Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 21 juillet 2011 à 15h16

L'accès libre des huissiers aux immeubles, "un côté Big Brother"


Bruno Dhont, directeur général de l'ARC
Bruno Dhont, directeur général de l'ARC
Bruno Dhont, directeur général de l'ARC (©dr)

Bruno Dhont, directeur général de l’Association des responsables de copropriété (ARC), prend la parole sur un projet de décret qui prévoit la mise à disposition à la Chambre nationale des huissiers d’un fichier central des codes d’accès aux immeubles. Même si la loi prévoit des facilités d’accès, le texte en préparation est, selon lui « totalement hallucinant ».

(LaVieImmo.com) - Bruno Dhont : Ce projet de décret, qui donne accès aux huissiers à l’ensemble des copropriétés, est totalement hallucinant. Alors que la loi précise simplement que le syndic devra permettre l’accès aux parties communes des immeubles, donc en fonction des besoins et au cas par cas, les huissiers veulent aller beaucoup plus loin que la loi. Et disposer non seulement d'un fichier national des immeubles et des gestionnaires de ces immeubles (qui gère quels immeubles) mais d’un fichier central des codes d'accès de tous les immeubles de France.

Une mesure « surréaliste »

Outre le côté « Big Brother » parfaitement surréaliste, tout le monde sait qu’un tel fichier serait rapidement piraté, ce qui signifie que les « clefs » de tous les immeubles de France seraient bientôt dans les poches du premier venu. Oui, Surréaliste. Le pire n'est pas tant que les huissiers aient rêvé de ce fichier, mais que des hauts-fonctionnaires du ministère de la justice leur aient prêté une plume complaisante.

« Responsabilité des syndics »

Dernier point. Le projet obligeant tous les syndics, y compris bénévoles, à adresser les codes et les nouveau codes dès changement. Cela veut dire qu'en cas d'oubli, la responsabilité des syndics serait recherchée par les huissiers au moindre problème, par exemple en cas de code non fourni ou périmé. Là encore du pur délire…

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 22/07/2011 à 09:58 par misterdeal

    Le facteur tout comme ses collègues a bien sûr l'ensemble des codes d'accès aux immeubles mémorisés dans sa tête...Ah Ah

  • 0 Reco 22/07/2011 à 09:18 par IMMOTEP

    Je ne vois pas pourquoi nous aurions moins confiance dans les huissiers que dans le personnel de la Poste, les sociétés de distribution de prospectus....qui eux ont accès aux immeubles. Encore un vieux démon qui ressurgit !

  • 0 Reco 22/07/2011 à 09:08 par Lai-tue

    c'est sûr qu'il vaut mieux une clé universelle qui ouvre toutes les portes, rien d'inquiétant à cela. est-ce que ça irait à m dhont et à l'arc si on en fiait une aux huissiers ? et s'ils distribuaient le courrier en même temps ?

  • 0 Reco 22/07/2011 à 09:07 par Huissier fantasmagorique

    Je rêve d'entrer chez vous, visitez vos pièces les plus sombres. Vos bibelots seront miens... AAHAHAHAHAAHAH !!!

  • 0 Reco 22/07/2011 à 09:07 par Tor-tue AHAHAHAH

    c'est pas faux mais c'est pas une raison. Ce que déplore Dhont, c'est - moins l'idée que l'huissier ait accès aux immeubles - mais le fait qu'un seul fichier recense tous les codes de France et de Navarre. Et ça, c'est inquiétanT.

  • 0 Reco 22/07/2011 à 09:04 par Olivier Besancenot

    A la différence que le facteur est toujours sympa.... alors que les huissiers...

  • 0 Reco 21/07/2011 à 23:09 par misterdeal

    le fait qu'un facteur, salarié d'une société privée ait accès au immeubles collectifs n'inquiète personne, par contre qu'un officier ministériel mandaté par la justice n'ai pas d'accès, on trouve cela normal, oui je confirme, on marche sur la tête...

  • 0 Reco 21/07/2011 à 15:35 par Jus d'ananas

    "Big Brother" excite les consciences ! "Le pire n'est pas tant que les huissiers aient rêvé de ce fichier"... S'ils rêvent de fichiers, qu'ils aillent dormir !

  • 0 Reco 21/07/2011 à 15:28 par judor

    Tu métonne mon gars


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...