Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewvendredi 5 février 2010 à 15h09

"Le gouvernement doit mieux soutenir les acheteurs immobiliers"


Marc Pigeon
Marc Pigeon
Marc Pigeon (©dr)

Marc Pigeon, président de la Fédération des promoteurs constructeurs (FPC), détaille pour LaVieImmo.com les raisons pour lesquelles la Fédération plaide pour une révision urgente des dispositifs en faveur de l’accession à la propriété, dans un contexte où l'accession à la propriété reste en panne.

(LaVieImmo.com) - Pouvez-nous vous donner des pistes sur ce que seront vos propositions visant à favoriser l’accession à la propriété ?

Marc Pigeon : Pour être honnête nous en sommes toujours à la phase où nous travaillions à l’élaboration des propositions. Mais en substance, ce que nous voulons démonter est que la question de l’accession à la propriété doit continuer de faire l’objet d’une réflexion de la part du gouvernement, avant de passer à l’action. Il faut garder à l’esprit qu’en raison de nombreux facteurs, comme les incertitudes sur l’emploi, le blocage du marché de la revente ou la possible remonté des taux d’intérêt, le candidat à l’accession continuera à perdre de la solvabilité en 2010.

Selon vous, l’Etat ne met pas les sommes nécessaires sur la table ?

Marc Pigeon : Je ne dis pas que les budgets ne sont pas là, loin de là ! Nous ne demandons d’ailleurs pas plus d’argent à l’Etat. Nous considérons simplement qu’il est possible d’agir plus efficacement, même avec des sommes moins importantes. Prenons la déduction des intérêts d’emprunt. Cette mesure coûte 1,5 milliard d’euros à l’Etat, dont 900 millions d’euros consacrés à la fin du doublement du Prêt à taux zéro (PTZ). Cette somme pourrait être utilisée autrement.

A quoi cet argent pourrait-il servir ?

Marc Pigeon : La question qu’il convient de se poser pour y répondre est de déterminer si la déduction des intérêts d’emprunts est une mesure d’intérêt général ou une mesure visant à favoriser l’intérêt des accédants à la propriété. Nous croyons à la FPC que l’efficacité des déductions doit être réorientée vers l’intérêt des acheteurs immobiliers... Notamment dans une conjoncture économique difficile...

Quel coût aura selon vous l’obligation de construire des Bâtiment basse consommation (BBC) ?

Marc Pigeon : Nous avons quantifié le surcoût dû à la généralisation du BBC à 120 euros hors taxe par mètre carré en moyenne. J’insiste sur le fait qu’il s’agit d’une moyenne car il existe de fortes disparités entre les régions, compte tenu des différences climatiques notamment. L’arrivée du BBC est donc un nouveau facteur risquant de désolvabiliser les acheteurs. Reste que le BBC n’en est qu’à ses débuts. Il faut espérer qu’à terme, les industriels permettront de réduire ces coûts.

Propos recueillis par Marc Fleury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 15/02/2010 à 16:30 par UFFA 92

    ASSEZ D'AIDES POUR UN SECTEUR QUI REDÉMARRERA SI LES PRIX BAISSENT RÉELLEMENT. LES AIDES DE L'ÉTAT NE FONT LE BONHEUR QUE DES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER. TROP C'EST TROP...

  • 0 Reco 06/02/2010 à 10:41 par lolo12

    l'etat doit soutenir l'immobilier trop cher et surévalué....

  • 1 Reco 05/02/2010 à 18:19 par ladenree

    Message subliminal de M. Pigeon : “Le gouvernement doit mieux soutenir les professionnels immobiliers, car en clair, on va boire la tasse en 2010. HELP !”


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...