Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewlundi 28 juin 2010 à 15h35

"L'immobilier connaît une hausse modeste, mais pérenne"


Roland Tripard
Roland Tripard
Roland Tripard (©dr)

Roland Tripard, PDG de SeLoger.com, analyse la dernière édition de l'indice SeLoger.com-LaVieImmo.com-JDD des prix de l'offre immobilière en France, entre stabilisation des prix et progression de l'offre. Il nous livre également ses perspectives de croissance et fait le point sur les dernières innovations

(LaVieImmo.com) - L’indice des prix de l’offre immobilière a gagné 1,3 points en juin. Comment interprétez-vous son évolution ?

Roland Tripard : Après plusieurs mois de baisse, les prix ont tenté une reprise à la fin de l’automne. La tendance s’est poursuivie début 2010, mais on assiste à nouveau depuis quelques mois à un mouvement global de stabilisation. Attention, l’indice fait également apparaître un écart toujours important entre l’Ile-de-France - avec des hausses de l’ordre de 10 % en rythme annuel - et la province, où les prix se stabilisent, voire baissent dans certaines villes. Entre les deux, on trouve les grandes agglomérations comme Lyon, Marseille et Montpellier, qui restent bien orientées malgré de légères tensions depuis deux mois.

Cette tendance à la stabilisation des prix a-t-elle une incidence sur le nombre et le comportement des vendeurs ?

Roland Tripard : Le baromètre nous montre également une chose très importante : l’offre continue de progresser. Ainsi, ce sont un peu plus de 1,140 million de petites annonces qui sont consultables aujourd’hui sur SeLoger.com, à la vente et à la location, contre 1,030 million au pire de la crise. En quelques mois, l’offre immobilière a donc progressé de plus de 10 %, c’est loin d’être négligeable !

Et la demande ?

Roland Tripard : Cette hausse de l’offre va de pair avec une progression très nette de notre audience. Depuis le début de l’année, nous avons accueilli, quasiment chaque mois, plus de 3 millions de visiteurs uniques pour plus de 12 millions de visites… C’est 15 à 20 % de plus qu’à la même période de l’année dernière, et le mois de juin devrait se solder par un nouveau record d’audience. Nous allons enrichir le baromètre SeLoger.com/LaVieImmo.com/Le JDD en intégrant des intégrant une mesure de l’évolution de la demande, que nous mettrons en relation chaque mois avec celle de l’offre. Cet indice amélioré devrait être disponible à la fin de l’été.

Justement, le baromètre a-t-il vocation à perdurer à l’heure où le gouvernement prépare une vaste réforme des statistiques immobilières ?

Roland Tripard : Depuis son lancement, il y a sept ans, l’indice SeLoger.com mesure les prix de l’offre immobilière de la même manière et à partir d’un échantillon très important, puisque nous sommes présents dans 125 villes. Le gouvernement demande une clarification des différents indices existants. Notre baromètre ne mesure pas l’évolution des prix de vente, mais des prix de mise en vente. Nous insistons bien sur ce point. Il s’agit d’un indicateur très avancé du marché immobilier, fiable et statistiquement juste, dont on a pu observer, depuis 2004, qu’il anticipe les évolutions des indices Insee/Notaires - qui font référence en matière de prix de l’immobilier. Non seulement le baromètre a vocation à perdurer, mais nous avons le projet de l’enrichir de nombreuses données. J’évoquais un suivi de la demande de logements, d’autres améliorations sont à l’étude. Nous en dirons plus à la rentrée de septembre.

En mai, vous anticipiez une hausse de 1 à 5 % du nombre de transactions dans l’immobilier ancien, avec 600 000 à 620 000 ventes sur l’ensemble de l’année 2010. Cette prévision tient-elle toujours ?

Roland Tripard : Je la maintiens. Nous sommes au début d’une période de plusieurs années de croissance pérenne, même si on reste très loin des chiffres record enregistrés entre 2002 et 2007, quand plus de 800 000 biens changeaient de main chaque année. Entre les 813 000 ventes de 2007 et les 580 000 transactions de 2008, l’ajustement a été très brutal. Néanmoins, la croissance est bien là, même si elle reste, je le répète, modeste.

Et en termes d’activité ?

Roland Tripard : Nous publierons notre chiffre d’affaires au deuxième trimestre 2010 le 19 juillet prochain. Sans en dire trop, je peux vous assurer que je reste aussi confiant en termes de perspectives qu’à la fin du premier trimestre. Je suis très optimiste, non seulement pour l’exercice en cours, mais aussi pour les suivants.

Vous venez de lancer une application iPad. Quels sont les premiers résultats de cette innovation ?

Roland Tripard : Il est bien évidemment trop tôt pour tirer un quelconque bilan de cette nouvelle application en termes d’audience. En revanche, si on se réfère au classement relatif des différentes applications iPad en termes de téléchargements ou de notation par les utilisateurs, le bilan est déjà très encourageant, dans la lignée du succès de notre application iPhone. En mai, elle a enregistré plus de 2 millions de visites et a généré plus de 15 millions de pages vues. En 2008, malgré la crise, nous avions fait le pari d’accélérer notre développement en poursuivant notre effort d’innovation. Notre choix paye, et croyez-moi, nous n’avons pas l’intention d’en rester là !

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 02/07/2010 à 18:15 par BEN VOYONS

    En dehors de Paris intra muros et de quelques micro marchés sur la côte ou à la montagne, l'offre a toujours été supérieure à la demande; la rerpise annoncée à grands renforts de tambours et trompettes ne touche que ces marchés ; pour le reste il y a pléthore de biens à vendre encore trop chers et les vendeurs multipliant les mandats en agences le même bien est proposé plusieurs fois sur SE LOGER

  • 0 Reco 02/07/2010 à 14:53 par chebi

    le baromètre seloger veut dire ce qu'il veut dire = les gens sontprêts à vendre. ce qui n'a pas toujours pas été le cas... après est-ce que les gens achètent ? il faut attendre les chiffres des notaires. mais bon, tripard ne dit finalement rien de plus. pas de faux procès "claude 60" et "BEN VOTONS"...

  • 0 Reco 02/07/2010 à 11:20 par BEN VOYONS

    Et le nombre de visiteurs des sites immobiliers indique juste que des acheteurs potentiels il y en a! mais comme le nombre de transactions ne suit pas la même progression, cela confirme que les prix demandés par les vendeurs ne sont pas en phase avec les capacités financières des acheteurs et que sur ces bases on entre probablement dans une nouvelle phase de blocage du marché!

  • 0 Reco 01/07/2010 à 22:49 par claude60

    Quote : "Je la maintiens. Nous sommes au début d’une période de plusieurs années de croissance pérenne"
    M.Tripard, vos chiffres sont navrants : en 2008 c'était 673000, et 2009 : 591000. Vos prévis 2010 à 600/620000 croissance pérenne ?
    Quant aux 12 millions de visites 2010 comparées à début 2009 ou l'achat immo n'intéressait pas grand monde, le delta n'a aucun sens.
    Réponse appréciée

  • 1 Reco 01/07/2010 à 16:57 par BEN VOYONS

    les prix affichés sur le site SE LOGER sont les prix que les vendeurs fantasment d'obtenir....pas les prix de vente à l'arrivée chez le notaire! et le fait est que depuis 3 mois le délire semble avoir à nouveau repris côté vendeurs....comme quoi la "crise" de 2008 n'aura pas servi à grand chose...

  • 0 Reco 01/07/2010 à 12:48 par chrisoro

    Le jour où un promoteur, un agent immobilier ou autre professionel de l'immobilier vous dira de vendre, les poules auront des dents.
    Pour eux, c'est TOUJOURS le moment d'acheter. C'est normal ILS VIVENT DE L'IMMOBILIER !!!!

  • 0 Reco 01/07/2010 à 10:44 par popeye

    C'est normal que les prix progressent, pour 2 raisons
    - raison structurelle : les prix de l'immobilier augmentent toujours, c'est une constante
    - raison conjoncturelle : les ménages ont des revenus qui augmentent surtout les 24 derniers mois

    et demain on rase gratis !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...