Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewlundi 22 mars 2010 à 14h55

"L'immobilier est redevenu raisonnable"


François Dubrule
François Dubrule
François Dubrule (©dr)

François Dubrule, co-fondateur et président du holding d'investissement hôtelier Oletis, livre à LaVieImmo.com ses impressions sur la dixième édition du Marché international des professionnels de l’immobilier (Mipim), qui s’est tenue la semaine dernière à Cannes. Entre assainissement et retour à la normale.

(LaVieImmo.com) - Avez-vous eu l’impression que la crise avait eu une incidence sur la fréquentation du Mipim ?

François Dubrule : Plus que la fréquentation, il me semble que ce sont les attentes et le comportement des participants qui ont changé de manière assez radicale. Partout, j’ai eu cette sensation d’assister à un « retour à la normale », avec des vendeurs soucieux de vendre leurs projets, qui prenaient le temps de les présenter, sans précipitation. Des acheteurs, je ne dirais pas qu’ils étaient moins nombreux, mais à la fois plus attentifs et plus prudents, à la recherche du bon produit. On ressentait déjà tout cela en 2009, mais avec cette édition 2010, le Mipim semble avoir tourné le dos plus radicalement encore au faste des dernières années.

Quels pays vous ont semblé les plus dynamiques ?

François Dubrule : Je retiens surtout l’enthousiasme de la Russie, et l’engouement des visiteurs pour les différents projets immobiliers présentés par ce pays – des programmes hôteliers liés au développement du tourisme dans la région de Moscou, notamment, ou des projets de réhabilitation urbaine. A l’inverse, la désaffection pour les pays des Emirats arabes unis était palpable. L'appétence pour les constructions pharaoniques et les projets hors du commun semble s’être estompée avec la crise et les difficultés que Dubai World et Nakheel connaissent depuis quelques mois. Cela me semble d’ailleurs aller de pair avec le « retour à la normale » que nous venons d’évoquer…

Quid de la Pologne, invité d’honneur du festival ?

François Dubrule : La Pologne bénéficiait effectivement d’une très bonne visibilité, et a suscité un vif intérêt chez les participants. Certainement parce qu’il s’agit d’un des rares pays européen à avoir évité la récession l’année dernière. Pourtant, au-delà de cette curiosité, il me semble que les investisseurs s’intéressent davantage au marché russe qu’aux marchés des pays d’Europe centrale et d’Europe de l’Est, qui devraient rester un peu à la traîne cette année.

Et la France ?

François Dubrule : Cette année encore, la France était le pays le plus représenté au festival. Bien sûr, tous les grands groupes de promotion étaient présents, mais j’ai surtout ressenti un engouement pour les projets des différentes collectivités locales. Une mention spéciale pour Calais et Dijon, et sa communauté urbaine, qui ont su présenter de manière enthousiaste et didactique les différents programmes en cours dans la ville.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 1 Reco 29/03/2010 à 12:14 par jimi

    "TOUT VA BIEN MADAME LA MARQUISE!"

  • 1 Reco 23/03/2010 à 16:06 par imoescro

    du vent du vent et encore du vent. personne n'est dupe


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...