Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 25 novembre 2010 à 09h40

"L'immobilier annecien est un marché à plusieurs vitesses"


Pierre Majoulet
Pierre Majoulet
Pierre Majoulet (©dr)

Pierre Majoulet est gérant de l’agence Orpi MC Immo, dans le quartier d'Albigny. Pour LaVieImmo.com, il décrit un marché « un peu plus fluide », et « à plusieurs vitesses ».

(LaVieImmo.com) - LaVieImmo.com : Comment se porte l’immobilier annecien ?

Pierre Majoulet : Plutôt mieux. Disons qu’après une année 2009 difficile, le marché est redevenu un peu plus fluide, avec des volumes à nouveau soutenus, globalement comparables à ce qu’on pouvait observer avant la crise. Côté prix, en revanche, on reste sur des niveaux inférieurs d’environ 15 à 20 % à ce qui se faisait avant la crise – sauf peut-être pour les biens haut de gamme, dont les prix se sont maintenus.

LaVieImmo.com : Quels sont les délais de transaction ?

Pierre Majoulet : Ils sont très variables, en fonction des quartiers et des types de biens. Un appartement construit dans les années 1960/1970, comme on en trouve beaucoup dans les quartiers nord de la ville ou dans les communes plus populaires de Cran-Gevrier ou Seynod, à l’ouest, peut rester plus de 6 mois en vente s’il n’est pas irréprochable… Ce type de biens fait souvent le bonheur des investisseurs, pour le rendements locatifs, ou des primo-accédants qui tiennent absolument à rester à proximité d'Annecy, les autres investissent plus loin, sur Rumilly par exemple. A l’inverse, les appartements et maisons situés à proximité du lac trouvent preneur plus rapidement, parfois en moins d’un mois. Le marché annecien est un marché à plusieurs vitesses.

LaVieImmo.com : Quid des prix ?

Pierre Majoulet : Comme je vous le disais, ils ont baissé sensiblement depuis la crise. Avec, là encore, des différences très nettes en fonction de la localisation et du type de biens, les plus chers se trouvant bien entendu au bord du lac. Plus on s’éloigne, plus les prix baissent. Pour présenter les choses de manière très schématique, je dirais que les prix au mètre carré s’étagent dans entre 2 000 à 6 500 euros. On peut trouver moins cher, même si c’est très difficile ; on peut en revanche dépasser les 6 500 euros pour des appartements de standing en étage élevé, avec terrasse et vue sur le lac. Les prix les plus élevés se pratiquent dans les quartiers d’Albigny (Annecy le Vieux), Parmelan (Annecy) ou dans les communes de Menthon-Saint-Bernard et Veyrier-du-Lac, sur les berges est du lac.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...