Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewlundi 14 juin 2010 à 09h00

"Il est trop tôt pour annoncer un redémarrage de l'immobilier"


Jean-Michel Guérin
Jean-Michel Guérin
Jean-Michel Guérin (©dr)

Jean-Michel Guérin est président du groupe De Particulier à Particulier (PAP). Pour LaVieImmo.com, il revient sur l'évolution des indices PAP des prix de l'immobiliers entre particuliers dans les huit premières agglomérations françaises. Et met en garde contre les conclusions hâtives.

(LaVieImmo.com) - La bonne tenue des indices PAP est-elle le signe d’un redressement du marché immobilier ?

Jean-Michel Guérin : Non. Nos indices sont des indicateurs de prix. Leur hausse ne témoigne de rien de plus que de la reprise du montant des transactions conclues directement entre particuliers, depuis l’automne 2009, et après une période de baisse d’environ un an. Pour parler d’un redressement du marché immobilier, il faudrait que le nombre de transactions suive, or ce n’est pas encore le cas…

Même si les délais de transaction et les taux de négociation se réduisent ?

Jean-Michel Guérin : Les deux se sont effectivement repliés sensiblement en mai. Pourtant, il est difficile d’y voir le signe d’une fluidification d’un marché structurellement en situation de pénurie de logements. Face à une demande soutenue par des taux d’intérêt historiquement bas, les biens de qualité sont rares : rien d’étonnant à ce que ceux qui sont mis en vente trouvent preneur rapidement.

Quelles sont vos prévisions pour les prochains mois ?

Jean-Michel Guérin : Sans baisse des taux d’emprunt, les prix devraient continuer de progresser d’ici la fin de l’année - au mieux se stabiliser. Le mouvement de hausse qu’on constate depuis l’automne est alimenté artificiellement par le faible niveau des taux, dans un contexte d’inadéquation entre offre et demande de logements. Pour équilibrer le marché, il n’y aurait que trois possibilités : une accélération du rythme de construction de logements, qui accroîtrait l’offre ; une baisse prononcée des loyers, qui réduirait l’avantage comparatif d’une acquisition sur une location ; une remontée des taux. Les deux premiers scénarios sont improbables à court terme. Quant aux taux, il semble qu’ils se maintiendront proches de leur niveau actuel pendant plusieurs mois. Pour l’heure, une baisse des prix ne semble donc pas envisageable.

Craignez-vous un risque de blocage du marché ?

Jean-Michel Guérin : Non. Ce qu’on peut attendre de cette surchauffe en termes de prix, c’est un arrêt de la demande dès que les taux finiront par remonter. A plus long terme, la reprise économique globale, en permettant une relance de la construction, soutiendra le marché, mais pour les prochains mois, le scénario le plus vraisemblable reste celui d’une stabilisation. A moins, bien entendu, d’une grave crise économique – et sur ce plan, on n’est à l’abri de rien.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 17/06/2010 à 18:03 par birdit

    sans travailler au PAP (!) , je sais que plus de 80% des transactions entre particuliers sont passées par leur journal : cela leur permet d'établir des statistiques fiables sur la tendance générale du marché, en volume et en valeur
    les notaires donnent leur avis au vu des transactions passées dans leur cabinet, mr Guerin fait de même, pourquoi son analyse serait-elle moins fiable ?

  • 0 Reco 15/06/2010 à 07:33 par UFFA 92

    "Le mouvement de hausse est alimenté artificiellement par le faible niveau des taux" Il faudrait aussi ajouter les "mesures d'aides à l'achat" qui ont montré leurs inefficacités mais leurs impacts sur les prix et le petit nombre de nouveaux biens proposés à la vente. Rien de nouveau donc mais sur le site PAP la seule communication sans modération est sur la hausse des prix. Comprenne qui pourra

  • 0 Reco 14/06/2010 à 10:40 par lapoliss

    au moins autant que tous les responsables de réseau immobiliers...

  • 0 Reco 14/06/2010 à 10:34 par Jean Bon

    "Il imprime des journaux et vend de la pub sur internet(certes d'immobilier)"
    Il connaît donc peut-être le marché...

  • 0 Reco 14/06/2010 à 10:31 par nantais

    A plus long terme la reprise économique soutiendra le marché... Il a un bac vente pour nous déclarer une phrase aussi banale.. Moi je prédis que "Ben oui après la crise, c'est plus la crise." ELIOTT91 a totalement raison, pas de crédibilité ne peut lui être attribué a Mr Guérin

  • 0 Reco 14/06/2010 à 10:15 par ELIOTT91

    Je me demande toujours à quel titre Monsieur Guérin intervient sur l'évolution du marché de l'immobilier.Il n'est pas le représentant du marché des particuliers.Il imprime des journaux et vend de la pub sur internet(certes d'immobilier)Si ce monsieur éditait des revues sur la médecine serait-il pour autant médecin? Aucune crédibilité


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...