Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 1 janvier 2015 à 14h47

Détecteurs de fumée : "Privilégier les chambres et les pièces à vivre"


La Commandant Didier Rémy, animateur prévention à la FNSPF
La Commandant Didier Rémy, animateur prévention à la FNSPF
La Commandant Didier Rémy, animateur prévention à la FNSPF (©dr)

Le point sur l’installation des détecteurs de fumée, obligatoire dans les foyers au 8 mars 2015, avec le Commandant Didier Rémy, animateur prévention à la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF).

(LaVieImmo.com) - Que dit exactement la réglementation sur l'équipement des foyers en détecteurs de fumée ?

Didier Rémy : Plusieurs textes réglementaires et législatifs viennent compléter la loi du 9 mars 2010, qui pose le principe d’un détecteur dans chaque logement. Le décret du 10 janvier 2011 précise que chaque logement doit être pourvu d’un détecteur déclenchant un signal sonore suffisamment fort dès qu’il y a un début d’incendie, et ce avant le 8 mars 2015. L’arrêté du 5 février 2013 explique quant à lui qu’ « au moins un détecteur de fumée normalisé (doit être) installé dans chaque logement ». Et enfin, la loi Alur du 24 mars 2014 énonce que l’installation de l’appareil incombe au propriétaire, alors que son entretien revient au locataire.

Un détecteur par logement, est-ce suffisant ?

Didier Rémy : Tout dépend de la configuration du logement. Si la propriété est grande et possède plusieurs étages, on dit qu’il en faut au moins un par niveau. Il est par ailleurs préférable de disposer le détecteur de fumée dans les chambres et les pièces à vivre. Le cas des cuisines est subtil : le détecteur doit être positionné à proximité des sources de danger pour une détection précoce mais pas trop proche. Ce détecteur pourrait par exemple être situé entre 2 et 3 mètres des éléments de cuisson sur une paroi verticale en hauteur, et avoir la fonction « Hush » qui permet de l’arrêter en cas de déclenchement intempestif.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les Français étaient il y a peu à la traîne pour s’équiper. Qu’en est-il à quelques semaines de l'entrée en vigueur de la loi ?

Didier Rémy : Les chiffres issus des échanges avec différents interlocuteurs font état, à l’heure actuelle, de 15 à 20 % de foyers équipés. Certaines sources disent que 30 % des Français le sont fin 2014-début 2015. Quoi qu’il en soit, les gens commencent à acheter ce dispositif dont le prix rappelons-le, varie de 10 à 50 euros. Nous notons de notre côté un nombre croissant de questions liées aux détecteurs de fumée. A ce sujet, il peut être utile d’investir dans un détecteur offrant 10 ans d’autonomie, sans doute un meilleur rapport qualité prix qu’un détecteur d’une autonomie d’un an. Enfin et surtout, bien veiller à ce que le détecteur soit CE et conforme à la norme EN 14 604*.

Quels autres conseils pouvez-vous donner ?

Didier Rémy : Nous sommes heureux de l’adoption de cette loi, mais le seul détecteur de fumée ne suffit pas. Dans la profession, on dit : « Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité ». Etre équipé doit en effet s’accompagner d’autres règles de sécurité élémentaires, comme par exemple éloigner les bougies de rideaux, etc ... Le jour j, si l’alarme sonne, il faut avoir les bons réflexes : fermer la porte pour s’isoler du feu, n’intervenir que si on est dûment formé à la sécurité incendie, évacuer et alerter les sapeurs-pompiers. Il est essentiel d’avoir les bons réflexes et respecter ce deuxième adage : « Là où il y a de la fumée, il ne faut pas aller » ! Rappelons enfin que le non respect de ces obligations n’est pas, jusqu’à présent, puni par la loi. Car excepté de gros problèmes avec les assurances en cas de sinistre, le risque le plus grave peut-être la mort.

*Norme obligatoire pour tout détecteur vendu depuis le 1er mai 2008. « La présence de cette référence ne garantit pas la fiabilité d’un produit, mais indique qu’il est récent », précise 60 Millions de Consommateurs.

Propos recueillis par André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 23/01/2015 à 05:56 par JIPEC

    Lors d'un stage incendie, il nous a été conseillé de placer le détecteur près de la sortie du logement pour pouvoir se diriger en cas de fumée épaisse! Alors, quoi faire?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...