Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 6 septembre 2012 à 09h06

"La proximité de la mer aidera à garder la clientèle"


Le marché résiste à Royan, selon l'Office de la Propriété
Le marché résiste à Royan, selon l'Office de la Propriété
Le marché résiste à Royan, selon l'Office de la Propriété (©Google Street View)

A Royan, le marché immobilier subit la crise, comme partout en France. Cependant, il résiste encore, que ce soit pour les résidences principales ou secondaires. C'est en tout cas l'avis de Charly Canut, responsable à l'Office de la Propriété, agence située à deux pas de la plage royannaise.

(LaVieImmo.com) - Comment se porte le marché royannais en ce moment ?

Charly Canut : En ce moment, c’est assez calme, mais c’est toujours le cas en juillet et en août. On a toujours des demandes de renseignements, mais beaucoup moins de transactions. Cependant, depuis une petite semaine, cela va un peu mieux ! Plus globalement, cette année a été elle aussi calme, comme 2011. La demande a diminué, tout comme les budgets. C’est un peu plus compliqué qu’il y a deux ou trois ans.

Quel est l’acheteur type à Royan ?

Charly Canut : Nous vendons des résidences principales et secondaires, à Royan comme dans les quinze kilomètres aux alentours. Les acheteurs ont donc des profils très différents. Pour les logements principaux, ce sont en particulier des personnes de la région, qui viennent de vendre pour racheter autre chose dans la foulée. Puisque Royan est un bassin économique assez faible, il s’agit surtout de retraités ou de gens en fin d’activité. Pour les résidences secondaires, nous vendons en grande majorité des biens à des Parisiens ou à des personnes du Nord. Ce sont souvent des familles, les investisseurs se font plus rares. Par exemple, j’ai vendu pour moins de 100 000 € un T2 avec terrasse, dans une résidence avec piscine à Vaux-sur-Mer à un habitant du Nord de la France, qui est proche de la retraite et qui compte en profiter pour ses vacances avant de s’y installer une fois qu’il aura cessé de travailler.

Quels sont les quartiers les plus demandés ?

Charly Canut : Tout ce qui est proche de la plage, bien entendu. Pontaillac, par exemple, est très prisé, et il y a toujours beaucoup de demandes malgré la crise. Le centre-ville de Royan, également, qui est tout proche de la mer, est particulièrement recherché. A partir du moment où le bien est près de la plage et des commerces, et qu’il est possible de s’y déplacer sans voiture, les demandes affluent. Par exemple, nous avons vendu une maison de trois chambres sur Royan en plein centre, avec double garage, pour un peu plus de 300 000 €.

Et lorsque l’on s’éloigne de la mer ?

Charly Canut : A 15-20 kilomètres de Royan dans les terres, par exemple à Médis ou à Saujon, la clientèle est très différente. Ce sont par exemple des jeunes couples, ou des actifs d’une quarantaine d’années qui travaillent sur Saintes, mais qui veulent tout de même rester près de Royan. Les prix sont alors beaucoup plus bas. Dans Royan même, en revanche, on a aussi pas mal de demandes sur les biens un peu plus excentrés. On a eu ainsi un appartement de 120 m² à côté du marché, à 800 mètres de la plage, qui a été cédé pour 250 000 €.

Il semble donc que Royan résiste bien à la crise !

Charly Canut : Je ne connais pas bien les autres marchés, mais à la vue de la situation de certains de mes confrères, j’ai l’impression que l’on subit la crise moins fortement qu’à d’autres endroits. Il est clair que le fait qu’il s’agisse d’une station balnéaire aide à conserver de la demande. C’est un coin qui garde de l’attrait. Après, il est certain que nous avons plus de difficultés qu’il y a quelques années, mais je pense que la proximité de la mer aidera dans le futur à garder la clientèle.

Propos recueillis par Laura Makary - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...