Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewlundi 2 mai 2011 à 14h16

"Le gouvernement doit écouter les Français sur le logement HLM"


Thierry Repentin, président de l'Union sociale pour l'habitat (USH)
Thierry Repentin, président de l'Union sociale pour l'habitat (USH)
Thierry Repentin, président de l'Union sociale pour l'habitat (USH) (©USH-T. Gogny)

Forte des résultats de la première édition du nouveau baromètre d’image du logement social en France, l’Union sociale pour l’habitat demande plus de moyens pour financer la construction de nouveaux logements sociaux en France. Thierry Repentin, président de l’union, répond aux questions de LaVieImmo.com.

(LaVieImmo.com) - Pourquoi avoir lancé un tel baromètre ?

Thierry Repentin : Nous en avons assez du stéréotype qui fait rimer HLM avec ghettoïsation. Afin de mieux le combattre, nous avons souhaité savoir à quel point cette image - largement véhiculée par les médias et le discours des élites, notamment politiques - était ancrée dans l’esprit de nos concitoyens.

Le dépouillement du sondage a donc été une bonne surprise…

Thierry Repentin : A plus d’un titre ! Non seulement le sondage montre que les Français ont une opinion très favorable des HLM [58 % déclarent en avoir une bonne image et 92 % les jugent « indispensables » à la société, NDLR], mais il prouve également qu’ils font preuve d’une grande maturité de réflexion sur le sujet. 39% des sondés estiment que les HLM devraient être attribuées aux personnes à revenus modestes et 28 %, qu’elles devraient l’être à de « larges catégories ». Ce point est très important pour l’Union sociale pour l’habitat, qui milite depuis plusieurs années pour une meilleure mixité au sein du parc social, seul moyen, nous en sommes convaincus, d’éviter tout phénomène de ghettoïsation…

Comment comptez-vous utiliser ces résultats ?

Thierry Repentin : Le baromètre montre que nous bénéficions du soutien de l’opinion publique. Nous comptons bien le faire savoir au gouvernement. L’enquête révèle que 80 % des Français ont le sentiment que le stock de logements sociaux actuellement disponibles est insuffisant pour faire face aux besoins. Là encore, la perception est juste : 1,2 million de personnes sont actuellement dans l’attente d’une place dans le parc social… Il est impératif que les pouvoirs publics accroissent le montant des aides allouées à la construction de logements neufs dans le social, seul moyen d’atteindre l’objectif fixé, de 120 000 nouveaux logements par an. Il faut savoir que ces subventions seront ramenées à 400 millions d’euros environ à l’horizon 2013, réduites de moitié par rapport à 2008… Le gouvernement doit faire face à ses responsabilités.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 02/05/2011 à 18:15 par Girondimmo

    Il faut rappeler à ceux qui demandent des fonds supplémentaires pour financer les HLM que la rigueur est là et qu'elle s'applique à tous. Les caisses de l'état sont vides : ils ont donc moins d'argent pour les projets HLM. Maintenant les dirigeants des HLM peuvent aussi inover et trouver des solutions moins onéreuses pour les contribuables.

  • 0 Reco 02/05/2011 à 18:12 par Girondimmo

    Le HLM c'est quand même de la concurrence déloyale pour les particuliers investisseurs que l'état encourage à coup de défisc et qui payent avec leurs impôts la construction de logements à loyer modéré qui concurrencent directement leur propre bien. Vu le nombre d'HLM en construction, se sera bientôt les HLM la référence des loyers si ça continue ainsi...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...