Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewlundi 12 novembre 2007 à 11h03

"Il est trop tôt pour parler de retournement des prix de l'immobilier", Blandine Lazennec, Directrice de la Communication chez SeLoger.com


(LaVieImmo.com) - Publié la semaine dernière, le baromètre SeLoger.com oppose « l’étonnant dynamisme » du marché immobilier parisien au ralentissement, voire fléchissement, observé dans les grandes villes de Province. Blandine Lazennec, Directrice de la Communication chez SeLoger.com, revient en détail pour Lavieimmo sur les tendances mises à jour par ce baromètre.   Lavieimmo.com : Votre baromètre insiste en priorité sur les différences entre les marchés immobiliers parisien et de Province…   Blandine Lazennec : En effet. Ce qu’on observe tout d’abord, c’est que le marché immobilier parisien reste très actif, à la vente comme à la location. Sur une période de trois mois achevée fin octobre, les prix de l’immobilier ont progressé de 1.3% dans chacune des deux catégories ; sur douze mois, la hausse est plus marquée pour les biens en vente (+8%) qu’en location (+6.6%). On ne trouve pas, ou plutôt on ne trouve plus, cette même dynamique dans les grandes villes de Province, où il semble que la situation commence à s’inverser. Ainsi, en octobre, on assiste à un tassement des prix à la vente dans l’ancien à Marseille (+0.3% sur un an). Les prix ont même baissé légèrement à Lyon (-0.3% sur un an) et Nantes (-0.8%), et de manière beaucoup plus prononcée dans des villes comme Toulouse (-4.7%) et plus encore Strasbourg (-6.9%). Notre indice national SeLoger.com* rend bien compte de cette nouvelle situation, puisqu’il enregistre une deuxième baisse mensuelle et s’établit à 141.95 au titre du mois d’octobre, contre 142.3 en septembre.   Lavieimmo.com : Ce constat donne-t-il raison à ceux qui prédisent un retournement du marché ?   Blandine Lazennec : Je ne pense pas, non. Il est trop tôt pour parler de retournement sauf peut-être pour certaines grandes villes de Province.  Maintenant, il est toujours très difficile de faire des prévisions ; de plus le baromètre mensuel SeLoger.com n’a pas vocation à prédire l’avenir, mais plutôt à fournir l’actualité des prix de l’offre immobilière. C’est en quelque sorte un poste avancé, un observatoire qui permet, à partir des annonces en ligne sur le site SeLoger.com, de donner la température du marché immobilier à aujourd’hui.   Lavieimmo.com : Votre baromètre constate également la flambée des prix des loyers.   Blandine Lazennec : Mis à part à Paris, la hausse est presque partout plus marquée pour les locations que pour les ventes. C’est le cas en Ile-de-France, où Paris fait figure d’exception. En Seine et Marne (77), les prix à location ont augmenté de 4.6% en rythme annuel en octobre, quand ceux à la vente se sont appréciés de 3.7%. Dans les Hauts-de-Seine (92), le rapport est de 4.8% contre +2.1%… Le constat est le même en Province. A Marseille, où les prix à la vente, on l’a vu, ont gagné 0.3% en un an en octobre, les prix à la location ont grimpé de 0.8%. A Strasbourg, où la baisse des prix à la vente est la plus forte (-6.9%), les prix à la location ont gagné 5.6%... On peut expliquer cela par un report des acquisitions vers les locations ; les prix à la vente, la hausse des taux d’intérêt, s’avèrent dissuasifs pour des candidats à l’achat qui se rabattent alors sur les locations. Un phénomène qui a pour effet d’augmenter la pression de la demande sur le marché locatif et qui peut, pour partie, expliquer les hausses constatées sur les locations en octobre.   Indice national SeLoger.com : base 100 : mars 2004   Propos recueillis par ES

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...