Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 26 septembre 2007 à 14h35

"Il faudra attendre quelques mois pour voir l'effet des mesures Sarkozy", Ronald Wasylec, analyste à la Société Générale


(LaVieImmo.com) - Le ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables a publié hier les derniers chiffres de la construction de logements neufs en France. Ronald Wasylec, analyste à la Société Générale revient sur ces données pour LaVieimmo.com.

LaVieimmo.com : Comment interprétez-vous les chiffres publiés hier matin par le ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables ? Au cours des trois mois de juin à août, on a assisté à une stabilisation des permis de construire et une accélération de la croissance des mises en chantier de logements neufs. Ces évolutions remettent-elles en question le constat pessimiste que certains avaient pu faire après la publication des chiffres du mois d’août ?

Ronald Wasylec : Il serait hâtif de conclure que la situation est redevenue favorable avec un seul mois de rebond. On assiste probablement à un effet compensation du retard accumulé au cours des premiers mois de l'année, en particulier avant les élections, et dont on pouvait voir les effets dans les chiffres du mois d’août. Depuis dix-huit mois, le marché français s’est stabilisé à un niveau élevé, tant dans la promotion immobilière (autour des 110-120 000 logements par an) que dans la construction de maisons individuelles. Il faudra attendre les prochaines publications pour mieux apprécier une éventuelle modification de la tendance.

LaVieimmo.com : Peut-on voir dans ces chiffres un effet des mesures du nouveau gouvernement en faveur de l’accession à la propriété ?

Ronald Wasylec : Peut-être un peu… mais il me semble qu’il est encore trop tôt pour parler de ça. L’inertie du processus de construction d’un logement est tel qu’on ne pourra percevoir cet effet qu’un peu plus tard. En revanche, le fait que les promoteurs et constructeurs de maisons individuelles enregistrent une hausse des niveaux de réservation, permet d’être optimiste. Chez Maisons France Confort, par exemple, la croissance des réservations en volume a dépassé les 20% entre les mois de mai et août. Nexity, qui était à 12% en début d’année a indiqué que la tendance se maintenait. Il y a encore Kaufman & Broad, qui connaissait des niveaux de réservation nuls au premier semestre, et qui a enregistré une croissance de 9% en volume au troisième trimestre.

Tout cela se traduira dans les chiffres de la construction avec un décalage.

LaVieimmo.com : Avez-vous un commentaire à faire à propos des disparités entre l’évolution du logement individuel et celle du logement collectif ? (permis de construire en hausse de 5.2% pour l’individuel, baisse de 3.5% pour le collectif).

Ronald Wasylec : Ici aussi, sur un mois les tendances ne sont pas suffisamment significatives. Le logement collectif implique des démarrages de chantiers plus importants que l’individuel, il est donc par nature plus fluctuant. Par ailleurs, si on regarde les évolutions sur un an, on constate une stabilisation à des niveaux élevés dans les deux segments de marché. De nombreuses enquêtes d’opinion montrent que les ménages français rêvent de vivre dans une maison plutôt que dans un logement collectif, et qu’ils sont plus tentés par la périphérie que par le centre des villes. Le constat était valable il y a deux ou trois ans, il l’était encore l’année dernière, et il l’est toujours… En revanche, à un moment où on manque un peu de terrain en France, on construit plus facilement des logements collectifs qu’individuels.

La disparité entre les évolutions des deux segments me semble encore trop faible pour qu’on puisse conclure à une réduction de ce décalage entre les aspirations de la société française et la réalité.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...