Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewvendredi 7 mars 2008 à 15h00

"Grenelle sonne la fin de l'étalement urbain"


(LaVieImmo.com) - Le lauréat du grand prix de l'Urbanisme 2007 revient sur son projet architectural de grande hauteur sur les docks de Marseille et fait l'éloge de la densité en urbanisme.

Lavieimmo.com : Le projet « Sas Suède », sur le site Euroméditerranée, que vous pilotez comprend plusieurs tours. Quelles ont été les idées directrices de ce projet ?

Yves Lion : La présence de bâtiments de grande hauteur marque le territoire de façon forte. Il s'agit d'un îlot hyperdense qui a vocation à devenir un nouveau centre névralgique dans la ville. Le coefficient d'occupation des sols y est de onze, alors qu'il est de trois à quatre en moyenne dans la ville. Dans le Paris historique, il est de cinq. Sas Suède comprend deux immeubles de bureaux dont un de 135 mètres de haut (conçu par Jean Nouvel) et deux tours de logement de 100 m et plus de haut -, les premières construites depuis trente ans en France. La Cité phocéenne est une ville où le terme de mixité a un sens. Nous souhaitions le mettre en pratique architecturalement en mélangeant bureaux et habitations sur un périmètre restreint. Par ailleurs, le projet est situé en contrebas des collines et répond visuellement à des monuments emblématiques de la ville comme la gare Saint-Charles ou Notre-Dame-de-la-Garde, situés sur des hauteurs. La ligne d'horizon débute à 140 m, avec un édifice conçu par Zaha Hadid préalablement à mon projet, pour redescendre progressivement vers le futur musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée et le Vieux-Port. Nous souhaitions que cet ensemble s'intègre parfaitement dans le paysage.

Lavieimmo.com : Les tours sont connues pour consommer beaucoup d'énergie. N'est-ce pas un frein à leur édification ?

Yves Lion : La consommation des immeubles de bureaux des années 1960 était effectivement de 400 kWh/m2 par an. Nous avons divisé cette consommation par deux dans les années 1980 grâce à une meilleure rationalisation de l'espace. Les objectifs de Kyoto nous assignent à diviser par quatre nos émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050. En France, les émissions de CO2 ont été réduites de 2 % depuis la signature de ce protocole. Nous sommes encore loin du compte. Les architectes ont pris conscience de cette nouvelle donne et multiplient les projets d'immeubles économes en énergie. L'une des pistes choisies pour réduire fortement la facture énergétique est inspirée des principes bioclimatiques. Il s'agit entre autres de tirer profit des rayonnements solaires et de la ventilation naturelle pour réduire les dépenses en chauffage. Néanmoins, certaines techniques sont coûteuses et il faut veiller à maintenir un équilibre entre les dépenses immédiates et les économies futures. La prise de conscience est cependant générale et ne concerne pas que les tours de bureaux. Les promoteurs ont également ces objectifs en tête puisque qu'ils commercialisent des immeubles certifiés démarche haute qualité environnementale (HQE).

Lavieimmo.com : Vous étiez vice-président d'un atelier du Grenelle de l'environnement. Êtes-vous satisfait des conclusions de ces rencontres ?

Yves Lion : La parole écologique est portée par le monde politique et c'est tant mieux. Aujourd'hui, tout le monde s'accorde à dire qu'il faut construire dans les villes et non pas à quarante kilomètres des centres urbains. Pourquoi lancer des programmes immobiliers économes si la consommation en carburant des habitants triple pour qu'ils puissent se rendre sur leur lieu de travail ? Marne-la-Vallée correspond en taille à deux fois et demie0 Paris pour 250 000 habitants. Il faut en finir avec l'étalement urbain et construire des immeubles et des tours proches des centres. En ce sens, Grenelle sonne probablement la fin de la maison individuelle neuve à grande échelle au profit de l'individuel dense et du collectif. Il faut redensifier le tissu urbain. Bien sûr, les tours ne sont pas non plus la panacée mais c'est un outil urbanistique parmi d'autres. Il faut l'utiliser en tant que tel, ponctuellement.

Propos recueillis par Jorge Carasso

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...