Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 10 novembre 2011 à 11h29

"L'immobilier a commencé à reculer de manière sévère"


L'économiste Michel Mouillart
L'économiste Michel Mouillart
L'économiste Michel Mouillart (©dr)

A l’occasion de la publication de la dernière édition de l’Observatoire du financement des marchés résidentiels (Crédit Logement / CSA), qu’il dirige, Michel Mouillart décrit les dernières mutations du marché du crédit. Dans un contexte de prudence accrue, les banques durcissent leurs conditions d’octroi, et « prêtent plus fréquemment à des ménages aisés ». La production de crédit, qui a chuté de plus de 16 % sur un an au troisième trimestre, devrait continuer de se contracter au cours des prochains mois, vraisemblablement de manière très marquée. L'économiste, qui estimait il y a quelques semaines que l'immobilier français se préparait à traverser une « sévère récession », estime que les ventes de logements pourraient enregistrer une baisse « très rapide », qui pourrait s'étaler « sur plusieurs années ».

(LaVieImmo.com) - Selon l’Observatoire, les taux des prêts bancaires ont baissé de 5 points de base en octobre (3,86 % en moyenne, contre 3,91 % en septembre)…

Michel Mouillart : Cette situation mérite attention. Effectivement, les taux d’emprunt ont légèrement baissé en octobre, pour la première fois depuis le quatrième trimestre de l’année dernière. Contrairement à ce qu’ont pu dire certains courtiers en crédit, ce repli, très léger, n’est pas le reflet d’une diminution du coût des ressources des établissements bancaires, qui auraient ainsi pu réduire leurs barèmes sans rogner leurs marges ; il accompagne, mécaniquement, la baisse de la durées des prêts accordés, qui était déjà visible au printemps et dont l’Observatoire montre qu’elle s’est poursuivie au troisième trimestre. En accord avec les contraintes imposées par la réforme Bâle III et suivant les conseils du gouverneur de la Banque de France, les banques surveillent leurs fonds propres et veillent à prendre le moins de risques possibles. Pour cela, elles prêtent maintenant plus fréquemment à des ménages aisés, qui n’ont pas besoin s’endetter beaucoup ou sur de longues durées. Cette baisse de taux est mécanique, comme le sont la diminution de la part des emprunteurs de moins de 35 ans dans l’ancien* et la progression de l’apport personnel des ménages, que l’on peut également constater.

Ces tendances vont-elles se poursuivre ?

Michel Mouillart : La prudence va vraisemblablement rester de mise, et les banques, soucieuses de muscler leurs fonds propres, vont continuer à se montrer très exigeantes en matière de taux d’endettement, d’apport personnel, et de durée d’emprunt, notamment. Cette situation pourrait avoir des conditions marquées pour les primo-accédants, pour qui il va être de plus en plus difficile d’accéder au crédit. Cela dit, les taux ont peu de chances de continuer à baisser au cours des prochains mois, les établissements de crédit continuant de privilégier leurs marges. Le taux moyen des emprunts immobiliers devrait remonter vers les 4 % avant le printemps prochain.

Vous venez d’abaisser drastiquement vos prévisions en matière de production de crédit immobilier en France pour 2011 et 2012.

Michel Mouillart : Ce qu’on pouvait craindre s’est confirmé : le marché de l’immobilier ancien a commencé à reculer de manière sévère au troisième trimestre. En volume, après correction de l’effet prix des logements, les crédits accordés à l’ancien accordés durant cette période ont baissé de 16,1 % par rapport au troisième trimestre 2010. Un nouveau recul d’ampleur similaire est attendu au quatrième trimestre, et sur l’année, les scénarios qui semblaient très pessimistes au début de l’été semblent désormais les plus probables. La production de crédit immobilier des banques devrait plafonner à 155 milliards d’euros cette année, en baisse de plus de 8 % par rapport à 2010, et plonger à 130 milliards d’euros en 2012 (-16 %). En termes de transactions dans l’ancien, nous anticipons pour cette année une stabilisation voire une légère baisse par rapport aux niveaux de l’année dernière, et au-delà une baisse qui pourrait s’avérer très rapide et s’étaler sur plusieurs années.

Quel part de la suppression du PTZ+ dans l’ancien va-t-elle jouer dans cette baisse ?

Michel Mouillart : Au premier semestre 2011, 75 % des biens achetés à l’aide d’un PTZ+ l’ont été dans l’ancien. C’est dire l’importance du dispositif pour le secteur… Sa suppression risque d’accélérer la chute des transactions. Le nombre de ventes pourrait rapidement redescendre vers le seuil des 500 000 par an, qui correspond au point bas de la crise de 2008-2009. Peut-être pas dès 2012, mais très certainement en 2013.

Et dans le neuf ?

Michel Mouillart : La suppression du Scellier au 31 décembre 2012 va être un coup dur pour le secteur, et le nombre de mises en chantier de logements locatifs privés devrait chuter de 40 % par rapport à aujourd’hui, à un niveau de l’ordre de 30 000 à 35 000 par an.

*47,6 % en 2011 contre 52,3 % en 2009

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 19/11/2011 à 14:38 par Julien

    Dans cet autre article de Capital datant de Janvier 2011, ce cher Monsieur Mouillard nous explique que les prix vont monter en 2011 et que le mouvement va se poursuivre l'an prochain !!!

    Voici le lien http://www.capital.fr/imm obilier/interviews/la-hau sse-des-prix-de-l-immobil ier-va-se-poursuivre-en-2 011-564523

    C'est à mourir de rire de voir comment ces "experts" retournent leur veste !

  • 0 Reco 18/11/2011 à 09:09 par leglas

    les évènements semblent se précipiter , les gros titres ne font plus dans le nuancé ; effondrement généralisé en vue , les plus lucides le savaient depuis 2006 ; fini les fanfaronnades , l'heure est gravissime . bon courage aux vendeurs !

  • 0 Reco 17/11/2011 à 18:46 par mlou1

    Ce n'est pas le PTZ+ ou le SCELLIER qui peuvent encourager les futurs acheteurs (surtout en période de baisse des prix...) mais la promesse (juré craché!) que l'on va s'aligner sur les prix allemands = maisons & apparts de bien meilleure qualité, bien + isolé, murs de 50cm au lieu de 25-30, isolation par l'extérieur de 14cm et tarifs divisés par 2!!
    Loyers à Berlin 6 à 8Euros le m² au lieu de 30 à 45 à Paris!!
    http://www.immowelt.de/im mobilien/immoliste.aspx?g eoid=108110&etype=1&esr=2

  • 0 Reco 15/11/2011 à 13:00 par Tomatehadlaid

    Voilà, comme prévu, on y arrive ))))))))))))))))))))))))) )))))))))))))))))))))

    L'UMP présente vingt propositions pour le logement

    http://fr.news.yahoo.com/ lump-pr%C3%A9sente-vingt- propositions-pour-le-loge ment-180923333.html

    "L'UMP entend y répondre en privilégiant un "choc de l'offre" plutôt que le soutien à la demande.

    Il prône à ces fins une libération de l'espace foncier en durcissant la fiscalité sur les terrains non-bâtis ou encore un assouplissement des contraintes administratives pour favoriser les projets d'urbanisme."

  • 0 Reco 15/11/2011 à 12:58 par Tomatehadlaid

    L'UMP présente vingt propositions pour le logement

    http://fr.news.yahoo.com/ lump-pr%C3%A9sente-vingt- propositions-pour-le-loge ment-180923333.html

    Voilà, comme prévu, on y arrive :

    "L'UMP entend y répondre en privilégiant un "choc de l'offre" plutôt que le soutien à la demande.

    Il prône à ces fins une libération de l'espace foncier en durcissant la fiscalité sur les terrains non-bâtis ou encore un assouplissement des contraintes administratives pour favoriser les projets d'urbanisme."

    Vendez vos taudis pendant qu'il en est encore temps HAHAHAHAHA

  • 0 Reco 15/11/2011 à 12:55 par @tomateHadlaid

    Le crédit crunch, la hausse de la fisclaité, tu les as chiffré également?

    HAHAHAHA

  • 0 Reco 14/11/2011 à 10:03 par antoine

    merci tomitomate! ca fait plaisir de voi un AI qui admet, enfin, ses limimites intellectuelles! On a tous nos limites tu sais, ne sois pas triste! :)

    Les prix vont chuter avec la fin du scellier et du ptz pour l'ancien, et si ca tu ne le reconnais pas,, tu passes vraiment pour le dernier des rigolos

  • 0 Reco 14/11/2011 à 09:10 par tomitoma

    Au lieu de critiquer...
    J'ai effectivement pris l'ensemble des transactions et melangé volontairement scellier et ptz, pour avoir un aperçu de ce que représente les aides de l'état, sur les prix moyen

  • 0 Reco 13/11/2011 à 18:36 par investisseur pro

    d'habitude toujours optimiste sur une montée des prix vers le ciel

    un conseil... vendez tres ters vite, ou attendez 6 - 7 ans que ca remonte apres avoir chuté de 20-30%

    Message modéré 14/11/2011 à 06:17

  • 0 Reco 13/11/2011 à 14:20 par Inquiétude

    Petit article intéressant par quelqu'un qui semble s'y connaître côté évolution des prix ...

    http://lecercle.lesechos. fr/economie-societe/immob ilier/221139831/immobilie r-valeur-refuge

  • 0 Reco 13/11/2011 à 12:33 par antoine

    mika, tomitomate a pris toutes les transactions?

    évidemment il faut diviser par 300,000 (le nombre de ptz en 2011) et non pas par le nombre total de transaction..

    Message modéré 13/11/2011 à 14:51

  • 0 Reco 13/11/2011 à 12:30 par antoine

    5000 euros de ptz sur un bien euros, correspond en gros a un bien de 100,000 euros classé G en DPE, acheté par 2 personnes, en zone C (la pire)..

    en zone tendue (A) et sans le neuf, le ptz + est de l'ordre de 130,000 euros un couple et 3 enfants.

    Jai "un peu" de mal a croire que la moyenne se situe autour de 6500 euros par bien...:)))

    Pour un bien classé D en zone tendu, on a droit autour de 80,000 euros!

    La fin du ptz+ = une perte seche de 30,000 à 50,000 euros en pouvoir d'achat en zone tendue..

    = exclusion definitives des primos meme des cadres sup en zone tendue

    ta region nest pas revelatrice de la France: cest le sud et la bas il nya que des vieux parigots a la retraite, bourrés de frics car venant de vendre leur baraque sur Paris...donc aucun primos!

    Message modéré 13/11/2011 à 14:54

  • 0 Reco 13/11/2011 à 12:00 par realiste

    Il est possible que l'immobilier se maintienne (chute du nominatif mais maintenu haut par rapport au pouvoir d'achat indigène), mais je demande aux promoteurs et propriétaires de prendre soin d'eux :

    http://www.dailymotion.co m/video/xizzdi_bagarre-a- la-pelle-entre-paysans-ch inois-et-gros-bras-du-pro moteur-immobilier-hebei-f evrier-2011_news

    Remplacer les pelles, par des pitbulls et des couteaux.

  • 0 Reco 13/11/2011 à 10:32 par Mika

    @Tomitamo, le calcul n'est pas aussi simple. Il ne faut pas prendre le nb total de transaction mais uniquement celles ayant profité des aides. Comme dit précédemment, les primo accédants sont le départ d'une chaine de vente. En reduire fortement le premier maillon c'est grippé la vente de bien pour le l'achat des vendeurs-acheteurs suivant.

    Et donc à part une baisse pour rééquilibrer tout cela, vu que l'état lâche le tout, il n'y a pas d'autre solution. A moins que les salaires n'explosent, mais restons réaliste...

  • 0 Reco 12/11/2011 à 23:38 par Pasionné d'Immo

    Je ne parle pas du bon père de famille, mais (notamment!) des institutions financières qui conservent des immeubles vides pour les vendre à la découpe.
    Sinon, l'histoire du ptz et du Scellier, je demande à voir tes chiffres, sans parler qu'il s'agit d'un côté d'un prêt à taux zéro pour primo-acédant (et pour rappel attractif que dans le neuf) et de l'autre d'un produit défiscalisant; faut pas mélanger les choux et les carottes. Aussi, toutes les transactions ne sont pas faites avec un ptz ou en passant par du Scellier! effectivement, tu as un fais un PETIT calcul, VITE fait (très vite fait).

    Message modéré 13/11/2011 à 10:05

  • 0 Reco 12/11/2011 à 20:48 par tomitoma

    mdr, MH, pour tes potes adeptes du Krach (je pense qu'ils le fument surtout :) ), j'ai fait un ptit calcul à la con vite fait; le montant investit cette année par l'état sur le scellier et ptz+ divisé par le nombre de transaction de l'année. Verdict, 6410€ par bien (moyenne sur la globalité des prix quoi). Messieurs dames, attendez vous à un krach phénoménal d'en moyenne 6410€!!!
    Mieux vaut être locataire, je comprends bien...

  • 0 Reco 12/11/2011 à 16:44 par poilagratter

    Agiotage? tu compares le bon père de famille qui s'endette sur 20 ans pour loger sa famille au spéculateur en Bourse? si les prix montent et qu'il revend sa bicoque en faisant du benef c'est juste de la chance, pas de la spéculation et encore moins de l'agiotage!

  • 0 Reco 12/11/2011 à 16:25 par Pasionné d'Immo

    Effectivement, toutes mes excuses, il ne faut pas parler de spéculation mais d'agiotage!

  • 1 Reco 12/11/2011 à 15:10 par poilagratter

    les vrais pros de l'immobilier savent bien que le marché a toujours été, est et sera toujours un marché en dents de scie....et que personne ne peut sérieusement prévoir comment il va évoluer tant il ya de facteurs périphériques pouvant influer sur ce marché...partant de là soit on ne s'aventure même pas à acheter quoique ce soit, soit on achète en acceptant les aleas du marché en espérant que l'on ne sera pas contraint de revendre au moment où le marché sera au plus bas!

  • 0 Reco 12/11/2011 à 14:47 par mirko

    mr mouillard, specialiste de l optimisme immobilier jusqu à très récemment change son discours....c est plutot bon signe
    ben oui ca va baisser et alors est ce une mauvaise nouvelle ?

    non pour tous les francais qui veulent se loger sans s aliener sur 30 ans a des prix de fous en enrichissant des proprios qui n ont fait qu acheter au bon moment et revendent à des prix auxquels ils n acheteraient pas

    oui pour les intermédiaires qui en vivent et ceux qui pensaient que les prix immobiliers etaient sur une courbe ascendante eternelle et qu il suffisait d acheter pour s enrichir en dormant

  • 1 Reco 12/11/2011 à 12:42 par poilagratter

    Pourquoi systématiquement parler de sépculation dès que les prix augmentent?? A la base c'est d'abord cette bonne vieille logique de l'offre et de la demande qui impacte les prix!! Avec à peine 50% de proprios dans un pays où la propriété passe pour la panacée il y a encore du grain à moudre dans l'immobilier pour un bon bout de temps....les aides et incitations fiscales dopent le marché, la crise et l'anxiété le freinent...CQFD....

  • 0 Reco 11/11/2011 à 18:43 par Passionné d'Immo

    En 2008 et en moins d'un an, le prix d'un appartement de 250 KE sur Paris baissait jusqu'à 200KE (contrairement à la période 1991-1998 où la chute a été bcp plus douce). Le gouvernement ne voulant pas que la situation s’aggrave s'est enfoncé dans les politiques de défiscalisation. Mais maintenant, notre cher état providence n'a plus un rond et doit abandonner les Lobbies immobiliers; la chute est (débute) et va continuer à être sévère pour un bon bout de temps.
    nb: la rareté fait le prix (pour être complet et sans vouloir la jouer trop intello, il faut ajouter l'utilité; cf. Ricardo de mémoire). Cependant, la population à Paris augmente de 3% sur les dix dernières années lorsque les prix ont doublé sur une période similaire. = spéculation = bulle = pchit!

  • 0 Reco 11/11/2011 à 18:21 par olivier

    moi je tai écouté Jerome et je nai pas acheté! Je suis secondu accedant et je nai aucun interet a me presser !

  • 0 Reco 11/11/2011 à 11:32 par RIPimmo

    "L'immobilier a commencé à reculer de manière sévère"

    FYP

  • 0 Reco 11/11/2011 à 11:29 par MisterHadley

    Le discours présidentiel d'hommage aux Morts pour la Nation vient à peine de s'achever, et pendant ce temps-là, ça continue de faire les kéké ici...

    En plus de ne pas le suivre, aucun respect, alors...

    Pauvre France...

  • 0 Reco 11/11/2011 à 11:14 par Jérome maitre de conférence

    Le cataclysme est là depuis lontemps. Enfin les économistes le reconnaissent! Mais c'est trop tard! Les vendeurs doivent brader et vendre vite, ou bien oublier leur désir de plus value!

    J(avais raison depuis le debut, personne n'a voulu m'écouté! Tant pis pour vous!

    Les pigeons qui ont acheté au prix fort, et les vendeurs gourmands, tant pis pour vous:

    La prochaine fois, vous écoutrez un vrai économiste.

  • 0 Reco 11/11/2011 à 10:32 par nimportequoi

    De toute façon le marché des résidences secondaires est mort.

  • 0 Reco 11/11/2011 à 00:14 par Siratm

    J'ai pas compris comment tu passes de l'enfer a venir pour les locataires a la france de tous proprietaires, mais j'aime bien ta conclusion, sur ce bonne nuit.

  • 0 Reco 11/11/2011 à 00:14 par Liam

    Je fais de beaux rêves en ce moment )))))))))))))

  • 0 Reco 11/11/2011 à 00:10 par Liam

    Bonne nuit tout le monde! C'est la fête en ce moment, le bateau ivre vient de percuter l'iceberg. Comme dirait Mouillart :" l'immobilier va connaître une sévère récession"

    ))))))))))))))))))

  • 0 Reco 11/11/2011 à 00:07 par MisterHadley

    C'est complètement simple :

    Le logement "social" DOIT retrouver sa vocation à loger les population les plus défavorisé "socialement", et non les bobos et autres "militants associatifs", sans compter les candidats à la présidentielle... ;)

    Toutes celles et ceux qui avaient jusqu'ici tendance à faire sérieusement du lard dans les HLM alors que leurs revenus leur permettent largement de ne plus y être, DOIVENT retourner dans le secteur privé...

    Celles et ceux qui sont entre les deux catégories précitées, qui ne rêvaient jusqu'ici d'accéder à la propriété pour de très saines raisons, à savoir, avoir un vrai "chez eux" dont ils seraient propriétaires afin de sécuriser leur avenir, vont donc pouvoir le faire, alors qu'ils ne pensaient plus que cela leur serait envisageable...

    Quant aux "riches", on s'en tape, puisqu'ils sont "riches", ils ont largement les moyens de continuer à faire comme bon leur semble, donc, ils n'ont pas besoin de quoi que ce soit...

    Simple, n'est-ce pas..?

  • 0 Reco 11/11/2011 à 00:07 par Liam

    Hadley loue aux smicards ))))))))))))))))))))))))) )))

    Ca explique beaucoup de chose. On en apprend tous les jours.

  • 0 Reco 11/11/2011 à 00:06 par Siratm

    A ouai j'y avais pas pense... Ou alors tous les riches etrangers qui revent de vivre dans des apparts pourris au loyer surevalue?

  • 0 Reco 11/11/2011 à 00:02 par Liam

    "Du coup d'ou sortiraient tous ces nouveaux locataires, pret a se ruer sur ces apparts a loyer de sultan"

    Ben ce sont les nouveaux riches, les smicards augmentés de 2% ))))))))))))))))))))))))) )))

  • 0 Reco 11/11/2011 à 00:00 par Liam

    Ils me font marrer avec leur inflation, déflation inside....

  • 0 Reco 10/11/2011 à 23:59 par Liam

    "L'immobilier a commencé à reculer de manière sévère"

    Hâte aux prochains chiffres ))))))))))))))))))))))))) ))))))))))))))))))))))))) ))))))))))))))))))))))))) ))

  • 0 Reco 10/11/2011 à 23:59 par Siratm

    Mais si ces gens ne peuvent pas se loger avec les prix actuels, penses tu qu'il le pourront si, comme tu le dis, le prix des loyers augmentait? Du coup d'ou sortiraient tous ces nouveaux locataires, pret a se ruer sur ces apparts a loyer de sultan?

  • 0 Reco 10/11/2011 à 23:57 par MisterHadley

    Indexé sur l'inflation, il a augmenté, oui... comme l'inflation... ;)

    Ce qui, entre parenthèse, démontre aussi que toutes celles et ceux qui auront acheté lorsque c'était les "bonnes affaires" et à taux fixe exceptionnellement et historiquement bas, ont eu complètement raison, vu qu'ils gagnent déjà de l'argent et du "pouvoir d'achat", puisqu'ils auront figé leur poste "logement" dans le temps avec unemensualité immuable sur toute la durée de l'emprunt... les autres prennent déjà l'inflation en pleine face, mine de rien... ;)

  • 0 Reco 10/11/2011 à 23:53 par RIPimmo

    La bulle immobilière est sauvé, le smic a augmenté de 2%, pas besoin d'emprunter pour acheter des logements surévalués.

    Belle analyse

  • 0 Reco 10/11/2011 à 23:42 par MisterHadley

    Le 1er décembre (me semble t-il) les Restos du COeur vont ouvrir pour leur nouvelle campagne d'hiver...

    Nous verrons si "ton autre point de vue" va donc se vérifier...

    Et je n'sais pas pourquoi mais j'ai comme un "léger" doute, là...

    ;)

  • 1 Reco 10/11/2011 à 23:37 par Siratm

    Autre point de vue:
    Si plus de proprietaires mettent leur bien en location (car les pauvres ne peuvent pas supporter le poids de l'impot sur la plus value en cas de vente): augmentation de l'offre.
    En partant du principe que les non proprietaires ne sont pas tous des sdf et sont actuellement loges d'une facon ou d'une autre. Ils ne sont donc pas obliges de se precipiter sur des biens de merde en vente ou location et peuvent se permettre d'attendre (pas de pret a rembourser): stagnation voir baisse de la demande.
    En conclusion augmentation de l'offre et stagnation/baisse de la demande riment plutot avec baisse des loyers! Si en plus on rajoute deux trois nouveaux impots sur le foncier, je me dis qu'il faut peut etre pas trop plaindre les locataires ;-)

  • 1 Reco 10/11/2011 à 23:33 par MisterHadley

    Saint Graal 2012 :

    Pas d'emprunt nécessaire; donc, le bon peuple n'a pas à se soucier de tout ce qui concerne les banques et de leur taux.

    Accessible pour deux SMIC, qui vient d'être d'ailleurs réévalué.

    Exécutable sur absolument tout type de biens, partout, dansl'ancien, le neuf.

    1 Français sur 6 de mal logés ou de pas logés du tout.

    2.3 millions de personnes rémunérées au SMIC.

    Le double au "chomage", réel et/ou partiel...

    Demande imeeeeeense...

    Disponible en 2012.

    L'arme absolue "anti krach" pour celui qui la détiend...

    Voila pourquoi "je sais", MOI...

    Et pile poil dans le timing le plus parfait, économiquement parlant...

    (Rigueur, austérité, Triple A, etc, etc...)

    Je ne m'en fais vraiment pas...

    CQFD.

    ;)

    ;)

  • 0 Reco 10/11/2011 à 23:28 par RIPimmo

    "la rareté fait le prix"

    La solvabilité fait le prix...

  • 0 Reco 10/11/2011 à 23:27 par RIPimmo

    Mouillart a des infos sur les prochains chiffres de l'immo?

  • 1 Reco 10/11/2011 à 23:24 par MisterHadley

    @manu le pti gars qui n'admet pas que la réalité ne corresponde pas à ses caprices

    Sors donc la tête de la virtualité, et ta vie, la vraie, changera...

    Ce que tu n'admets pas, c'est que je loge vraiment le bon peuple dans la réalité, MOI, et ne me contente pas de "google" et de son "référencement" artificiel exclusivement créé de toute pièce pour des raisons purement marketing et financier...

    :D

    Maintenant, réjouis toi si ce que tu dis est donc vrai, pourquoi essayes-tu autant de t'auto-convaincre..?

    Hum..?

    Grandis un peu.

    :p

  • 0 Reco 10/11/2011 à 23:24 par Manu

    Petit exercice de logique (pour Misterhadley le bienheureux)
    Dette italienne non maîtrisée
    => banques françaises en risque
    => recapitalisation nécessaire par l'état
    => spread OAT 10 ans Allemagne/France en dramatic uprising comme ils disent nos amis rosbif
    => taux immo en hausse délirante
    => gel interbancaire en France
    => distribution au compte goutte des crédits immo

    => IMMOBILIER A UN PLUS BAS HISTORIQUE.

    Lisez l'actualité, faites vous une opinion et surtout, RAISONNEZ. Un petit plus, pour ceux qui otn la dent dure : les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

  • 0 Reco 10/11/2011 à 22:56 par Manu

    @MisterHadley-je-sais-tou t-sur-tout :
    Donc quand tu fais une recherche google sur "immobilier" dans Actualités, et que tu constates que 90% des articles qui traitent de son évolution parlent d'une baisse, c'est juste que 90% des journalistes, experts, professeurs, et même agents immobiliers qui parlent d'une baisse sont dans le faux.
    Parce que, évidemment, il n'y a que toi qui peut être dans le vrai. Parce que ton bel investissement ne peut que monter. Un conseil, vends maintenant, et reviens 5 ans plus tard. Il n'est pas trop tard.
    "HUM ?"

  • 0 Reco 10/11/2011 à 22:15 par Midève

    @Antoine: Comme en psychanalyse le principe de réalité finit toujours par apparaître.
    Avec les nouvelles mesures, quand l'immobilier sera vraiment dans la m..., il faudra bien que l'Etat se rende compte qu'il faut, en effet, libérer le foncier en petite et moyenne couronne.
    Mais pas pour des pavillons mais pour des immeubles collectifs.
    Tout est à réorganiser. Je tiens toujours à mon idée d'une grande communauté de la Région Parisienne et non pas une pluralité de maires arc-boutés sur leur municipalité.
    Il faut penser enfin en "moderne".
    Une vraie modernité ouverte sur le monde et non pas refermée sur elle-même.
    La première fois que je suis venue à Paris de ma Franche-Comté natale, j'ai été estomaquée par ces villes de la région parisienne qui se succédaient sans vraiment de centre et surtout sans aucune vision d'ensemble.

  • 0 Reco 10/11/2011 à 21:42 par antoine

    tout a fait chere mideve, mais savez vous que sarko fait exactement l'inverse?

    1) grennelle 2 de l'environnement + politique fiscale = blocage et incitation à la rétention des terrains
    2) politique de con struction massive d'immeuble pour entreprise (grand paris + construction en petite couronne pour faire fuire les pauvres vers la grande couronne)
    3) renforcement des contraintes d'urbanisme : merci madame NKM!

  • 0 Reco 10/11/2011 à 21:31 par Midève

    Bonsoir Antoine, je te rejoins tout à fait sur ces points;

  • 1 Reco 10/11/2011 à 21:17 par antoine

    la politique du logement est trs simple:

    1) libérer le foncier
    2) délocaliser le travail
    3) annuler les regles d'urbanisme a la con c'est à dire l'exces de zele des mairies

  • 1 Reco 10/11/2011 à 20:36 par MisterHadley

    Parceque c'est faux..!?

    ;)

  • 1 Reco 10/11/2011 à 19:58 par Manu

    Pourquoi les gens ont tant de mal a reconnaitre que les prix vont se péter la gueule, et que c'est une très bonne chose pour la plupart des gens, propriétaires qui veulent se loger plus grand, et locataires qui ne peuvent pas acheter car l'immo est trop cher !
    Fou ça !

  • 1 Reco 10/11/2011 à 19:45 par MisterHadley

    dorian...

    Ou est le problème pour les locataires..!?

    Bah tu es le seul à ne pas le comprendre, alors, hein...

    :D

    Si les accédants n'accèdent donc pas, ils se reportent à nouveau sur le locatif, qui, sans eux, ne supportait déjà pas l'absorbtion de la demande actuelle...

    D'ou une "sur demande" en perspective, vu que toute transaction qui ne s'effectuera pas pour l'acquisition, se reportera en demande locative NON POURVU, faute de logements à la locations.

    Faut suivre un peu, quand même, hein.

    Quant à l'exemple "studette" parisienne, je parlais de la location aussi, pas de l'accession.

    Après, si tu ne comprends pas ce que tu lis, aussi, c'est normal que tu sois largué, c'est sûr.

    Et n'oublies pas non plus que les aides aux logements, type APL, ne progresseront plus sur le même rythme que l'augmentation des loyers qui, eux, avec cette "sur demande" vont donc sérieument augmenter en rapport avec celle-ci, puisqu'il s'agira simplement de "l'offre et de la demande" qui les régiront.

    Alors, oùu est le problème, à ton avis..?

    Les locataires seront donc encore plus nombreux pour un même bien à louer, et devront être encore plus blindés qu'il ne le faut encore actuellement pour pouvoir supporter les loyers qui vont donc augmenter, alors que les APL auxquelles ils pourraient prétendre pour les aider n'augmenteront que bien moins par rapport à ces loyers.

    Simple, n'est-ce pas..?

    Les bailleurs te demanderont plus de garanties, tu auras moins d'aides pour payer ton loyer, tu auras encore bien plus de concurrence pour obtenir unlogement à la location, et ton loyer sera encore plus élevé.

    Sur ces bonnes paroles...

    ;)

  • 0 Reco 10/11/2011 à 19:15 par midève

    Très juste Poil à gratter. Surtout la demande pour la location.Je suis, en cela, d'accord avec vous et avec MH, la rareté fait le prix.
    Paris peut baisser un peu mais je ne crois pas vraiment à la bulle.
    En revanche, la banlieue va se densifier. Et les prix vont baisser.
    Ce qui est une bonne chose car vraiment il y a des coins vraiment moches et à des prix prohibitifs, ce qui n'est pas normal.
    Pour répondre à certains posts: non, il n'y a pas que les émirs qui achètent à Paris. Les Français ont beaucoup plus d'argent qu'on ne croit. Il faut un peu sortir le soir après les vêpres. Aller faire un tour dans une bonne salle des ventes parisienne d'art contemporain, et vous entendrez la petite musique de ces centaines de milliers d'euros dépensés pour pouvoir suspendre à ses cimaises un Philippe Pasqua ( notre Lucien Freud à nous, hélas!)
    Oui, il y a de l'argent beaucoup plus qu'on ne le croit!

  • 0 Reco 10/11/2011 à 17:15 par poilagratter

    admettons...mais les grandes capitales du monde entier ont toujours vu les prix de leur immobilier flamber...pas sûr que la folie des prix parisiens soit due pour l'essentiel à ces prêts aidés.....la demande ne va pas se tarir juste en supprimant le PTZ+......

  • 0 Reco 10/11/2011 à 17:07 par doriandoy

    @poil à gratter> oui, suffit de regarder les montants de PTZ et prêts de la ville accordés sur Paris. ça représente une sacrée somme qui alimente les prix hauts.

  • 0 Reco 10/11/2011 à 17:02 par poilagratter

    @doriandoy. Parceque tu connais des gens qui achètent dans Paris avec du PTZ+ toi??? A plus de 8 000 euros le m² , les acheteurs ne se trouvent pas dans la même catégorie....

  • 0 Reco 10/11/2011 à 17:00 par neuneu

    On se plaint qu'il n'y a pas assez fonciers pour faire des logement alors que la densité de population en Allemagne est deux fois plus forte que la France! Il suffit de bétonner c'est pas compliquer pourtant!

  • 0 Reco 10/11/2011 à 16:59 par Mika

    "Oui, otez-les, parce que vous allez être les citrons que l'économie va presser en 2012..."
    Au même titre que vous mais beaucoup moins :)

  • 1 Reco 10/11/2011 à 16:58 par doriandoy

    @Mr caca:

    "Et vu que si l'on ne peut acquérir, il faut malgré tout se loger, toutes les transactions qui ne pourront donc se faire vont bien gentiment se reporter sur le marché de la location... qui lui-même, n'est déjà pas capable d'absorber la demande soutenue..."
    "
    2 - les bailleurs, et ceux qui ne l'étaient pas jusqu'ici, vont intensifier lesmises en locations pour palper les loyers, sous le principe vieux comme le monde suivant : un tien vaut mieux que deux tu l'auras... ils vont préférer louer et percevoir des loyers plutôt que de vendre et payer une plus value, alors que nous sommes en période pré électorale où l'attentisme est traditionnellement de rigueur.."

    Donc où est le problème pour les locataires?

    "Tiens, par exemple, il y a jamais une trentaine de personnes qui attendent pour déposer un dossier lorsqu'une "studette" parisienne, et avec "micro cuisinette", le tout pour un prix incroyablement outrageant, non, cela n'existe pas, c'est de la "désinformation"..."

    Et ça c'est pas la preuve que c'est une bulle? Des gens qui se jettent sur un bien de merde vendu à prix d'or. Tu enlèves le PTZ+, le prêt de la ville de Paris (60k€ à taux 0 tout de même), ça diminue la demande, de plus si la demande n'est pas solvable, ça bloque le marché, et si ça bloque le marché, baisse des prix.

    Certains peuvent se permettre d'attendre, d'autres sont obligés de vendre.

  • 3 Reco 10/11/2011 à 16:47 par Sir_fred_o

    Je cite: "Aujourd'hui à 13:27 par bungle
    Kraccccccccccchhhhhhhhhhh hhhhh !!!!!!!!!!!!!!
    Ca va faire mal aux rouflaquettes de tous ceux qui pensent avoir une mine d' or avec leur baraque.... J adore!! "

    Et toi, tu as quoi ?

    Rien !

  • 1 Reco 10/11/2011 à 16:46 par Zeusinoute

    Vivement que tout ce capital pétrifié, fossilisé même dans la pierre en sorte et aille vers d'autres secteurs plus productifs...

  • 1 Reco 10/11/2011 à 16:44 par poilagratter

    oui... mais tout le monde a t'il envie de vivre à 15 dans un 3 pièces au 15e étage d'une tour dans une cité sous le prétexte que c'est moins cher??? du social, ok, mais pas que du social....il en faut pour tous les goûts, tous les rêves et tous les prix....le nivellement par le bas je n'y crois pas beaucoup...

  • 1 Reco 10/11/2011 à 16:36 par Helios

    La politique du logement doit simplement changer de but :
    donner un logement le moins cher possible au plus grand nombre.
    Le but actuel c'était plutot de développer et de protéger des patrimoines.

  • 0 Reco 10/11/2011 à 16:27 par poilagratter

    retour aux barres HLM des années 60/70... youpi!!!!!!!!!!!!

  • 0 Reco 10/11/2011 à 16:24 par poilagratter

    ah ben si Apparu l'a dit, on est sauvés alors......

  • 0 Reco 10/11/2011 à 16:21 par Helios

    Apparu lui-même a préconisé des mesures pour sauver le batiment.
    Des mesures qu'il n'applique pas pourtant.

    Je cite :

    « Il faut revoir le modèle économique de la politique du logement en remplaçant la dépense publique par davantage de droits à construire. C'est-à-dire libérer du foncier et densifier les constructions, en construisant par exemple 6 étages au lieu de 4, afin de produire plus de logements »

    Qu'il joigne le geste à la parole !

  • 0 Reco 10/11/2011 à 16:20 par MisterHadley

    Oui, otez-les, parce que vous allez être les citrons que l'économie va presser en 2012...

    :D

  • 1 Reco 10/11/2011 à 16:16 par Mika

    Ce n'est plus des Oeillères qu'on certain ici, c'est de l'aveuglement !!! :/

    Aucune bulle immo quelle que soit la nation ou l'époque lors de son effondrement n'a pu résisté à la baisse. Et pourtant j'imagine que l'état d'esprit des vendeurs devaient être le même au début que celui de certain ici. "Je ne baisserais jamais " ... sauf que c'est un peu oublier que chaque vendeur est en concurrence avec tout ces petits collègues. ^^

    En 2008 l'immo a pu résisté grâce aux largesses de l'état. Mais ce n'est plus le cas. Finalement il aura fallu attendre une autre crise pour que le pouvoir d'achat des français augmente.

  • 1 Reco 10/11/2011 à 16:13 par poilagratter

    t'inquiète pas Helios, ya pas que l'immobilier qui va dérouiller.....si on suit , ce qui est probable, la grosse débandade européenne qui touche tout le monde autour de nous, on va tous passer un sale moment....donc ne te réjouis pas trop que l'immobilier se casse la gueule..c'est jamais bon pour personne....

  • 1 Reco 10/11/2011 à 16:13 par Mika

    Comparer la baisse de 2008 entretenu par les mesures couteuses de l'état à aujourd'hui ou l'état lâche tout n'est pas très judicieux.
    Les Œillères de certain sont assez impressionnantes sur ce forum. Mais laissons les croire à l’exception du marché immo actuel français... le seul qui malgré des exemples d'autres époques ou d'autre nations ayant prouvé qu'une bulle fini tjs par éclaté, va se maintenairir flot... :) :) :) Champagne !!!

  • 0 Reco 10/11/2011 à 16:01 par MisterHadley

    Tous les bailleurs l'attendent déjà, t'inquiètes pas..!

    Et si c'est ça, tes projet d'vie, au secours..!

    :D

    En plus, j'te dis ça comme ça, mais la trêve hivernale ne s'applique pas pour les squatteurs, par exemple... ;)

    Amuses toi bien.

  • 0 Reco 10/11/2011 à 15:59 par Helios

    ça fait du bien des bonnes nouvelles en ces temps de grande crise.
    L'immo va se casser la gueule, Champagne !!!!

  • 0 Reco 10/11/2011 à 15:59 par poilagratter

    je te tiens, tu me tiens, par la barbichetteeeeuuuuuuuu... ...une vraie cour de récré par moments ce forum!!! je mise à 10 contre 1 sur MH

  • 1 Reco 10/11/2011 à 15:58 par MisterHadley

    Mais biensur...

    Tout le monde ment et désinforme, sauf toi et les adeptes du krach imaginaire et de la bulle qui pète, c'est évident...

    Tiens, par exemple, il y a jamais une trentaine de personnes qui attendent pour déposer un dossier lorsqu'une "studette" parisienne, et avec "micro cuisinette", le tout pour un prix incroyablement outrageant, non, cela n'existe pas, c'est de la "désinformation"...

    Pareil en zone tendue, plus généralement...

    Tu as raison, antoine, reste dans ta bulle, tu t'y plais beaucoup, visiblement...

    ;)

    En attendant, hein...

    A+

  • 0 Reco 10/11/2011 à 15:57 par antoine

    et ben t'attendra la treve hivernal alors

    :D

  • 0 Reco 10/11/2011 à 15:56 par antoine

    et ben t'attendra la treve hivernal alors

    :D

  • 0 Reco 10/11/2011 à 15:54 par antoine

    "Sur 22 régions, au jour d'aujourd'hui, 11 sont en hausses, 7 stagnent, et 4 sont à la baisse."

    cest de la fausse information! il s'agit de resultats sur un an! pas sur les derniers mois!

    un peu de serieux!

  • 0 Reco 10/11/2011 à 15:54 par MisterHadley

    Il y a surtout des lois pour...

    :D

  • 0 Reco 10/11/2011 à 15:52 par antoine

    "Tu as déjà entendu parler des hausses de loyers A LA RELOCATION..?"

    encore faut-il que le locataire actuel se casse! ya des lois contre cela..

    :D

  • 0 Reco 10/11/2011 à 15:37 par MisterHadley

    Je vais faire comme si je ne savais pas que tu trichais en zieutant en temps réel...

    ;)

  • 2 Reco 10/11/2011 à 15:36 par MisterHadley

    Bah alors..!?

    On n'peut même plus s'taper son sauciflard tranquille..!?

    :D

    Antoine, comme tu es choupinet...

    Tu as déjà entendu parler des hausses de loyers A LA RELOCATION..?

    Et ne parles pas de "crédibilité", c'est toi qui te desespère de spéculer à la baisse, hein, faudrait pas confondre...

    ;)

    Les locataires vont s'en prendre plein la face, que voulez vous que j'vous dise, c'est comme ça, hein...

    L'essentiel est de bien comprendre un truc complètement simple : c'est fromage ou dessert, mais en aucun cas les deux.

    J'attire également votre attention sur ce qu'aura dit B. Apparu ce matin même :

    Sur 22 régions, au jour d'aujourd'hui, 11 sont en hausses, 7 stagnent, et 4 sont à la baisse.

    Alors, arrêtez un peu avec vot'krach et vot'bulle qui pète, ça commence à bien faire, là.

    En plus que cela ne veut strictement rien dire.

    :D

    Reprenez les chiffres de l'Arlésienne de 2008 :

    Les transactions se sont véritablement effondrées...

    Mais aucunement les prix.

    Alors, ne niez pas ce qu'il s'est passé il y a seulement trois ans, là, vous, vous serez un peu plus "crédibles"...

    Et si vous pouviez intégrer également cette magistrale leçon de 2008, ce serait un plus... mais là, j'en demande beaucoup trop...

    ;)

  • 0 Reco 10/11/2011 à 15:23 par poilagratter

    et MH va te répondre quand il aura fini sa sieste que l'indice des loyers ne joue que pour les renouvellementsz de loyers en cours mais ne s'impose pas au propriétaire lorsqu'il ya changement de locataire....

  • 0 Reco 10/11/2011 à 15:21 par poilagratter

    en 2008/2009 c'était surtout la crise des subprimes et des banques ....ce qui a en effet porté un petit coup de frein au marché qui s'emballait depuis le passage à l'euro....mais c'est reparti comme en 14 en 2010 et les prix début 2011 avaient largement retrouvcé leur niveau de 2007! et si tu m'as bien lu, je suis le premier à dire que les prix avaient atteint des sommets totalement débiles et que ça fera du bien à tout le monde que l'on revienne à quelquechose de plus cohérent.....c'est le porincipe même de l'explosion des bulles!!

  • 0 Reco 10/11/2011 à 15:08 par antoine

    poil a gratter tu debliques?

    en 2008-2009, cetait la crise du logment, les prix ont chuté de 10%
    on dirait que tu as deja oublié:

    cette fois ci il nya aura pas de ptz + a la rescousse! la fete est finie!

  • 0 Reco 10/11/2011 à 15:05 par antoine

    misterhadley

    "sale temps pour les locataires"

    tu as entendu parlé toi l'exprt, de l'indice pour les loyers, qui bloquent les augmentation?

    .... ta crebilité est proche de zero

  • 1 Reco 10/11/2011 à 14:42 par poilagratter

    pas faux non plus Uffa.....pour ce qui concerne ceux qui n'ont pas d'autre choix que de vendre pour telle ou telle raison personnelle....le cas le moins dur à avaler c'est celui où l'on vend pour racher ailleurs ou plus grand..car si on doit accepter de baisser son prix pour vendre, il est quasi évident que le bien que l'on va racheter ensuite aura lui aussi bien baissé....je dirais même plus, mon cher Dupont, mais dans ce cas il aura même moins à remprunter pour racheter son nouveau bien que dans la situation d'avant chute des prix!!

  • 0 Reco 10/11/2011 à 14:38 par poilagratter

    @Metacryptic. je ne suis pas toujours d'accord avec MH mais sur ce coup là il ne fait que rappeler ce qui s'est déjà passé de façon plus ou moins nette lors des précédents retournements du marché; le raisonnement n'est pas faux en lui même et la réalité pas encore vérifiable aujourd'hui...donc les bases de tout bon sophisme ne sont pas là pour pouvoir t'en prendre ainsi à ce gentil garçon....

  • 0 Reco 10/11/2011 à 14:35 par UFFA92

    Même si les vendeurs vont faire un peu de résistance (il n'est pas facile de revoir son prix à la baisse) il n'en demeure pas moins que la situation actuelle va durer aussi longtemps que durera la crise. Alors garder un logement en espérant un prochain retour à un marché positif peut être jouable pour les "investisseurs" mais pour le commun des français il n'y a pas grand intérêt et il faut bien changer de logement lorsque la famille s'agrandit, lorsque l'on est muté professionnellement et il faut bien aussi vendre des biens acquis en succession. Bref, les investisseurs seront surement attentifs mais les autres continueront comme avant. Cruel dilemme pour les investisseurs : devront-ils vendre en profitant encore des prix hauts et payer une plus value ou attendre jusqu'à 30 ans ? La balle est dans leur camp...

  • 0 Reco 10/11/2011 à 14:30 par poilagratter

    avant même l'annonce des dernières (last but not the least...) mesures sur le PTZ et le Scellier, on a observé un vari coup d'arrêt depuis le printemps sur une grande partie du territoire..pour la simple et unique raison qu'à force de toujours monter les prix il devait bien arriver un moment où les acheteurs n'auraient simplement plus les moeyns d'acheter!! le coup de blues général depuis la rechute de la crise de 2008 ces dernières semaines a amplifié le mouvement....la suppression des aides fiscales va donner le coup de grâce....donc en effet on est bien entrés dans une phase baissière du marché des transactions avant de retrouver un nouveau cycle haussier le jour où nos économies auront retrouvé des couleurs ainsi que le moral des troupes!! il n'y a pas à sauter de joie au plafond ou à se jeter dans la Seine , suivant le côté où l'on se place....le scénario s'est déjà répété tant de fois....
    ps: d'accord avec MH pour ce qui est des locations...quand les transactions faiblissent ce sont les locations qui s'envolent...CQFD

  • 1 Reco 10/11/2011 à 13:45 par MisterHadley

    Les "vendeurs" vont simplement retirer de la vente leurs biens, ni plus ni moins, comme ils l'ont déjà fait...

    Pour deux raisons:

    1 - impositions des plus values ( ils attendront beaucoup plus "qu'avant")

    2 - les bailleurs, et ceux qui ne l'étaient pas jusqu'ici, vont intensifier lesmises en locations pour palper les loyers, sous le principe vieux comme le monde suivant : un tien vaut mieux que deux tu l'auras... ils vont préférer louer et percevoir des loyers plutôt que de vendre et payer une plus value, alors que nous sommes en période pré électorale où l'attentisme est traditionnellement de rigueur...

    Les promoteurs ne vont évidemment plus lancer des programmes "scellier" puisque le régime "scellier" s'arrête...

    Comme ils l'auront fait en 2008, ils vont donc liquider les stocks actuels afin de soutenir ensuite la demande, une fois que leurs offres se seront réadapter à celle-ci, donc, restriction de production de logements, pour ne pas produire à perte...

    Normal, quoi...

    ;)

  • 0 Reco 10/11/2011 à 13:39 par Bulle31

    Ca va faire trés mal aux vendeurs quand ils verront que leurs bien est surévalué de 60% !!

  • 1 Reco 10/11/2011 à 13:32 par MisterHadley

    Excellentissiiiime..!

    M. Mouillard confirme bien que sans PTZ+ dans l'ancien et sans Scellier, les transactions s'effondrent, n'est-ce pas..?

    Et vu que si l'on ne peut acquérir, il faut malgré tout se loger, toutes les transactions qui ne pourront donc se faire vont bien gentiment se reporter sur le marché de la location... qui lui-même, n'est déjà pas capable d'absorber la demande soutenue...

    Emballez, c'est pesé..!

    Hé hé hé hé hé...

    Sale temps à venir pour les locataires, donc...

    ;)

  • 0 Reco 10/11/2011 à 13:27 par bungle

    Kraccccccccccchhhhhhhhhhh hhhhh !!!!!!!!!!!!!!
    Ca va faire mal aux rouflaquettes de tous ceux qui pensent avoir une mine d' or avec leur baraque.... J adore!!

  • 0 Reco 10/11/2011 à 12:56 par Trichet

    Très bonne nouvelle si les prix baissentet que cette bulle immobilière se dégonfle, tout le monde y gagnera hormis les spéculateurs.

  • 0 Reco 10/11/2011 à 12:49 par poilagratter

    pas la peine d'attendre janvier, plus rien ne bouge dans les agences depuis 6 mois....à commencer par les vendeurs qui n'ont pas encore compris....mais ça va pas tarder....

  • 1 Reco 10/11/2011 à 12:17 par Kraaach en vue.

    Avec un m2 à 8000 euros en moyenne à Paris, le problème n'est pas la situation économique, le problème vient des prétentions des vendeurs : même dans une économie florissante, c'est trop cher : un couple qui gagne 6000 euros peut emprunter 350 000 sur 25 ans. Qui va acheter les 4508 biens proposés à plus de 1 000 000 euros sur seloger.com ? Vous connaissez 4508 émirs qui veulent vivre à Paris 11ème ?

  • 0 Reco 10/11/2011 à 12:10 par nimportequoi

    Et en janvier ça va être la cata.

  • 0 Reco 10/11/2011 à 12:10 par Mika

    Encore et tjs la fin de la bulle ... ^^
    Faut pas être Einstein pour comprendre que le marché repartira quand il sera en adéquation avec le pouvoir d'achat des français.

  • 0 Reco 10/11/2011 à 11:47 par poilagratter

    Tout à fait Thierry........


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...