Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewvendredi 24 décembre 2010 à 14h15

"La hausse des prix pourrait bloquer le marché immobilier"


Bernard Cadeau
Bernard Cadeau
Bernard Cadeau (©dr)

Bernard Cadeau est le président du réseau d'agences immobilières Orpi. Pour LaVieImmo.com, il tire le bilan de l'année 2010 et dresse des perspectives pour les mois à venir.

(LaVieImmo.com) - Comment se termine l’année 2010 pour le réseau Orpi ?

Bernard Cadeau : Très bien ! Les douze derniers mois ont confirmé la reprise du marché que nous constations déjà au second semestre 2009, avec une reprise très nette du volume des transactions signées par nos agences. Je ne peux pas me risquer à avancer un chiffre précis, mais je peux d’ores et déjà vous assurer que le réseau connaîtra à nouveau une progression à deux chiffres de son activité cette année.

Au printemps, vous jugiez improbable une hausse marquée des prix de l’immobilier. Les dernières estimations des Notaires font état d’une progression de plus de 5 % en France, avec une hausse de 20 % à Paris. Ces chiffres vous étonnent-ils ?

Bernard Cadeau : Oui et non, malheureusement… Avant tout, je tiens à rappeler que ces moyennes arithmétiques cachent des disparités très importantes. D’un côté, on a bien la hausse de 20 % de Paris, qui reste un marché très atypique, mais de l’autre, il ne faut pas oublier que certaines villes de province connaissent des baisses marquées, jusqu’à 10, voire 15 % dans certains cas. Cela étant dit, il est vrai que les prix ont globalement progressé beaucoup plus rapidement qu’on pouvait l’anticiper il y a ne serait-ce que quelques mois. Plus que jamais, les agents immobiliers vont devoir faire preuve de pédagogie en 2011. Quand ils entendent partout que les prix ont progressé de 20 % à Paris, les vendeurs ont tendance à se dire que tout monte partout dans les mêmes proportions… C’est humain, mais irréaliste. Et potentiellement risqué : les acheteurs ne sont pas prêts à tout accepter ! A nous, professionnels de faire entendre raison aux vendeurs.

Quelles sont vos prévisions pour 2011 ?

Bernard Cadeau : Si la hausse des prix reste vive, on peut imaginer que le marché pourrait se bloquer, faute d’acheteurs capables de suivre le mouvement. Je penche pour un scénario plus optimiste, selon lequel les différents marchés trouveront chacun un point d’équilibre. En ce sens, les fortes disparités entre les différents marchés immobiliers devraient perdurer l’année prochaine.

L’amorce de hausse des taux peut-elle limiter la hausse des prix ?

Bernard Cadeau : Les taux sont actuellement très bas et, à moins d’une remontée extrêmement forte et rapide, je pense que les effets de la hausse seront avant tout psychologiques. D’autres éléments sont susceptibles de jouer sur les prix, mais je pense que le nœud du problème est ailleurs. Le véritable ennui, c’est le déficit de logements disponibles. Seule une politique volontariste et durable de construction permettra de fluidifier le marché…

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 04/01/2011 à 16:47 par Brice92

    En même temps lorsque les agents immobiliers arrêteront aussi de prendre des pourcentages démesurés, il y aura des ventes qui se feront... Comment expliquer que des agents prennent des commissions de 20000 euros... ???? Faut aussi faire comprendre aux particuliers qu'une maison a peine payé 140000euros avec le terrain ne peut etre vendu le double... Ou va t'on...
    en réfléchissant, si j'achète une maison 350 000 euros je peux donc la revendre d'ici 15 ans 700 000? Ou seront les acheteurs a ce prix ? car c'est ce qui se passe aujourd'hui...

  • 0 Reco 30/12/2010 à 12:51 par chrisoro

    Manque de logements ?
    A paris oui. Et précisons qu'il s'agit d'un manque de logements sociaux. Autrement dit des logements pour des gens qui n'ont pas les moyens de les acheter ! Ce ne sont donc pas eux qui vont faire monter les prix !
    Ailleurs, ABSOLUMENT PAS. Pour preuve tous ces programmes de logements neufs, vendu par des promoteurs assoifés de pognon et qui restent désespérément VIDES !!!

    Et bernard, c'est pas un cadeau !
    Rendez-vous dans 5 ans quand les prix de l'immo seront à -50%.

  • 0 Reco 30/12/2010 à 12:11 par xavier.com

    Ouvrons les yeux, la bulle immobiliere s'installe. Les professionnels parlent toujours de la pénurie de logements en construction. La vérité est que les gens ont peur de l'avenir et des banques et de leur epargne. Ils ont tout simplement moduler leur epargne en vidant des contrats pour se repositionner sur l'immobilier. C'est moins liquide mais ça a le mérite d'etre plus sur. Si on regarde un peu, on s'aperçoit qu'avec une période de taux bas, les gens ne vendent pas ce qui devrait etre l'inverse, que l'immo a bien marché avec les loi scelliers...
    Mon avis c'est que 2011 devrait etre un copier coller de 2010. Le marché immo n'est pas regulé, tant qu'il y a des acheteurs pret à acheter tout à n'importe quel prix le marché restera tendu. Le manque de fluidité sur le marché montre tout simplement que le marché n'est pas sain et que par conséquent il faut s'en écarter.....et attendre des jours meilleurs

  • 1 Reco 24/12/2010 à 19:25 par Doctissimo

    Certe il y a eu un mouvement de panique pour béneficier des avantages fiscaux; le PTX plus prévue pour 2011 va ruiner le marché de l'ancier; il n'a que le neuf qui reste soutenue par l'état.....les 20% ce sont des promesses de vente sur un échantillon pas du tout exhaustif...il faut dire la vérité. Il n'y a Pénurie de Logement abordable il manque 100000 logement a 3000 eM° a Paris

  • 2 Reco 24/12/2010 à 15:20 par basquais

    C'est le "bernard Cadeau de Noël!"

  • 2 Reco 24/12/2010 à 15:18 par Balkony

    construction, construction, construction..... Mais est-ce qu'on comprendra un jour qu'il faut construire ???? Tout le monde s'accorde à le dire, B****L ! ! !


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...