Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 6 juillet 2011 à 14h20

Immobilier : "Une baisse des prix semble inévitable"


Eric Boyon, responsable des
Eric Boyon, responsable des
Eric Boyon, responsable des (©dr)

Eric Boyon est responsable des études statistiques du réseau immobilier Laforêt. Pour LaVieImmo.com, il décrit un marché immobilier qui, « loin des excès de l’année 2010 », se fait progressivement « plus raisonné », entre retour des vendeurs et baisse probable des prix.

(LaVieImmo.com) - Quel bilan tirez-vous des six premiers mois de l’année ?

Eric Boyon : Il semble qu’on en a fini avec les excès de l’année 2010 et qu’on se dirige, progressivement, vers un marché immobilier plus raisonné. Ainsi, même si on manque toujours de biens à vendre, on assiste depuis quelques mois à une lente reconstitution de nos stocks. Au mois de mai, le réseau Laforêt proposait environ 48 400 biens à la vente, soit 8 000 de moins environ qu’à la même période de l’année dernière, mais tout de même 1 000 de plus qu’en janvier. Tout cela est encore fragile, mais ce retour des vendeurs va dans le sens d’une accalmie sur le front des prix. C’est indéniable.

Pensez-vous que ce retour des vendeurs chez Laforêt puisse être lié au changement de direction, après le départ des deux fondateurs du réseau, au printemps 2010 ?

Eric Boyon : Le retour des vendeurs est lié à un phénomène conjoncturel de marché qui se rééquilibre. Cette situation de marché n'est pas liée à la situation individuelle du réseau Laforêt.

L’« accalmie sur le front des prix » que vous anticipez peut-elle prendre la forme d’une baisse ?

Eric Boyon : Une baisse semble aujourd’hui inévitable. On le sait, les prix de l’immobilier ont augmenté de plus de 140 % au cours des dix dernières années, tandis que les revenus des ménages, eux, n’ont même pas progressé de 40 %. Bien sûr ceux qui revendent bénéficient de cette hausse, et les emprunteurs, qui peuvent encore compter sur des taux d’intérêt très bas, ont la possibilité de s’endetter sur des durées plus longues pour faire baisser leur mensualité. Il n’empêche, cette situation n’est pas tenable en l’état. La légère baisse du nombre de transactions que nous observons depuis le début de l’année [-2 % de janvier à avril, NDLR] le confirme.

Quelle pourrait être l’ampleur de cette baisse ?

Eric Boyon : Toujours difficile à dire d’autant que très variable en fonction des secteurs… Néanmoins, je ne crois pas à un retournement brutal, car il me semble qu’il aurait déjà dû avoir lieu à l’heure qu’il est. Nous sommes entrés dans une phase de négociation plus importante entre les acheteurs et les vendeurs, qui commencent à comprendre qu’on ne peut pas tout vendre à n’importe quel prix.

Un nouveau cycle baissier ?

Eric Boyon : Je préfère parler de phase d’ajustement… Les quatre à cinq dernières années nous ont montré que les cycles immobiliers se faisaient de plus en plus courts. Les prix ont baissé en 2008/2009, mais sont repartis dès fin 2009, à un moment où personne ne s’y attendait vraiment… La baisse qui s’annonce ne devrait pas être spectaculaire, mais suffisamment marquée pour permettre au marché de repartir.

Estimez votre bien en quelques clics

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 12/07/2011 à 08:48 par jules

    "La qualité de vie est quand meilleure que d'être locataire"

    Je vois pas pourquoi mais bon...

  • 0 Reco 11/07/2011 à 18:32 par antoine

    Merou, d'un point de vue d'un proprio, je comprends que vous souhiatiez faire un max de plue value et que vous souhaitiez une plus value. Mais cest pas mon point de vue (primmo accedant). :))

  • 0 Reco 11/07/2011 à 15:54 par Merou

    Olive c'est vrai c'est la meilleure stratégie mais il faut aussi en avoir envie. C'est quand mieux quand on le peut de devenir propriétaire. La qualité de vie est quand meilleure que d'être locataire à moins de payer le prix pour avoir un logement en parfait état, économique en chauffage et frais en été.

  • 0 Reco 11/07/2011 à 15:28 par OLIVE

    Ben moi j'ai vendu la semaine dernière 35% de PV en 5 ans, je place mes sous à 3% et je pars en location. J'attends d'ici 1 ou 2 ans la bonne opportunité :)
    Bisous

  • 0 Reco 11/07/2011 à 15:25 par Malika

    @Merou
    Et vous avez bien fait! on achète/fait construire avant tout pour se loger, pas pour spéculer. Je vous souhaite beaucoup de bonheur dans votre home sweet home ;)

  • 0 Reco 11/07/2011 à 15:23 par Merou

    Bonjour,

    Il est important que les prix augmentent. Si le marché baisse durablement, les investissements s'arrêteront nettes. J'ai personnellement construit une maison. C'est un projet qui a duré 3 ans entre le moment où l'on cherche le terrain et le moment qu'on emméange. Il y faut consacrer énormément d’énergie pour le choix des intervenants, suivi du chantier et les travaux qu'on s'est réservés. Pour ma par c'est 2ans où j'ai passé tous mes weeks ends et mes vacances. Par ailleurs nous nous sommes ma femme et moi endettés sur 20 ans avec des mensualités de 1417 euros. Aujourd'hui si nous voulions vendre la maison, nous perdions de l'argent, on espère dégager une plus valus d'ici 7ans.

    Nous n'avons pas construit dans l'optique première de dégager une plus value mais plutôt avoir une maison conforme à ce que nous voulions en termes d'économie d'énergie, disposition des pièces et déco. Par contre il est vrai que nous avons quand même tenu compte du marché qui jusqu'à présent est plutôt soutenu sinon on aurait pas fait ce choix qui demande beaucoup de sacrifice.

  • 0 Reco 07/07/2011 à 17:38 par Antoine

    merci izno, tout ce que tu fais, cest de decourager les achateurs comme moi... en decourageant, il nya aura plus d'acheteurs et sans acheteurs, vos maiosns hors de prix, vous pourrez vous les garder

  • 0 Reco 07/07/2011 à 16:54 par izno

    http://www.lesechos.fr/pa trimoine/immobilier/actu/ 0201494685117-prix-de-l-i mmobilier-hausse-trimestr ielle-de-3-3-191198.php?x tor=RSS-2059

  • 1 Reco 07/07/2011 à 10:55 par antoine

    ame 12, une negociation nest jamais exageree. Ou alors cest que tu aimes acheter cher :)) Pas moi, chacun son truc

  • 0 Reco 07/07/2011 à 10:53 par ame 12

    le manque de logement à vendre, c'est vraiment n 'importe quoi!! il y a pratiquement partout sauf paris intra muros et quelques villes de la cote d'azur des maisons à vendre en grandes quantités, cette crise qui n'en finit pas! les acheteurs n'ont que l'embarras du choix. "une baisse des prix indénialble" comme si ça n'avait pas baissé. ça n'arrête pas depuis le début de la crise, il faut rester raisonnable autant acquéreurs que vendeurs
    certains abusent des prix tandis que d autres exagèrent les négociations
    un peu bon sens....

  • 0 Reco 07/07/2011 à 07:33 par pat35

    ils sont drole ces intervenants,ce n'est pas une baisse qui s'annonce mais un cataclysme immobilier....et ce sera bientot la grande braderie....le marché est bloqué depuis très longtemps déja...cela devient intenable pour eux...si les francais décidaient de reporter leur achat immobilier d'un an...les prix se retourneraient en six mois..

  • 2 Reco 06/07/2011 à 18:13 par Antoine

    tiens ona supprime mon message :) je vois le parti pris du journaliste.... :) la verite derange, je sais.. mais tous ceux qui comme moi ont cotoye les agences connaissent l'histoire....

  • 0 Reco 06/07/2011 à 16:41 par Friand

    "Les quatre à cinq dernières années nous ont montré que les cycles immobiliers se faisaient de plus en plus courts. Les prix ont baissé en 2008/2009, mais sont repartis dès fin 2009, à un moment où personne ne s’y attendait vraiment"

    Normal... ce sont simplement les taux historiquement bas qui ont détraqué le cycle baissier qui commençait ! Quelle catastrophe pour la France !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...