Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewvendredi 5 mai 2017 à 18h06

"La hausse des prix à Bordeaux n'est pas près de s'arrêter"


"Le déclencheur pour nous a été la rénovation du centre-ville"
"Le déclencheur pour nous a été la rénovation du centre-ville"
"Le déclencheur pour nous a été la rénovation du centre-ville" (©DR)

Fabrice Abraham, directeur général du réseau Guy Hoquet, revient sur la progression spectaculaire des prix de l'immobilier dans la capitale girondine.

(LaVieImmo.com) - Peut-on parler d'une flambée des prix à Bordeaux ?

Oui les prix des logements anciens augmentent depuis 5 ans et cette accélération ne faiblit pas, sous l'effet bien sûr de la forte baisse des taux de crédit immobilier. Au sein de notre réseau, nous constatons dans la capitale girondine une hausse de 7% sur les 12 derniers mois (+2,5% sur trois mois) dans un marché immobilier qui a repris des couleurs au niveau national, tant en volume qu'en valeur. En France, la progression n'est que de 2% en un an et +0,5% sur les trois derniers mois.

Comment expliquer cette accélération des prix ?

Le déclencheur pour nous a été la rénovation du centre-ville de Bordeaux. Le projet qu'a réalisé le maire et son équipe a eu un effet immédiat sur l'acquisition mais également sur l'emballement des prix et des volumes. Nous constatons surtout un très fort déséquilibre qui s'accélère entre l'offre et la demande de logements. La demande est en très forte hausse sur un marché qui manque de biens, surtout dans le centre-ville.

La majorité des acquéreurs sont soit des investisseurs locatifs -pour 22% d'entre eux- soit des primo-accédants. Ces deux catégories, qui achètent mais ne revendent pas, contribuent à l'assèchement du parc de biens à vendre. Rajoutez à cela le cadre de vie privilégiée à Bordeaux, le maire ambitieux pour sa commune, les projets d’urbanisation qui ont fait leur preuve et qui plaisent beaucoup, un TGV qui va recentrer Bordeaux, une mer à côté… Autant d'éléments qui laissent penser que la hausse des prix dans la capitale girondine n'est pas près de s'arrêter !

Un investissement locatif à Bordeaux est-il vraiment rentable ?

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Ce n’est certes pas la meilleure ville française en termes de rendements locatifs (3%), tout comme Paris d'ailleurs (2,5%), mais les investisseurs préfèrent Bordeaux car ils ont la certitude que cette pierre continuera à prendre de la valeur, ce qui ne sera sûrement pas le cas à Melun malgré une rentabilité plus élevée. Au-delà de la pure rentabilité, ils prennent en compte pour son projet l’environnement dans sa globalité, l’attractivité économique et culturelle, et le potentiel du quartier ou de la ville.

Et dans l'immobilier neuf, les prix sont-ils également orientés à la hausse ?

Le marché du neuf ne répond pas à la même loi que l'ancien. Il est fixé par les grilles des promoteurs qui résultent du prix d'achat du foncier, de plus en plus cher même lorsqu'il est cédé par des collectivités locales, mais également par le coût de la construction qui augmente aussi.

Propos recueillis par Julien Mouret - ©2017 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...