Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 2 juillet 2008 à 11h11

"La baisse des prix de l'immobilier s'accélèrera l'année prochaine"


(LaVieImmo.com) - Geoffroy Bragadir, fondateur du courtier en crédits immobiliers Empruntis.com, revient pour Lavieimmo.com sur ses prévisions en matière de taux d’intérêts et prix immobiliers.

Lavieimmo.com : Vous avez récemment indiqué que le mouvement de hausse des taux d’intérêts immobiliers allait se poursuivre. Pouvez-vous nous donner des prévisions chiffrées ?

Geoffroy Bragadir : Il y a une dizaine de jours, nous avons communiqué sur le fait que le taux fixe moyen des prêts à 20 ans accordés par nos partenaires venait de franchir la barre des 5%, un niveau qu’il n’avait plus atteint depuis l’année 2003. Le mouvement à la hausse s’est poursuivi depuis et, s’il n’est jamais facile de faire des prévisions chiffrées, on peut affirmer sans se tromper que la tendance pour les prochains mois n’est désormais plus à la baisse : les taux des crédits immobiliers monteront ou resteront stables cette année, mais ils ne devraient pas baisser de manière significative.

Nous tablions jusqu’à maintenant sur un taux à 15 ans de 4.5 à 5% en fin d’année. La progression de l’OAT (Obligation assimilables du Trésor, NDLR), qui sert de référence au financement à long terme des banques, et la perspective d’une ou plusieurs hausses des taux d’intérêts de la Banque centrale européenne, laissent penser qu’on se situera plutôt dans la partie haute de cette fourchette de prévisions. Peut-être même au-dessus. Attention cependant, il y a deux périodes fastes dans l’année pour les transactions immobilières : les mois de mars/avril et septembre/octobre. Si, à l’automne, les banques constataient une baisse d’activité, il n’est pas impossible qu’elles consentent à réduire leurs marges et abaissent à nouveau leurs taux.

Lavieimmo.com : Vous avez également révisé vos prévisions d’évolution des prix de l’immobilier…

Geoffroy Bragadir : En début d’année, nous estimions que les prix baisseraient de 3% environ en moyenne sur l’année. A la fin du premier semestre, alors que les différentes interventions de Jean-Claude Trichet (président de la Banque centrale européenne, NDLR) ne laissent aucun doute sur le durcissement à venir des conditions de crédit en Europe, il semble que ce repli sera légèrement plus marqué - de l’ordre de 4%. Il y a deux façons d’interpréter cette révision : on peut la voir soit comme une hausse de 1 point, ce qui semble mesuré, soit comme une augmentation de 33%... Mais, dans ce cas comme dans celui des taux, je pense que la tendance prime sur les prévisions chiffrées. Nous avons indiqué que les prix baisseraient de 4 à 6% en 2009, et que le repli serait probablement plus proche de 6 que de 4%. Il faut retenir que la baisse des prix, dont je pense que plus personne ne nie l’existence, s’accélèrera l’année prochaine.

Lavieimmo.com : Hausse des taux, baisse des prix… n’est-ce finalement pas un statu quo pour les ménages ?

Geoffroy Bragadir :La sensibilité à ces deux évènements n’est pas la même, on ne peut pas dire que la hausse des taux annule la baisse des prix ou vice versa. Nous n’avons pas fait de calcul, mais il faudrait probablement une forte accélération du mouvement de baisse des prix pour contrer la hausse des taux et ses effets sur la solvabilité des ménages.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...