Interview
LaVieImmo.com
Interviewvendredi 5 octobre 2012 à 16h33

"Cécile Duflot a eu le courage de soutenir l'investissement locatif"


Alain Dinin, PDG de NexityAlain Dinin, PDG de Nexity (©dr)

Trois questions à Alain Dinin, le PDG du promoteur immobilier Nexity. Si « le diable est dans le détail », le dirigeant accueille favorablement la mise en place prochaine du dispositif « Duflot », qui succèdera au Scellier début 2013.

(LaVieImmo.com) - Au moment de l’annonce de la suppression du Scellier, il y a un an, vous nous assuriez qu’un nouveau dispositif était en préparation pour lui succéder. Les annonces récentes en ce sens ne vous ont donc pas surpris.

Alain Dinin : Il n’était pas nécessaire d’avoir une boule de cristal ni une quelconque influence sur qui que ce soit pour comprendre, dès la fin de l’année dernière, que le futur gouvernement, de gauche ou de droite, n’aurait d’autre possibilité que continuer à soutenir l’investissement locatif. On estime à 500 000 le nombre de logements neufs à construire chaque année en France, et le pays compte moins de 60 % de propriétaires occupants. Où loger les 40 % restants ? Au sein du parc social, pour partie, mais majoritairement dans le privé. Le ministère s’attelle à organiser le retour des investisseurs institutionnels sur le marché de l’immobilier résidentiel. C’est très bien, mais pour l’instant, le seul moyen de développer une offre locative privée conséquente, c’est de faire en sorte que les particuliers investissent dans le secteur, en leur assurant un avantage fiscal et un rendement supérieur au livret A. C’est ce qui se passe depuis 1982 : le « Duflot » ne sera finalement que la huitième loi de ce type en trente ans...

La dimension sociale du dispositif (plafonds de loyers et de ressources des locataires) ne compromet-elle pas l’intérêt de l’entreprise ?

Alain Dinin : Le diable est dans le détail… On attend toujours des précisions sur les niveaux de plafonds de loyer ou le tracé du zonage retenu. Cela dit, le dispositif tel qu’il a été présenté jusqu’à maintenant par la ministre du Logement n’est guère différent, autant dans son mécanisme que du point de vue de l’intérêt fiscal, de la dernière mouture du dispositif Scellier. A ce propos, je pense qu’il faut louer le travail de Cécile Duflot, qui a eu le courage de soutenir un projet qui n’était pas, en apparence, en accord avec sa couleur politique. Souvenons-nous que les projets PS et EELV pour les présidentielles annonçaient la disparition du soutien à l’investissement locatif… On ne peut que se réjouir que le gouvernement ait compris que l’investissement locatif privé n’est pas le problème. Et s’il n’est pas, à lui seul, la solution, il en est une partie essentielle.

Un sondage Ipsos pour Nexity montre que les Français ne croient pas à une amélioration de la crise du logement. Plus que la question de la pénurie de logements, c’est le niveau des prix qui les inquiète, et en premier lieu du foncier…

Alain Dinin : C’est le coût de revient des logements qu’il convient de faire baisser : cela implique une réflexion sur le foncier, bien évidemment, mais aussi sur la manière dont on construit, selon quelles normes réglementaires et à quel prix. Chez Nexity, nous sommes partisans d’une mobilisation générale de l’ensemble des acteurs de la chaîne immobilière : constructeurs, promoteurs, propriétaires fonciers, collectivités locales, élus, banques et compagnies d’assurance… Le gouvernement a commencé à organiser cette réflexion, c’est un bon début, mais il faut aller plus loin, et surtout plus vite, sans quoi il sera très difficile de remplir les objectifs fixés.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 06/10/2012 à 13:45 par Fredb

    Le gouvernement n'a surtout pas le choix pour tenter de garder une croissance positive...mais ce dispositif n'aura pas le succès du scellier ou les français croyaient encore en la valeur refuge de la pierre...les baisses annoncées cette année ont sérieusement effrité le mythe...

  • 0 Reco 06/10/2012 à 12:53 par pongolo

    je ne vois pas ou est le courage de remettre une piquouze supplementaire à un malade drogué depuis 35 ans.

    j'y vois plutot de l'amateurisme et un manque de recul et de vision de la part de C. Duflot meme si elle fait preuve d'un activisme louable.

  • 3 Reco 05/10/2012 à 16:35 par antoine

    Je ne sais pas s'il faut parler de courage ou d'amateurisme..... les aides de l'état ne font qu'augmenter les prix et le but de l'immo ce nest pas une France de rentiers et de locataires!