Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmardi 9 juin 2015 à 12h20

"Il y a (encore) un vrai gain à renégocier son crédit"


Sandrine Allonier, Responsable des relations banques de Vousfinancer.com
Sandrine Allonier, Responsable des relations banques de Vousfinancer.com
Sandrine Allonier, Responsable des relations banques de Vousfinancer.com (©dr)

Dans un environnement de taux qui reste globalement favorable, la tentation est grande de renégocier son prêt immobilier. Sandrine Allonier, responsable des relations banques du courtier en crédit Vousfinancer.com, explique comment procéder...

(LaVieImmo.com) - Renégocier un prêt immobilier peut prendre du temps. Comment savoir si cela vaut le coup ?

Sandrine Allonier : C’est vrai, la démarche peut s’avérer un peu fastidieuse mais il y a un vrai gain à le faire ! Certes, lorsqu’un client change de banque ou fait appel à un courtier en rachat de crédit, il faut constituer un nouveau dossier de prêt dans lequel doivent figurer un certain nombre de documents : les trois derniers bulletins de salaire, les deux derniers avis d'imposition, le tableau d’amortissement du crédit en cours… Mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Aujourd’hui, un prêt sur 20 ans est proposé avec un taux de 2,3 % en moyenne, alors qu’il se négociait à plus de 3,5 % ces dix dernières années et jusqu’à début 2014. En général, il faut observer un différentiel de taux d’1 point pour que la renégociation du crédit soit intéressante. Un écart de seulement 0,7 point peut suffire sur des crédits récents, si l’on rembourse encore beaucoup d’intérêts.

Comment bien négocier avec son banquier ?

Sandrine Allonier : Il faut évidemment avancer les bons arguments. Par exemple, mettre en avant les conditions actuelles du marché, en insistant sur le fait que les nouveaux clients bénéficient des taux les plus compétitifs, comme c’est le cas lorsque l’on renégocie son contrat avec un opérateur de télécommunication. Mais il ne faut s’attendre qu’à une baisse maximale de 0,5 à 0,7 point, à laquelle s’ajoutent des frais de dossier qui peuvent aller de 200 à 1.000 euros. Pour obtenir des conditions encore plus avantageuses, le client peut aller voir la concurrence afin de se faire racheter son crédit ou bien se tourner vers une société de courtage.

Que peut demander une banque à son client en contrepartie d’efforts sur les taux ?

Sandrine Allonier : Il peut arriver que la banque propose, en échange d’un réaménagement du prêt à des conditions plus avantageuses, de souscrire à un ou plusieurs contrats qu’elle fournit - assurance automobile, habitation, garantie des accidents de la vie, etc. Libre au client d’accepter ou pas la proposition de son établissement, ou bien de changer de banque pour repartir de zéro.

Est-ce plus avantageux de faire appel à un courtier pour faire racheter son crédit ?

Sandrine Allonier : Si un client choisit d’entamer ce type de démarche, il faut que l’écart de taux soit suffisamment élevé pour que l’économie générée couvre les frais engendrés. En tout cas, le courtier en crédit immobilier va s’occuper de tout, de l’analyse du projet à sa réalisation. En général, il engagera les démarches nécessaires s’il estime que les économies nettes (frais déduits) sont d’au moins 5.000 euros. A noter que les gains peuvent monter jusqu’à 40.000 euros pour un prêt de 200.000 euros souscrit en janvier 2012 !

Quelles difficultés peut-on éventuellement rencontrer ?

Sandrine Allonier : Lorsqu'on monte un dossier de prêt, que ce soit auprès d’une banque ou d’un courtier, il faut être vigilant sur un certain nombre de points. Par exemple, renégocier un crédit sera plus difficile si l’emprunteur a connu une période de chômage ou si sa situation professionnelle s’est détériorée au cours de ces dernières années. Même chose en cas de pépin de santé.

Peut-on revendre son bien immobilier juste après avoir renégocié son crédit ?

Sandrine Allonier : Dans le cas d’un rachat de prêt par une autre banque ou un courtier, il est conseillé de ne pas revendre son bien dans les 2 ans. En effet, l’emprunteur repart sur un nouveau crédit et donc sur des mensualités de remboursement composées d’intérêts plus élevés. L’amortissement sera plus lent, sachant qu’il faudra environ 2-3 ans pour amortir les frais de renégociation. En revanche, si le client reste dans sa banque d’origine, le tableau d’amortissement ne sera pas réellement modifié car on ne repart pas sur un nouveau prêt.

Quels sont les frais à prévoir lors d’un rachat de crédit ?

Sandrine Allonier : Ce type de démarche entraîne des frais de garantie (hypothèque, caution de type crédit logement) qui représentent à peu près 1,2 % du montant emprunté. Il faut également s’acquitter des pénalités de remboursement anticipé réclamées par son ancienne banque. Elles correspondent à 6 mois d’intérêts dans la limite de 3 % du capital restant dû. A cela s’ajoutent des frais de courtage , de 1 % du montant emprunté plafonné a 1.500€. Mais l’intermédiaire va faire en sorte que cette enveloppe de coûts (environ 4% du montant emprunté) soit réintégrée dans le nouveau prêt. Il va ensuite calculer comment maximiser l’économie, sachant que plus la durée d’un prêt est courte et plus le taux d’intérêt est bas, plus les gains générés vont être importants. Des économies sur l’assurance du prêt vont également être réalisées.

Peut-on également renégocier un prêt à taux variable ?

Sandrine Allonier : On peut tout à fait le faire mais il faut savoir que les personnes ayant opté pour ce type de financement bénéficient aujourd’hui d’un taux variable très bas, autour de 1,5 %. Plusieurs choix s’offrent à eux : ils peuvent sécuriser leur prêt en le passant à taux fixe ou bien continuer à profiter du contexte de taux bas et attendre la remontée pour changer. Quant au prêt à taux zéro, c’est plus compliqué car cela va dépendre de la banque. On fait en sorte de ne pas le racheter pour qu’il reste à taux zéro mais le plus souvent, la banque qui se voit racheter le prêt habitat de son client exige son rachat dans sa totalité. En résumé, mieux vaut essayer de garder son prêt à taux zéro.

Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

Propos recueillis par Julien Mouret - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 10/06/2015 à 19:25 par Alain

    L'OAT tec 10 a encore prix 50 points en 10 jours... Rien ne va plus faites vos jeux ;-)

    10 Juin 2015 1.33 %
    09 Juin 2015 1.21 %
    08 Juin 2015 1.18 %
    05 Juin 2015 1.18 %
    04 Juin 2015 1.24 %
    03 Juin 2015 0.99 %
    02 Juin 2015 0.93 %
    01 Juin 2015 0.81 %

  • 0 Reco 09/06/2015 à 18:59 par Le Marin

    ça sent le sapin pour l'immoBULLIER, les taux remontent mais c'est toujours le moment de renégocier...

  • 0 Reco 09/06/2015 à 16:31 par Sebseb

    heum. Il y a surtout un vrai gain à lâcher l'immo ! mwouaahahahaha.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...