Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 15 décembre 2010 à 15h47

"La hausse de l’immobilier profite à une majorité de ménages"


Cyril Blesson
Cyril Blesson
Cyril Blesson (©dr)

Cyril Blesson est directeur de la recherche économique et institutionnelle de Seeds Finance et co-fondateur des Cahiers de l'épargne. Il revient pour LaVieImmo.com sur la hausse des prix de l’immobilier, qui a permis selon lui de renforcer de près de 8 % le patrimoine des ménages.

(LaVieImmo.com) - Selon vous, la hausse des prix immobiliers contribue à enrichir les Français. Pourquoi ?

Cyril Blesson : Une hausse des prix de l’immobilier profite en effet à plus de Français qu’une hausse des actions. Car le patrimoine immobilier représente près de 60 % du patrimoine des ménages, 58 % d’entre eux étant propriétaires de leur résidence principale. Seulement 19.3% d’entre eux détiennent des valeurs mobilières. La hausse des prix, de 8,6 % dans l’immobilier ancien sur un an au troisième trimestre 2010, est donc une bonne nouvelle pour la majorité des français, qui s’enrichissent. Evidemment, pas pour la partie de non propriétaires, qui eux, subissent la hausse.

Les Français sont-ils de plus en plus riches ?

Cyril Blesson : Oui, on observe globalement une augmentation de leur patrimoine. Mais de proportion très différente entre la part financière et la part non financière. Le patrimoine financier n’a pas enregistré de hausse majeure cette année, étant donné la dévalorisation des valeurs boursières, de l’ordre de 2 % entre décembre 2009 et décembre 2010. Seule la « nouvelle épargne » - le nouvel argent injecté dans ce patrimoine dont les intérêts qui le nourrissent - a permis d’afficher une croissance du patrimoine financier des Français. Ce que nous observons en revanche, c’est que le patrimoine non financier, c’est-à-dire essentiellement immobilier, est en très nette progression, de 10,5%. Ce qui permet d’obtenir en moyenne un patrimoine de 415 000 euros par ménage. La faible progression du patrimoine financier, de 3.0%, apparaît donc plus que compensée par l’augmentation du patrimoine non-financier, qui représente les deux tiers de l’ensemble du patrimoine.

La pierre est donc toujours la valeur refuge ?

Cyril Blesson : Dans le flux de placement des ménages, on note une forte aversion de leur part pour le risque. Ils sont en outre un peu plus réticents envers les flux financiers. La progression du patrimoine n’est pas tirée en 2010 par la valorisation des actifs financiers en portefeuille, mais bel et bien de l’immobilier. Cela participe de l’attrait toujours important de se constituer un patrimoine immobilier.

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 21/12/2011 à 18:13 par toto

    Des grandes veritées biens simplistes ... la hausse des prix de l'immobilier en réalité appauvrie ceux pour qui l'immobilier n'est 'que' leur residence principale ... ils y consacrent une part de plus en plus importante de leurs revenus ... au detriment d'autres depenses: santé, education, loisirs, nourriture, vacances ... la richesse dont il parle n'est qu'une illussion, On dormirait tres bien dans la meme maison si elle valait 50% moins cher, et on aurait d'autant plus d'argent a depenser ...

  • 0 Reco 24/12/2010 à 13:32 par jano

    ma question: a quoi est du la hausse des prix de l'immobilier depuis le passage a l'euro en France, a quoi est elle relative. QUI ou QUOI fixe les prix qui fait que tout les propriétaires suivent ce cours?
    Les locataires a salaires bas usent toutes leurs ressources financières dans le logement, la nourriture et les vêtements , quel est le manque à gagner pour les autres commerces et l'economie du à cette non consommation?

  • 0 Reco 17/12/2010 à 22:00 par analyste financier

    L'augmentation des prix augmente le pouvoir d'achat. C'est bien connu !

  • 0 Reco 17/12/2010 à 21:44 par analyste financier

    http://www.20minutes.fr/a rticle/640885/societe-bri an-reves-brises-crise-irl andaise

  • 0 Reco 17/12/2010 à 20:37 par analyste financier

    Pour info, il parle du patrimoine immobilier brut.
    Si on retire les emprunts, évidemment, c'est bcp bcp moins ...

  • 0 Reco 17/12/2010 à 20:35 par analyste financier

    C'est bien pourquoi nous sommes un certain nombre, dans les ministères et les cabinets ministériels, à envisager une taxation des PV sur résidences principale : vu qu'on est en déficit, faut bien prendre l'argent là où il se trouve.

  • 1 Reco 17/12/2010 à 14:26 par Didier

    Quand t'achètes ton bien 300 000 et que tu le revends 20 % plus cher (juste un an après d'après les notaires), tu t'es enrichi de 60 000. Point barre. On s'en fous de ce qu'il se passe après. Et tu t'enrichis même plus si c'est ta résidence principale, car elle est exonérée de PVI. POINT BARRE.

  • 0 Reco 17/12/2010 à 12:01 par alain

    j'vois pas ce que ces propos peuvent apporter si ce n'est inciter à un comportement spéculatif.

    Car à part pour le prestige de se sentir plus riche, le type qui achète pour son habitat et ne veut pas revendre dans l'immédiat il s'en fout que les prix montent car il sait que c'est pas avec ça qu'il achètes les pâtes qu'il bouffe le soir.

  • 1 Reco 17/12/2010 à 11:42 par Didier

    "Ce genre de raisonnement est affligeant indigne et repoussant! Voilà la triste réalité du marché de l'immobilier!" Ouhh laaa. Ce monsieur dit des choses qui ne semblent pas contraires au bon sens, et en plus il se fait chahuter? La chasse aux sorcières est lancée si je comprends bien. A cuba c'etaient les cocos, maintenant c'est l'immo. Nothing changes....

  • 1 Reco 17/12/2010 à 09:11 par MisterHadley

    En attendant, d'après l'article et le monsieur interviewé, 58% des français profitent bien de cette embellie, confirmant la pertinence de leur choix...

    Et je ne suis pas sur que ce soit vraiment eux les frustrés...

    Sinon, Dorian, tu n'as que 26 ans et tu estimes avoir donc très largement les moyens d'acheter ce que tu veux à Paris..!?

    Ca confirme bien ce que je disais hier sur les GT Italiennes...

    Oui, vous aussi, rejoignez le mouvement..!

    Une GT Italienne pour tous..!

    Tu as 26 ans, voir biensur bien moins aussi, tu estimes que tout t'es dû et que c'est bien normal..?

    Rejoinds le mouvement "Une GT Italienne pour tous..!"

    Aujourd'hui, devant l'importateur exclusif, demandez Luigi... ;)

  • 0 Reco 17/12/2010 à 08:38 par Claire Voyant

    L'immence frustration de ceux qui ne pourront jamain vendre pour réaliser leur patrimoine est bien supérieure à celle de ceux qui ne pourront jamais acheter!

  • 0 Reco 16/12/2010 à 23:53 par Dorian doy

    @MisterHadley

    Non, à 14ans je ne pouvais pas acheter ma maison de 120m². :o

  • 0 Reco 16/12/2010 à 20:06 par MisterHadley

    Allez, vu que c'est Noël... je t'en fais cadeau pour cette fois...

    ... mais cette fois, seulement, hein..!

    Que j't'y reprenne pas à plagier... ;)

    A+

  • 0 Reco 16/12/2010 à 20:04 par MisterHadley

    J'ai le copyright de cette formulation "louve"...

    Tu ne peux donc l'utiliser sans mon accord... ;)

  • 0 Reco 16/12/2010 à 19:58 par louve76

    Que dire de plus.

    Cyril Blesson ne fait que répéter ce que n'importe qui dira en période de hausse des prix.
    A savoir qu'il ne faut accéder à la propriété le plus tôt possible dans sa vie. Qu'attendre vous oblige a faire plus de sacrifice pour pouvoir accéder. Que la hausse des prix augmente la valeur de votre patrimoine...

    Oui mais voilà ce raisonnement n'est valable qu'en période de hausse et uniquement de hausse.

    C'est un peut comme au loto quand on nous dit que 100% des gagnant ont tenté leur chance. On oublie aussi souvent de dire que 100% des perdant aussi on tenté leur chance.

  • 1 Reco 16/12/2010 à 18:55 par MisterHadley

    Les "mal-logés" le sont pour différentes raisons...

    En voici quelques unes, non exhaustives :

    Pas assez de revenus, biensur...

    Pas de logements en adéquation avec des revenus intermédiaires... (le noeud des 2000€ dont je parle souvent...)

    Une "offre" de logements qui n'est pas en phase avec la demande...

    Une très mauvaise connaissance de l'immobilier et ses très multiples possibilités, tant financières que juridiques...

    Un tas de margoulins qui profitent bien du système, mais aussi de la "misère humaine"...

    Des politiciens soit tocards, soit incompétents, sur ces vrais problèmes de l'immobilier...

    Une démagogie monstrueuse d'un tas "d'élus" qui profitent bien aussi de ces vrais problèmes, histoire de maintenir une forme de justification de leurs futurs mandats électifs, par cette "pression" maintenue volontairement, alors qu'ils ne sont déjà pas foutus de se bouger le séant lorsqu'ils sont en exercice...

    Le je m'en foutisme national de nos concitoyens pour leur prochain...

    Une bande de fiefés requins de la finance qui trouvera toujours à se faire du pognon sur le dos des autres, et biensur, dans l'immobilier, vu les sommes colossales que ce secteur draine à tous niveaux, direct ou indirect...

    Un florilège de complications totalement injustifiées au niveau administratif lorsqu'il n'y a pas plusieurs "services" qui font double, triple, voir plus encore, emplois, alors qu'au final, l'on s'apercoit assez vite dans ce métier que rien, mais rien de chez rien, ne correspond, voir n'existe en réalité, pour favoriser la résolution des vrais problèmes de l'immobilier...

    Etc, etc...

    Message édité 16/12/2010 à 19:05

  • 0 Reco 16/12/2010 à 18:38 par MisterHadley

    Tu l'as dit toi-même, je te cite :

    "Je regarde le prix bien sûr, mais en regardant le reste, comme le taux d'endettement, sa durée et le type de bien, je vois qu'avec mon salaire corrigé de l'inflation, j'aurais pu acheter une petite maison de 120m² dans ma ville, ce, sur 20ans avec les taux de l'époque, alors qu'aujourd'hui je ne peux acheter qu'un deux, voire un trois pièces, ce, sur 25ans"

    Voila la démonstration parfaite :

    Si tu avais donc acheté cette maison de 120m² sur 20 ans lorsque tu pouvais le faire, tu ne te plaindrais pas aujourd'hui de ne pouvoir acheter qu'un 2/3 pièces, sur 25 ans...

    Tout est dit...

  • 0 Reco 16/12/2010 à 18:19 par Dorian doy

    Puis je rajouterai à ceux qui disent que c'est toujours le moment d'acheter :

    1998 j'achète une maison, 2010 un 3p ... mais après c'est sûr c'est le bon moment, y a pas de grande différence.

  • 0 Reco 16/12/2010 à 18:18 par Dorian doy

    lire: "si les taux remontent" et non "si les taux qui vont remonter"

  • 0 Reco 16/12/2010 à 18:16 par Dorian doy

    @MisterHadley

    Je suis d'accord, il ne faut pas se focaliser "que" sur les prix, mais c'est bien le principal problème!

    Je regarde le prix bien sûr, mais en regardant le reste, comme le taux d'endettement, sa durée et le type de bien, je vois qu'avec mon salaire corrigé de l'inflation, j'aurais pu acheter une petite maison de 120m² dans ma ville, ce, sur 20ans avec les taux de l'époque, alors qu'aujourd'hui je ne peux acheter qu'un deux, voire un trois pièces, ce, sur 25ans.

    C'est donc principalement la hausse des prix qui m'empêche d'accéder à une propriété décente.

    Sinon les sous que je mets de coté, je les mettrai dans l'immobilier pour ma RP que si les prix redeviennent raisonnables. Cela ne me gêne pas de les placer ailleurs.

    Mon cas reste rare, je sais que j'ai de la chance, donc les mals logés dont tu parles, s'ils le sont, c'est à cause de quoi à ton avis? Ne serait-ce pas à cause des prix hauts (location dans le cas présent).

    Après pour revenir aux "prix", si les taux qui vont remonter et que les aides diminuent,, je vois mal comment ils pourront rester aussi hauts.
    Reste à savoir si cela sera effectivement le cas.

  • 1 Reco 16/12/2010 à 17:20 par MisterHadley

    Mon discours, tu ne cesses de cracher dessus depuis le départ, alors que tu ne saurais donc pas ce qu'il dit..!?

    Etrange, non..?

    De plus, si tu as la chance d'avoir un "petit loyer pour une grande surface", un peu comme ces 53000 "riches" finalement, ce n'est pas le cas de la majorité des mal logés, voir des pas logés du tout...

    De plus, tu viens bien d'admettre que ton "petit loyer" te permet ainsi de préparer ton accession...

    Alors, pourquoi être contre productif ainsi en affirmant tout et n'importe quoi..?

    S'imaginer qu'en le faisant, ça influencera les prix, c'est complètement n'importe quoi..!

    Nier la réalité aussi...

    Mon "discours" est très simple : il ne change pas depuis le début...

    Ne pas se focaliser sur les prix, c'est une erreur...

    Le financement est prioritaire et bien plus important que les prix...

    Il est impératif d'être propriétaire, au minimum, de sa RP avant que n'arrivent les vieux jours...

    Si l'on peut financer à taux fixe et à long terme, et que ce financement vous convienne, c'est à dire qu'il est à votre portée, le tout pour une acquisition qui, elle aussi, vous conviendrait, ne l'excluez vraiment pas...

    Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras...

    La décision, pour celles et ceux qui peuvent se le permettre et qui ont le "luxe" de pouvoir choisir, vous appartient, et à personne d'autres...

    Pour celles et ceux qui ne peuvent toujours pas encore, malheureusement, s'offrir ce choix, ne vous focalisez pas sur les prix, encore une fois, mais sur le financement... parce que ce n'est pas les "attentistes" qui peuvent s'offrir le "luxe" que vous n'avez pas, à savoir attendre par choix, qui payeront votre acquisition si votre décision est de sécuriser votre avenir...

    Message édité 16/12/2010 à 17:30

  • 0 Reco 16/12/2010 à 16:46 par Dorian doy

    @MisterHadley

    C'est ce que je fais. En plus j'ai la chance d'avoir un tout petit loyer pour une grande surface, donc je peux mettre pas mal de coté tous les mois.

    Seulement si on regarde autour de nous on a quoi? Des gens qui achètent n'importe quoi à n'importe quel prix!

    Plein de primo qui achètent un studio ou un deux pièces en s'endettant à 33% sur 25ans en sortant des vieux poncifs:

    "loyers qui passent par la fenêtre" alors que le différentiel loyer/mensualité du crédit est souvent négatif les premières années, donc perte nette d'argent en cas de déménagement. Ils oublient qu'il faut maintenant payer le foncier, les travaux, les intérêts du crédit, l'AI,

    "au pire je loue", sauf que ça permet quasiment jamais de couvrir les mensualités, qu'il faut rembourser le PTZ ou autres prêts subventionnés avec anticipation s'il y en a.

    Bref, votre discours c'est quoi?

    Faut acheter un F4 direct, mais qui peut se le permettre?
    Les prix montent, il faut que ça continu comme ça pour mettre à l'écart encore plus de gens?

  • 1 Reco 16/12/2010 à 14:10 par MisterHadley

    Petit->Grand...

    Très bien, et ça s'appelle "le parcours résidentiel"...

    On loue petit, et lorsque l'on est en phase avec son projet de vie, on achète sa RP plus grande...

    ;)

  • 0 Reco 16/12/2010 à 14:05 par MisterHadley

    Aujourd'hui, lorsque l'on a encore jamais rien acheté de sa vie, que l'on est "primo accédant" dans le vrai sens du terme, comment fait-on pour acheter sa RP en "revendant"..?

    Pourquoi obligatoirement "revendre"..?

    L'immobilier, ce n'est pas la bourse, ni la boulangerie du coin, l'immense majorité des acquéreurs le font pour du long terme...

    Message édité 16/12/2010 à 14:07

  • 0 Reco 16/12/2010 à 14:04 par promprom

    Comment peut on raconter de telles âneries (et les relayer...) ...

  • 0 Reco 16/12/2010 à 14:02 par Dorian doy

    @MisterHadley

    1)Aujourd'hui comment acheter sa RP sans revendre? SImple, ne plus avoir de crédit sur le dos. Avoir une certaine liquidité, ce que peu de personnes ont (les achats sans crédits sont rares) ou refaire un crédit derrière.

    2) Pourquoi acheter plus cher? Parce que mieux situé et plus grand = plus cher. C'est pas avec le nombre d'enfants de la famille qui va croite que l'on va chercher à habiter plus petit ou moins bien situé. Comme vous l'avez dit, si on peut se permettre d'avoir mieux, on le fait.
    Donc à part les retraités et les personnes qui voient les enfants partir du foyer, ça se passe dans ce sens: petit > grand.

    Les prix sont très élevés, on dirait que ça vous rend heureux "super on va payer super cher, comme ça, on aura moins d'argent pour le reste!! Youhou c'est bien la hausse !!!"

  • 0 Reco 16/12/2010 à 13:58 par MisterHadley

    Celles et ceux qui revendent leur RP, peuvent également le faire pour acquérir ensuite, à la retraite, un truc bien plus grand à Trifouillis les oies sur verts patûrage et qui ne vaut pas grand chose en comparaison de la RP qu'ils vendent en zone ultra tendue...

    Un tas de combinaisons sont possibles, alors...

    Rien n'est une obligation, c'est un choix...

    Pour celles et ceux qui ne peuvent par contre pas avoir le luxe de choisir, faisant donc partie des vrais problèmes actuels de l'immobilier, il leur faut mettre le maximum de chances de leur coté pour y parvenir...

    Et ça, c'est un des enjeux majeurs actuels : loger ceux qui en ont besoin, ceux qui n'ont pas de choix...

    Message édité 16/12/2010 à 14:03

  • 0 Reco 16/12/2010 à 13:48 par MisterHadley

    Il y a des acquéreurs qui mettront plusieurs années à acquérir l'achat "d'une vie"...

    Leur RP...

    ... et qui ne la revendront pas de sitôt, ni ne chercheront à acquérir d'autres biens...

    Faudrait quand même arrêter avec ces salades comme quoi il faut vendre obligatoirement, et vendre obligatoirement pour ré-acquérir obligatoirement, et biensur plus cher...

    C'est peut-être le cas de certains, mais de certains seulement..!

    Combien ne peuvent déjà pas acquérir ce qu'ils cherchent à acheter..?

    Lorsqu'ils en auront la possibilité, pourquoi faudrait-il alors obligatoirement qu'ils "revendent", et revendent pour "acheter plus grand, plus cher", etc, etc..?

    Tsss....

    Message édité 16/12/2010 à 13:50

  • 0 Reco 16/12/2010 à 12:53 par Dorian doy

    @lapoliss

    "La hausse des prix, de 8,6 % dans l’immobilier ancien sur un an au troisième trimestre 2010, est donc une bonne nouvelle pour la majorité des français, qui s’enrichissent."

    C'est bien lui qui le dit, comme une vérité absolue, en faisant la différence entre propriétaires et primo accédants.

    Sauf que c'est faux dans la majorité des cas, car pour acheter un nouveau bien, il faut payer plus que le prix de vente (sans compter les frais d'AI et de notaire!) de son bien.

    Le patrimoine s'agrandit un peu alors que la dette du ménage explose sur de nombreuses années. C'est pas ça l'enrichissement.

  • 0 Reco 16/12/2010 à 12:45 par lapoliss

    je crois qu'il ne faut pas faire dire tout et n'importe quoi à M. Blesson.
    le titre joue la provoc, mais ce que dit le texte, c'est que la hausse des prix a fait gonfler le patrimoine des 58 % de français propriétaires de leur résidence principale (plus de 60 % propriétaires tout court je crois). rien de plus !

  • 0 Reco 16/12/2010 à 12:29 par Dorian doy

    @MisterHadley

    100% d'accord avec le message posté à 12h12.

    Cependant le débat porte surtout sur l'article.

    Monsieur Blesson dit que la hausse des prix est bénéfique.

    C'est FAUX!!!

    Ce n'est en aucun cas bénéfique de devoir payer plus.
    Comme le dit leg9 (is gay), comment expliquer qu'un couple de cadre (le fameux!) ne puisse à peine se payer en s'endettant sur 25ans, ce qu'un couple d'ouvriers a pu s'acheter sur 15ans ?? C'est bien ça le problème !

    La hausse ne profite qu'à une toute petite minorité!

  • 0 Reco 16/12/2010 à 12:16 par basquais

    Recherche GT italienne de 30 m², deux pieces pour 240 000 €. Evidemment dans le plus grand bassin d'emploi français.

  • 0 Reco 16/12/2010 à 12:12 par MisterHadley

    Ce qui ont largement plus de moyens font main basse sur ce que leurs thunes leur permet d'acquérir, quoi de plus normal...

    Quand tu te crèves toute ta vie, c'est pour avoir mieux, n'est-ce pas..?

    Donc, quand tu peux avoir mieux, pourquoi te contenter d'avoir de la m..de, puisque maintenant, tu peux te le permettre et que tu auras travaillé durement pour ne plus en bouffer, justement..?

    C'est "humain"... ;)

    Quand je vois des "jeunes actifs" dans le métro de la capitale, manquer de marcher sur un SDF qui "dort" directement sur un journal sur le sol, et seulement veiller à ce que ce SDF ne salisse pas leurs godasses de "jeunes actifs"...

    ... je me dis que "l'humain" ne changera pas de sitôt, ni pour le logement, ni pour le reste, d'ailleurs...

    Message édité 16/12/2010 à 12:15

  • 1 Reco 16/12/2010 à 12:08 par MisterHadley

    Evidemment...

    Mais il y aura toujours quelqu'un de plus... ( argenté ou autre...) qui fera que tu n'auras pas ce que tu veux...

    Nous ne vivons pas chez les Bisounours, hein..!

    Il y a des gens qui peuvent mettre plus que toi sur la table... même si tu estimes avoir des revenus correctes...

    Alors, au lieu de faire les gamins trop gâtés, pensons déjà à celles et ceux qui n'ont ni revenus "correctes", ni même de quoi se loger décemment...

    Donc à ceux qui, eux, ne cracheraient pas déja sur une citadine de 3 cylindres d'1L, modèle de surcroit bien plus pratique et surtout écologique, qu'une GT Italienne...

    Sans compter les frais qui vont avec, cela va sans dire... :)

    Message édité 16/12/2010 à 12:13

  • 1 Reco 16/12/2010 à 12:05 par Lego

    Pais... mais il y a PAS que Paris justement.
    Regardez les prix à Bordeaux, Toulouse, Strasbourg, Lyon, Lille.
    Sortez la tête de votre trou, enfin... tout le monde ne peut pas allez habiter Limoges ou Niort.

    A 79 ans c'est faisable, grâce à ce merveilleux système permettant de ne plus travailler qu'est la retraite. Avant, il faut se trouver près d'un bassin d'emploi, et bien souvent assez dense pour avoir deux emplois... contrairement à il y a encore 30 asn où un couple avec enfants pouvait vivre très convenablement sur un seul salaire.

    Les leçons de diététique de la part de gens la bouche encore tarinée de crème patissière ont tendance à m'écoeurer...

  • 1 Reco 16/12/2010 à 12:01 par Lego

    Ce n'est pas une question d'"exigence", de "dû" ou que sais je...

    Mais quand un couple de "jeunes", autour de 35/40 ans disons, touchant des revenus les plaçant dans les 10% les mieux payés au niveau national, peinent à acheter une maison achetée 15 ans plus tôt sur des salaires d'ouvriers... on peut se dire qu'il y a quelque chose de pourri au royaume de France...

  • 1 Reco 16/12/2010 à 11:59 par MisterHadley

    Tout le monde ne se gargarise qu'avec Paris...

    L'ennui, c'est qu'à Paris, vous avez des vrais rois du pétrole en concurrence...

    Des fonds de pensions qui achètent par immeubles entiers...

    Des vieux qui, eux, se sont fait de la thune à la force de leur travail toute leur vie durant...

    Des familles historiquement blindées...

    Des "nouveaux riches" qui ne l'étaient pas il y a cinq ans et ne le seront peut-être plus dans deux...

    Les CSP+...les pas +

    Les acquéreurs "normaux" et tout les autres avec...

    Les "investisseurs"...

    Les margoulins de toujours...

    Les profiteurs...

    Et tout ce joli monde veut habiter Paris, ville qui n'est pas extensible...

    Alors, faut pas être fut-fut pour comprendre, quand même, si..?

    Enfin, moi j'dis ça comme ça, quoi...

    Message édité 16/12/2010 à 12:03

  • 1 Reco 16/12/2010 à 11:53 par MisterHadley

    Le vrai problème...

    ... c'est que n'importe quel petit jeunôt, prétendument "cadre" (comme si cela voulait encore dire quelque chose, vu la dévalorisation des compétences malgré les "études") ...

    Ne veut pas, mais exige...

    ... alors qu'il ne vient de toucher seulement son permis provisoire de jeunôt qui débute dans la vie...

    ... une GT Italienne...

    Pourquoi..?

    Parce qu'il estime que "c'est normal et que ça lui est dû"..!

    On en revient donc toujours là...

    ;)

    Message édité 16/12/2010 à 11:54

  • 0 Reco 16/12/2010 à 11:43 par Dorian doy

    Non mais il faut pas être très malin pour de pas comprendre l'image que j'ai voulu faire passer ...

  • 0 Reco 16/12/2010 à 11:30 par MisterHadley

    Une GT Italienne = 250000€

    Une citadine 3 cylindres d'1L = 7990€

    Te faut-il vraiment 25 ans pour financer 7990€, surtout avec les revenus de ce couple de "cadres" gagnant à eux deux 6000€..?

    ;)

  • 0 Reco 16/12/2010 à 11:28 par MisterHadley

    Et ce "couple de cadres" a t-il l'obligation formelle de rouler " en GT Italienne", ou ne peut-il pas se "contenter" de rouler dans une très belle voiture haut de gamme mais "de série"..?

    Une GT Italienne pour toutes et tous..!

    Rejoignez l'mouvement..!

    ;)

  • 0 Reco 16/12/2010 à 11:27 par Dorian doy

    @MisterHadley

    Le problème c'est que pour acheter une citadine 3cylindres d'1L il faut s'endetter sur 25ans :o

  • 0 Reco 16/12/2010 à 11:24 par Dorian doy

    @MisterHadley

    "Pour l'immense majorité des Français, acquérir sa résidence principale est "l'achat d'une vie"".

    Ceci était vrai quand cet achat permettait d'accueillir le couple et les deux ou trois enfants qui allaient venir.

    Aujourd'hui, en tant que primo accédant, un couple de cadres parisien qui gagne 3000€ chacun (soit 6000€ au total) en se lançant dans le marché du travail peut emprunter 395255 Euros à 3.6% sur 25ans ...

    Ils gagnent plus que 80% des français mais ne peuvent s'acheter qu'un 2 pièces à Paris intramuros ...

    Ils sont donc obligés de s'éloigner pour avoir une surface acceptable pour s'acheter guère mieux et souffrant de trajets plus longs, alors qu'il y a dix ans (si on corrige de l'inflation), ce couple pouvait se payer un 4p voire 5p dans un quartier sympa de Paris.

    C'est vrai c'est très intelligent de s'endetter sur de très longues durées pour un bien qui ne convient pas... Un peu de bon sens voyons!

  • 0 Reco 16/12/2010 à 11:21 par MisterHadley

    Sinon, retrouvons nous tous dès demain 10h, devant l'importateur exclusif de ces oeuvres d'Art que sont ces splendides GT Italiennes de Maranello...

    Et, avec comme preuve à l'appui, les derniers prix des petites citadines 3 cylindres d'1L, exigeons tous de repartir avec une de ces oeuvres d'Art, au motif qu'il est inadmissible que le prix d'un véhicule automobile soit si scandaleusement élevé par rapport à d'autres, dont nous argueront les prix (les petites citadines) afin d'accréditer nos revendications...

    Oui, un véhicule pour toutes et tous..!

    Donc, forcément...

    ... Oui..! Une GT Italienne pour toutes et tous..!

    ;)

    Message édité 16/12/2010 à 11:22

  • 0 Reco 16/12/2010 à 11:15 par MisterHadley

    Bien vu, basquais, pour le logement plus grand...

    Et c'est pas moi qui l'ait dit, hein..! ;)

  • 0 Reco 16/12/2010 à 11:14 par Dorian doy

    @basquais.

    Oui, l'enrichissement de l'un se fait sur l'appauvrissement de l'autre. Il n y a pas de création de richesse dans ce cas là.

    Maintenant, la question c'est de savoir de qui vers qui et où transite l'argent.

    Sinon, pour mon raisonnement, oui je pars du principe que le nouveau bien coute plus cher que l'ancien, ce qui est le cas le plus souvent (sauf pour retraités et gens mutés dans la creuse).

  • 0 Reco 16/12/2010 à 10:53 par basquais

    Euhh. J'crois bien qu'en fait le problème c'est qu'il y en a qui s'enrichissent au détriment d'autres. Les écarts de richesse se creusent. Tout ça c'est un problème de classes... Quand yen a qui pensent qu'à faire des plus values, y en a qui peuvent plus se loger. IL FAUT PAS OUBLIER CA, MESSIEURS LES PROPRIETAIRES. @Dorian doy : le raisonnement est valable pour ceux qui veulent un logement mieux placé ou plus grand. Il me semble qu'il est n"cessairement plus cher que le logement initial, non ?

  • 1 Reco 16/12/2010 à 10:17 par MisterHadley

    Je suis un vieux de 79 ans... je louche toujours sur les jeunettes, mais ce n'est plus ce que c'était malgré tout...

    La santé commence à péricliter grave... et ma retraite qui s'est réduite en peau d'chagrin ne me permettra pas d'être médicalisé... déjà que la mutuelle blindée que j'avais à l'époque où j'étais actif n'est plus qu'un souvenir, là, va falloir faire plus et mes poches sont limites vides...

    Heureusement, j'ai fini par rembourser il y a pas mal d'année ma RP dont je suis propriétaire, comme ça, je vais pouvoir choisir une façon, parmi plusieurs, de générer ainsi largement de quoi me soigner et profiter de mes dernières années sereinement...

    Ce n'est pas que mes gamins sont des ptis c.ns, hein, mais je ne voudrais pas qui leur soit imposé légalement de payer pour moi, leur père malade, ils ont leur vie, leurs gamins...

    Je vais donc soit vendre ma RP, soit la louer, soit la mettre en viager hypothécaire, au cas où les mômes voudraient la récupérer éventuellement plus tard... soit la mettre en fiducie, au cas où mes gamins deviennent furieusement cupides et malhonnêtes avec moi...

    ... et ainsi, la vie est belle...

    Je me suis assez fatigué honnêtement toute ma vie durant pour avoir une fin de vie convenable, n'est-ce pas..?

    En plus, je n'aurais pas, là non plus, la nécessité de devoir faire l'aumône auprès des services sociaux, d'autres en auront bien plus besoin que moi, les vieux qui, eux, n'auront rien...

    D'ailleurs, faut que je marque... ne pas oublier de lire "La cigale et la fourmie" au dernier petit fils...

    ... ainsi que " Le lièvre et la tortue"... on sait jamais, des fois que j'l'oublie...

    ;)

    Message édité 16/12/2010 à 10:19

  • 0 Reco 16/12/2010 à 10:02 par Blastm

    super, en quoi peut on bénéficier d'une augmentation de son patrimoine quand on parles de résidence principale uniquement?
    Quand on veux déménager dans un appart plus petit aller prendre sa retraite dans un coin perdu ou a l'étranger.. mais sinon?
    quand son bien augmente, tous les autres aussi, donc il deviens plus dur de déménager dans plus grand quand on planifie le deuxième ou troisième gamin, quand on veux aller travailler dans un zone avec plus d'emplois (et plus chère) ou pire, accéder a la propriété.
    sans oublier que l'ISF n'est pas indexé sur l'immobilier, donc fiscalement, ca peut être une très mauvaise affaire de voir son pauvre 3 pièces parisien crever les plafonds..

  • 2 Reco 16/12/2010 à 09:51 par Lego

    Non mais au secours, comment peut on laisser dire de telles contre-vérités ?
    Le renchérissement de l'immobilier est globalement néfaste aux français, y compris aux propriétaires.

    Et ce sans même parler de l'augmentation parfaitement virtuelle de patrimoine qui peut provoquer de manière marginale une augmentation bien réelle de l'imposition via l'ISF.

    Qu'importe que sa maison vaille 500.000€ ou 1 million si l'on habite dedans ?
    La simple sensation d'être "riche" ?

    Si l'on ne l'habite plus, que l'on est bien heureux de la vendre "un si bon prix", tout ce bel et bon argent sera dans l'immense majorité des cas aussitot réenglouti dans l'achat d'un autre bien.

    Sans oublier que puisque les frais de notaire, d'agence et autres sont calculés en pourcentage de la valeur d'achat, cela coutera au final bien plus cher que si les prix étaient plus raisonables.

    Non décidément la flambée des prix de l'immobilier ne profite qu'aux investisseurs (je n'ose dire spéculateurs...), aux multi-propriétaires qui peuvent tirer bénéfice de la vente de biens sans avoir à tout brûler derrière, et aux personnes qui vendent pour partiren location ou rachètent plus petit.

    Autant dire que non, et trois fois non, ce n'est ABSOLUMENT pas "la majorité des français", et certainement pas non plus la majorité des propriétaires.

    Signé : un propriétaire lucide.

  • 0 Reco 15/12/2010 à 21:10 par MisterHadley

    Si le ménage des Français ne progresse pas, ils n'ont qu'à pas passer leur temps sur le net à marquer n'importe quoi sur tout et n'importe quel sujet..!

    Ils n'ont qu'à le faire..! :)

    Message édité 15/12/2010 à 21:11

  • 0 Reco 15/12/2010 à 20:53 par Justine illusion

    Le titre est un peu racoleur, quand on sait que 50% des français sont propriétaires les autres subissent la hausse !!! Et l'immobilier est hors de prix sachant que le ménage des français ne progressent pas et que l'immobilier n'est pas dans l'indice de l'inflation voir l'article sur " www."lepoint la hausse pas eternelle" ou sur http://www.immobiliertend ance.com tendance 2010/2011 mais chacun son point de vue !

  • 1 Reco 15/12/2010 à 20:04 par analyste financier

    La hausse de l’immobilier ne profite qu'à celui qui décide de vendre. Tant qu'on n'a pas vendu, ce n'est que de la richesse virtuelle.

    Une fois vendu, il faut bien dormir quelque part. Du coup, la plupart des français propriétaires d'un logement trop petit sont même pénalisés par la hausse, parce que leurs salaires allant rester fixes pour de longues années encore, ils voient leurs pouvoirs d'achat diminuer pour acheter plus grand. Ce qui bloque le marché.

    Les autres n'en profitent pas, ou subissent. Quant à l'économie en générale, elle pâti plus d'une hausse de l'immobilier que d'une baisse, dans la mesure où cette hausse signifie une augmentation des investissements dans l'immobilier au détriment des autres investissements dans l'économie réelle : ce qui se traduit au final par une consommation atone, des licenciements dans les usines, des salaires bloqués etc.

    Rappelons-nous la règle prudente des comptables : enregistrer les moins-values latentes, mais ne pas enregistrer les plus-values tant qu'elles ne sont pas réalisées.

  • 0 Reco 15/12/2010 à 19:13 par MisterHadley

    Sauf que lorsque l'on achète de l'immobilier, surtout sa RP, on ne revend pas comme ça à court terme, mais on y reste plusieurs années, voir plus encore...

    Ce n'est pas comme si l'on achetait une baguette de pain chez son boulanger...

    Pour l'immense majorité des Français, acquérir sa résidence principale est "l'achat d'une vie"... donc, l'acquisition, non pas d'un bien de "consommation", mais "durable", pour du long terme...

    Ce qui implique donc qu'une fois acquis, cet immobilier n'aura pas à être revendu avant longtemps, ni encore moins à l'arrache...

    ... donc, enrichissement sage et prudent...

    ;)

  • 1 Reco 15/12/2010 à 18:27 par Immobilier-danger

    C'est une conclusion un peu simpliste... Il faut notamment distinguer les propriétaires de leur résidence principale (obliger de racheter autre chose à prix plus élevés pour se loger en cas de vente ou de louer un bien), des investisseurs (qui eux peuvent revendre à tout moment). C'est donc une richesse très artificielle pour de nombreux propriétaires de leur résidence principale qui avec une augmentation des prix voient une augmentation du coût d'un changement de domicile (sauf dans les cas rares de vente pour louer ou pour racheter plus petit)...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...