Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 6 octobre 2011 à 09h33

Immobilier : "Les hausses de prix sont derrière nous"


René Pallincourt, président de la Fnaim
René Pallincourt, président de la Fnaim
René Pallincourt, président de la Fnaim (©dr)

René Pallincourt, président de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), livre ses impressions sur les perturbations que subit l’immobilier actuellement : réforme des plus-values immobilières, décélération des prix... Mais l'expert donne aussi son sentiment sur l'évolution du marché en 2012.

(LaVieImmo.com) - Quelle tendance observez-vous dans les prix de l’immobilier ancien ?

René Pallincourt : Nos prévisions du début de l'année semblent se réaliser. A savoir une hausse attendue des prix des logements anciens de 3 à 6 % sur l'ensemble de l'année 2011. Le ralentissement est bien là, la progression n'ayant été que de 1 % environ entre le deuxième trimestre et le troisième trimestre. Outre les baisses de prix annoncées très récemment par d'autres observateurs, cela signifie surtout que les périodes de hausse importante sont derrière nous. L’avenir proche est quant à lui très incertain. Tant sur le plan macro-économique, avec la situation de la dette souveraine de l’Europe, que sur le plan national, si l’on tient compte de la réforme à venir des plus-values immobilières. Et si l’on ajoute à cela l’absence de visibilité qu’offre le secteur du crédit immobilier ainsi que, de façon plus large, la période de latence observée traditionnellement avant les élections, tout porte à croire qu'on est loin de se diriger vers une année 2012 euphorique…

Dans un sondage Fnaim-Ifop que vous venez de publier, vous dites que la réforme des plus-values immobilières, effective au 1er février 2012, a déjà refroidi bon nombre de particuliers qui souhaitaient vendre ou acheter un bien…

René Pallincourt : Cela mérite explication. On considère que le marché de l’ancien (qui a concerné 800 000 transactions en 2010) est composé à 30 % d'investissement locatif et de résidences secondaires. Soit environ 250 000 transactions. Il est évident que cette réforme est de nature à décourager ces particuliers, notamment dans le secteur de l’investissement locatif, qui sert dans une large mesure à préparer sa retraite. Un secteur porté dans une large mesure par le dispositif Scellier, or celui-ci sera considérablement amoindri l’année prochaine. En effet, la réduction d’impôt, qui nécessite une mise en location du bien pendant neuf ans, passera à 14 % et n’existera plus que pour les logements respectant la RT 2005 [basse consommation, NDLR]. Ceux qui souhaitent revendre à l’issue de la défiscalisation seront donc doublement pénalisés, en payant davantage d’impôts.

Si la crise venait à s'installer, ne serait-ce pas alors le moment de repenser l’immobilier français ?

René Pallincourt : Repenser l’immobilier, cela signifierait de toujours respecter cet impondérable : la production en nombre suffisant de logements. Il est nécessaire d’en bâtir entre 500 000 et 600 000 par an, mais pas en même quantité partout. Ensuite, il faut se poser la bonne question : à qui destiner ces logements ? On sait que ce dont on manque, c’est du logement intermédiaire et social. Or, ceux-ci bénéficient d’un large financement de la puissance publique, et dans une moindre mesure du privé. Compte tenu de la situation financière de l’Etat, je ne vois pas comment nous pourrions remettre à plat le système dans les deux ou trois prochaines années.

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 09/10/2011 à 18:40 par Bébert

    Pourquoi t'achetes Henri? Fais comme moi! Achetes pas une merde!

  • 0 Reco 09/10/2011 à 17:50 par henri

    Les agents immobiliers sont vraiment des menteurs à 99% du temps! Franchement, on dirait qu'ils font tout pour faire fuir les clients ! J'en ai marre de leurs conneries!

  • 0 Reco 09/10/2011 à 17:02 par bebert

    ben moi j'achete pas avant deux ans! ya pas marqué pigeon sur mon front!

  • 0 Reco 08/10/2011 à 23:25 par investisseur pro

    Alors les pigeons d'Ile de France, ca achètent dur? ahahhahahhaha

    Rndettez vous bien, moi j' attends patiemment que certains parmis vous divorcent (il y en aura 1 sur deux, d'apres les stats) ... et 1 /5 dans les 4 prochaines années sera viré!!

    J'adore les statistiques.....

    .. ahahhahaahhahhahahha

  • 1 Reco 07/10/2011 à 15:27 par Grignyhihihihihi

    Il y a surtout plus de 2 millions de logements vacants en France.

  • 0 Reco 07/10/2011 à 15:19 par antoine

    salut Sir Charles, alors toujours aussi nul au golf?

  • 1 Reco 07/10/2011 à 14:17 par 200 000

    Deux cent mille personnes débarquent en France tout les ans...

  • 2 Reco 07/10/2011 à 11:45 par Barclay

    "il nya pas penurie: il ya juste des proprios cupides et bornés!"

    Des deux qualificatifs, antoine en possède déjà un. Et il rêve de devenir cupide à son tour.

  • 0 Reco 06/10/2011 à 13:05 par antoine

    il nya pas penurie: il ya juste des proprios cupides et bornés!

  • 0 Reco 06/10/2011 à 13:04 par antoine

    surtout ne pas acheter aujourdhui! car les prix sont a leur maximum et ne peuvent que baisser!

  • 1 Reco 06/10/2011 à 13:04 par antoine

    ya que la fnaim qui fait de la resistance dans la propagande: ils sont d'une credibilité proche de zero!

  • 0 Reco 06/10/2011 à 10:17 par Mouhahahahahhahahha

    Un de plus!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...