Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewlundi 1 mars 2010 à 09h30

"La demande tire les prix parisiens vers le haut"


Frédéric Dumont
Frédéric Dumont
Frédéric Dumont (©dr)

Maître Frédéric Dumont, notaire à Montreuil, revient pour LaVieImmo.com sur l’état du marché immobilier parisien suite aux chiffres présentés par la chambre des Notaires Paris-Ile-de-France.

(LaVieImmo.com) - Etes-vous surpris par le fait que seul le premier arrondissement résiste à la baisse des prix ?

Frédéric Dumont : En théorie, cela semble être un mauvais point mais si l’on regarde les chiffres en détail, on constate que la baisse moyenne, qui s’élève à – 3,9 %, est somme toute mesurée. Surtout, celle-ci est plus faible que ce à quoi nous nous attendions suite aux deux premiers trimestres, même si l’on note d’importantes disparités entre les arrondissements.

A ce propos, les 5ème, 6ème et 7ème arrondissements sont particulièrement touchés...

Frédéric Dumont : S’il est vrai qu’il s’agit des arrondissements accusant les plus fortes baisses (de respectivement 6,5 %, 10,3 % et 6,3 % ndlr), rappelons aussi que ceux-ci avaient particulièrement monté. Les baisses observées ne sont pas finalement pas si importantes que cela et n’ont rien d’exceptionnel sur un marché qui demeure très haut.

Est-il trop tôt pour afin de d’établir des prévisions à Paris concernant l’année en cours ?

Frédéric Dumont : Une chose est certaine, le marché restera dynamique. La demande demeurera importante quoi qu’il arrive, et va se maintenir au dessus de l’offre, tirant les prix vers le haut. Dans l’état actuel des choses, les gens n’ont pas confiance dans les placements boursiers et l’immobilier devient une valeur refuge. On note d’ailleurs un retour des petits investisseurs sur le marché. Un autre facteur important à avoir à l’esprit est que le Prêt à taux zéro booste les primo accédants.

Vous êtes donc optimiste ?

Frédéric Dumont : Je dirais que je suis d’un optimisme mesuré. Honnêtement, j’étais plutôt pessimiste en début d’année mais compte tenu de la reprise des volumes, je vois maintenant les choses d’un bon œil. Le marché à tendance à se fluidifier et on peut penser que ce premier semestre sera, en volume, meilleur que le 4ème trimestre 2009. Je table sur 20 % de transactions supplémentaires.

Par quoi expliquez vous le fait que Paris résiste mieux que la petite couronne en terme de volume ?

Frédéric Dumont : Tout simplement par le fait que la demande sera toujours plus forte à Paris. N’oublions pas toutefois que la petite couronne, comme la grande couronne du reste, bénéficie régulièrement du report des personnes qui ne peuvent pas acheter à Paris.

Propos recueillis par Marc Fleury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 1 Reco 01/03/2010 à 16:30 par chrisoro

    Ce monsieur était pessimiste il y a quelques mois et il avoue s'être trompé puisque le marché a monté (enfin... monté d'un poil de cul).
    Aujourd'hui il est plutôt optimiste. Conclusion: LE MARCHE VA BAISSER !!!
    C'est comme tous les soi-disant experts, il n'ont pas vu venir la crise mais par contre il savent qu'elle va se terminer. A mourir de rire. Allez circulez ya rien à voir !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...