Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewvendredi 20 mai 2011 à 16h51

"Il faut une France de logements abordables, pas de propriétaires"


Olivier Mitterrand, président de Les Nouveaux Constructeurs
Olivier Mitterrand, président de Les Nouveaux Constructeurs
Olivier Mitterrand, président de Les Nouveaux Constructeurs (©dr)

Olivier Mitterrand, président du directoire du groupe de promotion Les Nouveaux Constructeurs, déplore la lourdeur des « contraintes réglementaires » qui pèsent sur le secteur français de la construction, et freinent la production de logements neufs.

(LaVieImmo.com) - Lors de la publication des trimestriels de LNC, vous vous êtes montrés prudemment optimiste…

Olivier Mitterrand : Optimistes, nous le sommes effectivement. Notre portefeuille foncier, indicateur avancé à moyen terme de l’évolution de notre activité, a progressé de 9 % au premier trimestre, par rapport au quatrième trimestre de l’année dernière. En un an, sa croissance dépasse les 20 %. C’est le signe que notre chiffre d’affaires, qui porte encore aujourd’hui la marque du creux d’activité commerciale du second semestre 2008 et de la faiblesse de notre portefeuille foncier en 2009, va progressivement renouer avec la croissance. L’évolution positive de nos réservations et de notre carnet de commandes va également dans ce sens. Cela dit, nous n’oublions pas que l’environnement dans lequel nous évoluons reste compliqué, tant sur le plan économique que réglementaire. D’où ma prudence…

Vous faites référence au Scellier ?

Olivier Mitterrand : Notamment, oui. L’immobilier neuf a besoin de plus de stabilité reglémentaire, de constance…Les nombreuses modifications apportées au dispositif Scellier depuis sa mise ne place ne vont pas dans le bon sens. Je pense également à l’ensemble des contraintes réglementaires qui pèsent sur le secteur de la construction, dans le cadre des plans de prévention des risques naturels prévisibles (PPR), par exemple, ou prochainement de la RT2012 [la réglementation thermique 2012, qui vise à réduire la consommation énergétique des bâtiments neufs, NDLR]. Alors que la France souffre d’un manque de logements disponibles, la production est étranglée par une réglementation beaucoup trop pesante. Cela tire les prix vers le haut, et pèse sur le nombre de ventes, c’est inévitable.

Et empêche d’accroître le taux de propriétaires ?

Olivier Mitterrand : Je n’ai jamais défendu l’idée d’une France de propriétaires. Pour autant qu’il soit bien situé et bien construit, un bien immobilier se valorise dans le long terme, et il s’agit très certainement de l’un des meilleurs moyens de se constituer une épargne, un patrimoine à transmettre à ses enfants. C’est indéniable. Sans oublier la satisfaction immédiate d’être « chez soi ». Mais tout le monde n’est pas sensible à cela : certains ménages n’ont pas d’enfants, d’autres souhaitent déménager à l’étranger, ou tout simplement rester locataires. Pourquoi ne pas tenir compte de ces situations différentes ? Il me semble que l’objectif à atteindre n’est pas celui d’une France de propriétaires, mais celui d’une France de logements abordables. En Allemagne, où Les Nouveaux Constructeurs réalise le quart environ de son chiffre d’affaires, le taux de propriétaire dépasse à peine les 40 %. Il est même très inférieur dans certaines grandes villes, comme Berlin, mais aussi Munich. Les logements y sont moins onéreux qu’en France.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 20/05/2011 à 18:53 par fred.conseiller75

    http://bullimmobiliere.sp ace-blogs.com/

  • 0 Reco 20/05/2011 à 18:41 par fred.conseiller75

    bon après la France propriétaire on est arrivé au bout, on peut plus vendre au moins solvable on veut une France de logement abordable... vous avez toujours pas compris pourquoi en 10ans les promoteurs non rien dis? c est le premier signe que ça va tomber faut qu'ils vendent tout leur stock!!!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...