagnie ont été très ciblé PACA et IDF.

    Ces gens ont eu leur chance et se sont lamentablement vautrés. Arrêtons de les écouter donner des leçons.

    Message édité 13/07/2012 à 10:53

  • 0 Reco 12/07/2012 à 20:28 par marc19

    Monsieur Hé Hé voudrait revenir à l'époque des seigneurs !!!!!!!!! comme si tout le monde vivait dans des chateaux , il oublie que tout cela était réservé à la noblesse .
    L'immense majorité vivait dans de minables baraques ...............

  • 0 Reco 12/07/2012 à 19:21 par hé-hé

    payer les impôts c'est un geste social, antoine ! L'idée d'inonder la France par la naissance va à l'encontre d'amélioration de condition de vie. Même si la France a beaucoup de surface par rapport à certains d'autres pays la tendance à construire petit, pas cher et compacte pour loger plus de personnes est complétement absurde. Cette idée est complétement soutenue par les marchands grossistes car il font leur blé sur la QUANTITE et pas sur la qualité du produit.

    Il y a longtemps les gens vivaient beaucoup mieux ce que nous montre le patrimoine, les châteaux, les hôtels particuliers, les beaux demeures... etc. Grandes pièces, hauts plafonds, hauts lits, murs épais...

    Où nous en sommes aujourd'hui ? Pour se loger on habite dans les carrés minuscules avec à peine de la lumière et aucune isolation thermique ni sonore. Je ne parle pas de la surface ou encore des tours à 1 million d'étage. Massacre de toute notion de beauté de la grâce et du confort de l'être-humain. Encore sous tendance de tout camoufler et trouver une explication à ça dans la mode souvent imposée par les asiatiques notamment les Japonais où la nation et d'une taille moyenne petite et sous les préjugés idiots s'est multiplié à fond sans avoir assez de place pour vivre. D'où les bas plafonds, les petites pièces de la taille des chiottes et tout riquiqui, tables basses, canapés inutilisables où t'es assis presque par terre... enfin ! Bref... l'horreur.

  • 0 Reco 12/07/2012 à 19:06 par MisterHadley

    LE "mariage" n'est pas une "formalité", effectivement...

    Mais la société est ainsi faite, maintenant, les "institutions" se sont perdues en chemin, dans "l'éducation star ac et secret machin"...

    Tout, tout d'suite, et si possible, jetable...

    Tous ces gamins à qui les "darons" n'ont jamais dit non lorsqu'ils ne s'en occupaient pas plus que ça sont maintenant "adultes", et, par exemple, exige d'avoir des appartements à Paris intramuros pour une bouchée d'pain, "parce que tout leur est dû et c'est bien normal"...

    Tout fout l'camp, ma pauv'lucette...

    :/

  • 0 Reco 12/07/2012 à 19:05 par antoine

    et pis cest quand meme mieux: je suis de la vieielle ecole

    les ges qui diviorcent cest souvent ceux qui mettent du temps a se decider de se marier, ou ceux dont les parents eux aussi ont divorcé

  • 0 Reco 12/07/2012 à 19:04 par antoine

    ben en fait on sest marié surtout car ca nous facilitait la tache:

    je suis chercheru et avant d'etre fixe a polytechnique, ben jai voyagé bcp: USA, UK, Japon, en postdoc, et ma femme me suivait a chaque fois

    et question visa , ca aide beaucioup en plus elle pouvait bosser a cchaque fois

  • 0 Reco 12/07/2012 à 19:00 par antoine

    aller les gras je vous laisse, sinon moi aussi jevais me faie tuer a la maison

    bonne soiree

  • 0 Reco 12/07/2012 à 18:59 par antoine

    "non" mais faut la descendence quand meme

    et sans dec niveau impot du y gagne a donf

    on a trois gosses

    ben au lieu de payer 4000 euros, on en paie que 1500!

  • 0 Reco 12/07/2012 à 18:58 par MisterHadley

    Suis pas marié, l'antoine, donc... ;)

  • 0 Reco 12/07/2012 à 18:58 par hé-hé

    payer moins d'impôts c'est le but de la vie ?

  • 0 Reco 12/07/2012 à 18:57 par MisterHadley

    Mais vous n'êtes pas "romantique" pour deux sous, les "djeuns", hein....

    Condirérer l'autre comme une chose que l'on "pique", déjà, c'est moyen...

    Ensuite, le "mariage", c'est à la base une cérémonie, un "rite" de passage... un serment, etc, etc....

    Personne ne t'oblige à quoi que ce soit, justement, et rien ne t'empêche de ne te "marier" que dans les yeux de l'autre, entre elle et toi, sans " la société", sans "la religion", sans rien du tout, sauf elle et toi...

    Comme le "caprice des Dieux", quoi... ça s'fait qu'à deux....

    :D

  • 0 Reco 12/07/2012 à 18:56 par antoine

    "il ne faut jamais se marier c'est tout."

    ben si quand meme: faire des gosses cets le but de la vie

    et en se mariant et en faisant des gosses, ben tu paies moins d'impots!

  • 0 Reco 12/07/2012 à 18:53 par hé-hé

    il ne faut jamais se marier c'est tout. Que vient faire l'état dans tes affaires perso ? Au pire si tu veux déduire etc. pacs; Mais le mariage c'est lourd et moyen âge. Sinon mariage = ceinture de chasteté. Autrement ça ne marche pas.

  • 0 Reco 12/07/2012 à 18:45 par antoine

    conclusion:

    ne jamais acheter a 150km du boulot!!! sinon cest pas 50%, cest 90% de chance de vivre ce calvaire

    et comme cest trop cher pres du boulot, ben personne n'achete!

  • 0 Reco 12/07/2012 à 18:26 par Sammy

    Oui!!!

  • 0 Reco 12/07/2012 à 18:26 par antoine

    "Il faut en effet abaisser ces plafonds, afin de rendre leur vocation première aux HLM : permettre de loger ceux qui ont les revenus les plus modestes."

    completement stupide: on va concentrer les pauvres dans les mêmes immeubles!

    Il faut de la mixité sociale!

  • 0 Reco 12/07/2012 à 18:06 par L'enclume

    il a raison

    rendons les HLM aux français qui en ont besoin. chassons en les députés et ministres.