Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmardi 9 octobre 2007 à 18h52

"Il ne faut pas attendre une hypothétique baisse des prix immobiliers", Stéphane Romanyszyn, Pdg d'Entreparticuliers.com


(LaVieImmo.com) - Stéphane Romanyszyn explique à Lavieimmo.com pourquoi il pense que les prix de l’immobilier ne baisseront pas en France. Le Pdg-fondateur d’Entreparticuliers.com revient également sur les conclusions de l’enquête polémique de la DGCCRF sur les pratiques de certains agents immobiliers.

Lavieimmo.com : Quelles sont vos prévisions en terme d’évolution des prix de l’immobilier ? Pensez-vous que la baisse des derniers mois va se poursuivre ?

Stéphane Romanyszyn : Non seulement les prix ne vont pas continuer à baisser, mais ils vont monter ! Entreparticuliers.com publie tous les mois son baromètre immobilier, qui mesure les variations des prix des maisons et appartements vendus, mais aussi les délais de réalisation des transactions, les taux de négociation des prix et le nombre de nouveaux biens mis en vente. Les délais de réalisation et les taux de négociations sont globalement stables depuis le début de l’année, mais l’évolution des mises en vente me semble plus particulièrement intéressante puisque, après le traditionnel ralentissement des mois d’été, généralement peu propices aux mises en vente, septembre n’a pas marqué le rebond que l’on observe généralement à la rentrée. 38 000 biens environ ont été proposés à la vente le mois dernier, c’est à peine plus qu’en août (32 237, NDLR)… et même moins qu’en juillet (40 886), alors qu’on frôlait les 50 000 à la fin du printemps !

Cette frilosité des vendeurs à mettre leurs logements en vente, réaction finalement assez logique à l’écho médiatique de la crise du « subprime », s’oppose à la baisse des prix que certains annoncent.

Lavieimmo.com : Vous pensez que cette situation est appelée à durer ?

Stéphane Romanyszyn : Probablement pas plus de quelques mois, non. C’est un décalage temporaire. Néanmoins, le marché immobilier français connaît un déséquilibre structurel. Contrairement aux Etats-Unis, où on a beaucoup construit au cours des dernières années, et où les prix peuvent et ont déjà commencé à baisser dans certaines villes, la demande de logements en France est très nettement supérieure à l’offre.

Lavieimmo.com : Justement, est-ce que la crise du « subprime » ne va pas agir également sur le niveau de la demande ? Un rapport de la Banque centrale européenne publié en fin de semaine dernière constate un durcissement des conditions d’octroi de crédit immobilier en Europe.

Stéphane Romanyszyn : Les banques françaises sont déjà très strictes, il n’y a pas de raison qu’elles renforcent encore leurs critères. A cela j’ajouterai que les taux de crédit restent historiquement avantageux, malgré leur hausse récente. Enfin, on oublie souvent que 70% des biens mis en vente dans l’ancien sont achetés par des ménages déjà propriétaires, qui financent en grande partie leur investissement en revendant le logement qu’ils possèdent déjà et sont solvables. Tout cela concourra à alimenter une hausse des prix, même modérée.

Lavieimmo.com : Quel conseil donneriez-vous à ceux qui souhaitent acheter, et plus précisément aux 30% qui n’ont pas de bien à revendre ?

Stéphane Romanyszyn : Mon conseil serait d’acheter le plus vite possible, de ne pas attendre une hypothétique baisse. Malgré tout, il est important de ne pas se précipiter, de prendre le temps de comparer les offres disponibles. Je dis souvent que s’il est rare de faire la bonne affaire en immobilier, il faut faire attention à ne pas réaliser une mauvaise affaire ! Pour les primo-accédants, ne vaut-il pas mieux sécuriser son avenir en devenant propriétaire, même si c’est évidemment un sacrifice financier important, plutôt que continuer à payer des loyers à fonds perdus avec tous les désagréments que cela implique ?

Lavieimmo.com : Dans une lettre ouverte à René Pallincourt, vous avez récemment reproché au Président de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) de réagir trop tièdement aux conclusions de l’enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), selon laquelle près de 80% des agences immobilières sont en infraction. Que pensez-vous des actions prises par Luc Chatel, Secrétaire d’Etat chargé de la Consommation et du Tourisme, notamment en faveur d’un renforcement de l’action de la DGCCRF ?

Stéphane Romanyszyn : Je pense qu’il fait le nécessaire, mais que c’est avant tout à la profession de réagir, sans l’aide d’une réglementation. Il faut que la Fnaim prenne conscience de la gravité de la situation et s’assure du professionnalisme de ses agents. A l’heure où Internet permet aux acheteurs et aux vendeurs de se rencontrer gratuitement, sans intermédiaire, l’agence immobilière a-t-elle encore une raison d’être ? Je suis volontiers provocateur, mais en affirmant cela, c’est mon métier et le consommateur que je pense défendre dans le même temps.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 23/08/2010 à 09:45 par jugeotte

    et bien heureusement que je ne l'ai pas écouté lui !! Dommage pour les autres.....et qu'est ce qu'il dit maintenant ce monsieur pour qu'on puisse faire le contraire ??? ca serait vraiment intéressant de le savoir !!

  • 0 Reco 14/02/2010 à 21:31 par totor

    09/10/07 "Stéphane Romanyszyn : Mon conseil serait d’acheter le plus vite possible, de ne pas attendre une hypothétique baisse." .... "c’est mon métier et le consommateur que je pense défendre dans le même temps." ... surtout ton Job, oui comme tous les 'experts' immobiliers...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...