Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewlundi 26 avril 2010 à 10h07

"L'immobilier connaît une reprise en pente douce"


Stéphane Romanyszyn
Stéphane Romanyszyn
Stéphane Romanyszyn (©dr)

Stéphane Romanyszyn, président d'Entreparticuliers, analyse pour LaVieImmo.com la situation sur le marché des transactions immobilières entre particuliers. Un marché qui va mieux mais souffre encore des divergences entre acheteurs et vendeurs.

(LaVieImmo.com) - Le ton de vos derniers baromètres est plutôt optimiste. Le marché des transactions entre particuliers est sorti de la crise ?

Stéphane Romanyszyn : Il n’est pas vraiment question d’optimisme ou de pessimisme. Nous nous contentons, mois après mois, de décrire la situation à la lecture des cinq indicateurs de notre baromètre de l’immobilier. Le constat, au terme du premier trimestre, est effectivement celui d’un marché en phase de reprise - mais une reprise encore fragile, en pente douce. Par exemple, même s’il ne baisse plus depuis déjà plusieurs mois, le nombre de nouveaux biens mis en vente progresse encore très lentement, d’environ 20 % au premier trimestre. Cette progression est d’autant plus lente que le contexte est plutôt favorable aux acheteurs. Le marché va mieux mais il tourne au ralenti du fait de divergences persistantes entre les acheteurs et les vendeurs.

De ce côté là, rien n’a vraiment changé, donc...

Stéphane Romanyszyn : Pendant la crise, les vendeurs ne vendaient pas parce que les acheteurs ne pouvaient pas acheter. La situation est un peu différente maintenant. Grâce à la faiblesse des taux et au repli des prix, les acheteurs sont un peu plus présents. Pour preuve, la baisse du taux de négociation consenti par les vendeurs, a reculé de 9 à 7 % en six mois, tandis que la part des biens vendus au prix proposé, sans aucune négociation de la part de l’acheteur, est passée de 30 à 38 % dans le même intervalle. Les acheteurs sont à nouveau là, mais cette fois, c’est l’offre qui ne suit pas ! Les vendeurs sont majoritairement des secondo-accédants potentiels, qui attendent de trouver un nouveau bien à acheter avant de mettre leu premier en vente. De fait, ce phénomène limite l’offre disponible…

Quelles sont vos prévisions pour les prochains mois ?

Stéphane Romanyszyn : Cette pénurie de biens, encore accentuée par le blocage de la construction de logements neufs, va probablement jouer sur le niveau des prix. Sur l’année, les prix devraient progresser de 3 % en moyenne, avec des disparités entre les régions et les types de biens. Une hausse plus marquée semble exclue, car elle entraînerait un nouveau blocage du marché.

Propos recueillis par François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 01/05/2010 à 17:39 par davsalsa

    Quand je vois ces prix indéscents et quand je vois que certains travailleurs salariés n'ont même plus les moyens de se loger même avec un salaire moyen vous devriez avoir honte de parler comme cela.

  • 0 Reco 01/05/2010 à 17:36 par davsalsa

    c'est déjà inabordable et hors de prix, alors bon courage pour trouver encore des pigeons. Vous ^^êtes en train de scier la branche sur laquelle vous êtes assis parce que le vendeur croit encore au père noel en voulant empocher une enorme plus-value sur le dos d'un pauvre jeune qui devrait s'endetter au taquet et sur 25/30 ans pour lui payer une retraite dorée.

  • 0 Reco 01/05/2010 à 17:24 par davsalsa

    "les prix repartent à la hausse" ah oui? et vous allez les trouver où les acheteurs. On est maintenant le pays le plus cher du monde(ailleur ça a baissé de 20/30% (GB)/40% (espagne/Irlande)/50% aux EUs.
    New-york 2 fois moins cher que Paris. Londres moins cher que Paris.
    Et tout cela avec 10% mini de chômeurs (cat A)15% de chômeurs toute catégorie confonduet un salaire moy de 1700 euros/mois.

  • 1 Reco 29/04/2010 à 13:54 par par ame

    la reprise des ventes des vent je suis vendeuse je sais donc de quoi de je parle dans certaines grandes villes de france ca semble aller un peu mieux normal il ya tjrs pénurie de logements à vendre et à louer mais en province c trés différent les ventes se jouent sur 6 mois dans l'année avril mai juin et oct nov dec et là en ce moment les agences pleurent!! ils s'ennuient comme des rats morts!!

  • 0 Reco 26/04/2010 à 20:02 par Gilbou

    @Miochou : Je dis juste qu'il y a eu rebond du fait que les acheteurs qui avaient reportés leur achat pendant la grosse paralysie de l'immo... achètent now. POINT. Ceci est mon avis.
    Bref ... de toute façon quand on parle de prix immo ... ca part tt le temps en sucette. Un peu naze

  • 0 Reco 26/04/2010 à 16:30 par Ghorax

    Mea culpa pour la "correction" de ma propre phrase au final :D
    Quand au débat sur les taux, il sera à la fois tributaire de la volonté des banques de continuer à faire du dumping sur leur produit d'appel phare et de la volonté de Trichet de continuer à inonder de liquidité ces même banques.

  • 0 Reco 26/04/2010 à 16:05 par copleboss

    oui sauf que c'est "le niveau d'endettement" le sujet, pas les états...mdr
    Ca fait effectivement pleurer les grecs mais il faudra bien qu'ils passent par là après 30années de falsification des comptes publics...
    Nous évoquions une hausse des taux directeurs pas une diminution de la notation par les agences ni une crise systémique de défaillance ni une VAD organisée envers les OAT souveraines...

  • 0 Reco 26/04/2010 à 16:05 par MisterHadley

    Euh... scusez mais...

    "le niveau d'endettement (des états) ne permettrait pas un renchérissement de la dette..."

    Bah y avait pas de faute, hein... ;)

    Enfin, moi j'dis ça comme ça, quoi...

    A+

  • 0 Reco 26/04/2010 à 15:58 par Ghorax

    @copleboss : le passage sur les états qui "ne permettraient (j'ai corrigé la faute en passant) pas le renchérissement de la dette " ferait beaucoup rire les grecs.

  • 0 Reco 26/04/2010 à 15:24 par copleboss

    Bull trap, vous êtes des stagiaires Sup de Co Chambéry consultant en analyse technique ou quoi? Bulltrap fait partie de ces mots qui ne veulent rien dire comme reprise technique, beartrap. Bulltrap c'est pour les days traders qui font mumuse avec natixis et BX4.

  • 0 Reco 26/04/2010 à 15:21 par copleboss

    La hausse des taux n'est pas pour tout de suite, le niveau d'endettement des états ne permettrait pas un renchérissement de la dette...
    L'inflation n'est pas pour demain non plus, la compétitivité francaise étant inexistante les entreprises n'augmentent pas les salaires. Je trouve que l'essence est trop chere, va t elle baisser de 40% selon ma volonté? je ne crois pas...

  • 0 Reco 26/04/2010 à 15:08 par Miochou

    Un coup il dit que le marché est favorable aux acheteurs, un coup (10 lignes plus loin) il dit le contraire. Je vais aller voir mon poissonier et lui demander si je dois acheter du poisson.

  • 0 Reco 26/04/2010 à 14:40 par Gilbou

    Yes je suis d'accord avec toi Ghorax ! le contexte macro n'est pas favorable à une stabilité des taux et encore moins à une baisse.
    On pourrait se dire être en Bull trap mais les investisseurs avertis... je pense... ne se méprennent pas quand à la réalité du marché immo.
    Effectivement je te rejoins Coleboss sur la décorélation du marché IDF vs province. Mais pour moi c'est du report d'achat.

  • 0 Reco 26/04/2010 à 14:23 par Ghorax

    "Je parirai plutôt sur une baisse des taux..." : miser sur une OAT à moins de 3,50 % dans les années à venir, c'est plutôt couillu, vu le niveau des finances publiques et de ce qui passe globalement en Europe. Et "hausse des prix" a un léger goùt d'inflation que la BCE attend au coin du bois. Sinon, vous connaissez le Bull Trap ?

  • 0 Reco 26/04/2010 à 14:00 par copleboss

    Perso, nous sommes rentrés dans un canal baissier. Insiste bien sur le perso parce qu'effectivement tu es le seul a t'en rendre compte.
    Canal baissier à Montauban et à Carcassonne peut être, mais hyper haussier sur l'ile de france et les autres grandes villes...
    La hausse des taux n'est pas pour demain, je parirai plutot sur une baisse des taux sur le court terme si tu veux mon avis.

  • 0 Reco 26/04/2010 à 13:17 par Gilbou

    Perso, nous sommes rentrés dans un canal baissier ... depuis un peu plus d'un an.
    Le rebond des prix fin 2009 est la conséquence du retour des acheteurs sur le marché, ayant reportés leur achat pendant la crise. De plus, les taux sont très bas.
    Une fois les taux remontés ... et ils vont remonter ... attention la dégringolade !

  • 0 Reco 26/04/2010 à 12:00 par lapoliss

    je crois que m. romanyszyn est comme beaucoup de ces "professionnels" et ne sait pas sur quel pied danser. drôle d'époque, pour tout le monde

  • 0 Reco 26/04/2010 à 11:56 par malice

    Tout le monde est très haussier. j'attends de voir les chiffres. A lire certains professionnels j'ai l'impression qu'on est reparti comme en 2003-2006 !

  • 0 Reco 26/04/2010 à 11:38 par copleboss

    Le manque de biens à vendre en IDF commence à se faire fortement ressentir, les prix repartent significativement à la hausse...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...