Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewlundi 23 avril 2012 à 18h15

"Hollande ou Sarkozy : les taux augmenteront après le 6 mai"


Marc Touati, Assya Compagnie Financière
Marc Touati, Assya Compagnie Financière
Marc Touati, Assya Compagnie Financière (©dr)

Trois questions à Marc Touati, responsable de la recherche économique d’Assya Compagnie Financière et auteur du livre « Quand la zone euro explosera », aux Editions du Moment. Lors de notre dernier entretien, fin 2011, l’économiste estimait que les trois agences de notation financière (Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch) abaisseraient la node de la dette de la France après l’élection présidentielle. Au lendemain du second tour, il affine son analyse et évoque les répercussions d’une telle baisse sur le marché immobilier.

(LaVieImmo.com) - Au vu des résultats du premier tour, une dégradation de la note française est-elle toujours d’actualité ?

Marc Touati : Elle l’est, même s’il est probable qu’aucune des trois grandes agences n’agira avant le résultat du second tour voire, plus vraisemblablement, celui des élections législatives et le vote des premières mesures prises par le prochain gouvernement. En l’état actuel des choses, la France ne peut échapper à une dégradation de sa note si elle ne met pas en œuvre une politique de réduction de son déficit budgétaire. Et comme aucun des deux vainqueurs du premier tour ne semble très crédible en la matière…

Quelles répercussions cela peut-il avoir sur le marché immobilier ?

Marc Touati : Tout dépendra de l’ampleur de la dégradation des marchés financiers et de la hausse des taux des obligations d'Etat à dix ans qui en découlera. Mais sans attendre un abaissement de la note de la France, on peut penser que les taux longs augmenteront de toute façon dès après le second tour, ce qui entraînera une hausse des taux fixes des crédits immobiliers, plus ou moins forte selon les établissements, mais suffisamment marquée pour appuyer le mouvement de baisse de prix déjà à l’œuvre depuis quelques mois. Je n’ai pas modifié mes prévisions : les prix ont une marge de baisse de 10 à 15 %, plus si les taux s’emballent.

Ce risque de hausse des taux vous paraît-il aussi fort quelle que soit l’issue du scrutin ?

Marc Touati : Le mouvement sera vraisemblablement plus fort si c’est François Hollande qui est élu. Cela dit, je pense que si le candidat socialiste peut a priori « faire peur » aux marchés a court terme, il a aussi le pouvoir de les rassurer à moyen terme - peut-être même plus que ne le ferait Nicolas Sarkozy, surtout si sa réélection est suivie par des mouvements sociaux importants. On l’a vu avec les exemples espagnol et grec : les hausses d’impôt et la rigueur appliquées sans croissance sont contre-productives. Or Hollande a placé la restauration de la croissance au centre de son programme, et appelle à repenser les traités européens. Là est peut-être la solution. Avec une inconnue de taille : parviendra-t-il à convaincre Angela Merkel ? La réponse, paradoxale, est qu’il y parviendra s’il accepte de baisser les dépenses publiques. Or, pour le moment, il nous dit le contraire... Si Hollande veut éviter le pire, il devra donc rapidement faire machine arrière. En attendant, les tensions au sein du couple franco-allemand risquent d’êtres fortes, mais le bras de fer pourrait déboucher sur une solution intéressante.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 05/05/2012 à 20:35 par Yvon

    maisonphenix on connait la qualité de vos maisons... Votre réputation n'est plus a remettre en cause!

  • 0 Reco 05/05/2012 à 19:23 par maisonphenix

    mon dieu mon dieu mon dieu le conditionnement mediatique lobotomise le cervau des gens c'est triste! combien de mes clients me pose regulierement cette question: ce n'est pas trop dur en ce momment? merci les medias!!! commercial dans la construction de maisons depuis plus de 6 ans j'ai vendu pratiquement 30% de plus qu'a la meme epoque l'annee derniere!!!! mais ou te cache tu la crise?? :)

  • 0 Reco 03/05/2012 à 15:57 par antoine

    les taux sont au plus bas, et pourtant personne n'achete.......les prix ne baissent pas vite
    , les biens s'accumulent et les proprios vendeurs attendent comme des c...

    si les taux remontent, alors la, les gars ca va faire tres mal...

  • 0 Reco 26/04/2012 à 13:50 par Gironimmo

    donc dépêchez vous d'acheter ça va bientôt monter...

  • 0 Reco 25/04/2012 à 17:52 par Nathalie Grasselli

    Impossible ! Plus les taux augmenteront et plus les dettes augmenteront ! Pas sûre du tout qu'on laisse faire. Et puis si cette analyse est aussi juste que celle-ci : http://www.journaldunet.c om/economie/magazine/chat /deflation-plan-de-relanc e-faillite-des-etats-que- nous-reserve-encore-la-cr ise/marc-touati-la-traver see-du-desert-va-encore-d urer-6-mois.shtml quelle crédibilité vous accorder ?
    De plus les premiers financiers a avoir besoin de liquidités sont les banques à ce jour ? Et mis à part nos dépôts, fruit du labeur des travailleurs, il n'y a pas tant que ça de perspectives positives de rentrées d'argent frais pour le secteur de la finance. J'imagine plutôt un effacement de la dette de plusieurs pays, un long et majestueux ballet de la planche à billets, pour que les états se substituent aux banques, et refinancent les entreprises et leurs économies. En payant 3 à 4 points de moins sur nos taux à moyens terme en squizant les banques, on devrait s'en sortir sur les grands emprunts et donc ne pas avoir à augmenter les prélèvements sociaux ou les impôts. Faut pas croire ce que disent tous les analystes surtout quand ils se sont royalement plantés ces 15 dernières années !

  • 0 Reco 24/04/2012 à 22:56 par Friand

    La politique de taux bas de la BCE était sensé faire redémarrer les entreprises.
    Ces dernières conservent leurs marges (hausse des prix de l'énergie => hausse des prix des produits vendus) et nous payons le prix fort.
    En gros les entreprises profitent bien de ces taux bas pour se faire autant de blé en payant moins...
    => Classes moyenne et populaire = jambons

  • 0 Reco 24/04/2012 à 11:01 par hé-hé

    oui il faut arrêter avec les taux faibles. L'argent gratos ne fait que monter les prix partout. Et puis la croissance, croissance... j'ai une gueule de croissance ? Il faut également arrêter avec ce mot débile, ça ne mène à rien. Les ressources ne sont pas infinies, au moment donné il faut dire stop et apprendre à vivre (dans la finance entre autre faut faire beaucoup de coupures...) dans la période de récession.

  • 0 Reco 24/04/2012 à 00:25 par pas acheteur

    Il n'y a pas vraiment de quoi rire!
    Si l'immo se casse la figure, cela plaira aux acheteurs qui attendent la baisse depuis longtemps, puisque en l'état actuel des prix, c'est presque une folie d'acheter!
    Mais, au-delà de cet perspective plutôt sympathique, que se passera-t-il? Si le pouvoir d'achat baisse, si les chômage croit (restructuration, licentiements, sociétés déposant le bilan...), si les taxes et les impôts deviennent de plus en plus élevés, même avec une baisse de 15-20%, on aura du mal à trouver des acquéreurs.
    On peut se tirer tous dans les pattes ici, sur ce forum, mais à un moment le délire doit s'arrêter, et on devrait regarder les choses avec un peu plus de lucidité.
    Car l'avenir ne s'annonce pas si rose que certains l'espèrent, et peu importe le président que l'on aura.

  • 0 Reco 24/04/2012 à 00:23 par Pas tout à fait d'accord

    Sachant que la demande de crédit est en chute libre (-48% sur 12 mois) alors que les taux sont bas. Imaginez lorsqu'ils remonteront : on n'aura plus un seul acheteur.
    Que vont faire tous les vendeurs forcés (divorces, retraites, successions,...) ?

  • 0 Reco 23/04/2012 à 21:01 par Manu

    En attendant, on ne peut pas dire qu'il se soit planté sur ses dernières prédictions. Il avait prédit que l'immo se pèterait la gueule en 2012, bah c'est bien parti.
    J'en dirais pas autant de ceux qui soutiennent (et dont soutenu) moridcus que l'immo CA MONTE CA MONTE MONSIEUR ET JUSQU AU CIEL ET AU DELA !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...