Interview
LaVieImmo.com
Interviewmercredi 30 janvier 2013 à 17h03

"Le gouvernement entretient la méfiance des investisseurs immobiliers"


Sébastien de Lafond, président de MeilleursAgentsSébastien de Lafond, président de MeilleursAgents (©dr)

Trois questions à Sébastien de Lafond, président et fondateur du réseau MeilleursAgents.com.

(LaVieImmo.com) - Cela fait plusieurs mois que vous décrivez un marché immobilier en situation de quasi-blocage. Lors de la présentation de vos prévisions pour 2013, mi-janvier, vous avez estimé que les volumes de ventes continueraient de se contracter dans les prochains mois. Dans ce contexte, quelles sont les perspectives pour les professionnels de l’immobilier ?

Sébastien de Lafond : Les perspectives sont sombres, c’est indéniable. Les professionnels souffrent de la chute des transactions : avec 650 000 ventes environ conclues dans l’ancien l’année dernière et vraisemblablement moins de 600 000 cette année, le marché français est actuellement proche de son niveau plancher. Celui des seules « transactions contraintes », signées à l’occasion d’une mutation professionnelle, d’un divorce ou d’un décès, par exemple, et en deçà duquel il est quasiment impossible de descendre. Dans un tel contexte, le risque n’est plus seulement aux pertes d’emploi mais bien aux fermetures d’agences. Des fermetures qui ont déjà démarré et ne vont pas manquer de se multiplier au cours des prochains mois. Bien sûr, les agents immobiliers n’ont pas bonne presse, et rares sont ceux qui s’émouvront de cette situation, que ce soit au sein de l’opinion publique ou du gouvernement. Mais il faut bien prendre conscience qu’au-delà des difficultés propres au secteur, c’est toute l’économie qui est affectée par la chute de l’immobilier : les établissements de crédit, qui sont souvent accusés à tort de concourir à la contraction du marché, les déménageurs, les professionnels du bâtiment et de la promotion… Jusqu’à l’Etat et aux collectivités locales, qui ne toucheront pas les recettes que laissaient pourtant entrevoir les durcissements de la fiscalité immobilière décidés depuis deux ans par les gouvernements successifs.

A ce propos, vous estimez dans votre dernier baromètre que « trop d’impôt tue l’impôt »…

Sébastien de Lafond : C’est exactement ce qui est en train de se passer ! Moins d’un an après le doublement de la durée de détention permettant une exonération de taxation, la multiplication d’annonces contradictoires sur la question de la fiscalité immobilière, fin 2012, a fini de dissuader les propriétaires de résidences secondaires et les investisseurs locatifs de remettre leurs biens en vente, participant ainsi à la pénurie de logements sur des marchés pourtant en déficit structurel d’offre – Paris et la quasi-totalité des grandes agglomérations. Plus globalement, les différentes mesures mises en place par Cécile Duflot entretiennent la méfiance des propriétaires et des investisseurs. En choisissant de mettre l’accent sur l’encadrement des loyers et la réquisition des logements vacants, la ministre du Logement semble vouloir prendre les investisseurs pour cible. Il me semble pourtant que l’investisseur n’est pas le problème, mais bien une partie de la solution.

Le dispositif Duflot est assorti d’une incitation fiscale non-négligeable. N'est-ce pas un signal suffisamment fort pour les investisseurs ?

Sébastien de Lafond : Il est encore trop tôt pour présager des chances de succès du dispositif Duflot qui offre, il est vrai, un avantage fiscal plus intéressant que la dernière version du Scellier, mais est également assorti de contraintes plus fortes en termes de loyers, de ressources des locataires et de localisation. Mais indépendamment de ses caractéristiques propres, il n’est pas exclu que le nouveau dispositif pâtisse de l’environnement de méfiance généralisé que nous évoquions plus tôt : un investisseur intéressé par une opération locative se demande immanquablement ce qu’il fera au terme de l’opération. Celle-ci durant neuf ans, va-t-il prendre le risque d’être taxé à plein sur la plus-value éventuelle qu’il réalisera au moment de la revente ? Ce n’est pas si sûr…

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 21/02/2013 à 11:06 par claudevals

    La loi Duflot semble interessante pour les investisseurs. L'ennui, c'est une loi votée par la gauche qui n'aime pas les propriétaires! Mais les avantages de cette loi sont tout de même mieux que ceux du dispositif Scellier. Alors allez-y, investissez!

  • 0 Reco 05/02/2013 à 01:07 par cocoyalex

    c'est vrai, moi j'arrête, plus aucun intêret et pourtant j'ai acheté quand les prix étaient bas je suis pas Mère Theresa, j'entretiens, je paye les travaux qu'il faut pour les locataires, ça ne rapporte déjà rien, je ne sais pas comment font ceux qui ont payé au prix fort et jusque là j'ai eu la chance de pas tomber sur un mauvais payeur...alors maintenant qu'ils parlent d'augmenter le foncier en fonction des revenus ou de ne plus déduire les travaux des revenus et bien qu'ils se démmerdent pour les loger les gens, j'attends le plus longtemps possible et quand ça devient raisonnable, je vends et fous mes billes ailleurs...

  • 1 Reco 02/02/2013 à 11:44 par ame12

    l'état se rempli les poches à chaque transaction, les notaires et agences, artisans et marchands de matériaux et salariés versent des taxes
    c'est toute une économie que l'état met par terre pensant gagner + d'argent en taxant et en doublant la durée de détention du secondaire de 15 ans à 30 ans c'est long déjà 15 ans (impôts foncier, entretien ect....) ils vont gagner à gagner moins d'argent au final. bloquer l'immobilier et aggraver le chômage. hollande ne vaut pas mieux que sarko. il a mentit il avait dit qu'il mettrait l 'exonération de la + value à 22 ans la politique est un panier de crabes bien pinçant et pas bien pensant. ras le bol

  • 0 Reco 31/01/2013 à 20:31 par MisterHadley

    "tout ceci ne va engendrer qu une chose
    du chomage"

    Faut se mettre à la page, les prix délirants sont un boulet pour l'économie française. Qu'on crêve cette bullet, on ne va pas pleurer pour quelques milliers d'agents immobiliers qui s'en sont mis plein les fouilles pendant plus de 10 ans en profittant directement de toutes les aides déversées par l'Etat.

    F

  • 3 Reco 31/01/2013 à 16:47 par greg.du

    Toutes les lois mises en place ne vont pas faire bouger le marché mais bien au contraire, on risque d'arriver à un blocage du marché qui est déjà très tendu.
    http://www.bientotproprio .com

  • 0 Reco 31/01/2013 à 16:31 par lucas

    Je comprends même pas comment on peut encore investir dans l'immobilier. Par défaut, par tradition, par masochisme?

  • 1 Reco 31/01/2013 à 11:35 par bruno

    tout ceci ne va engendrer qu une chose
    du chomage
    comment ferons nous alors..ENCORE .PLUS d'IMPOT et DE CHARGE
    c'est ce que vous souhaitez???

  • 0 Reco 30/01/2013 à 21:01 par hé-hé

    moi ça me va comme scénario !
    Que les ventes "contraintes" persistent, il y a suffisamment et elles sont souvent pressées. Donc le prix mécaniquement va baisser.
    Et quand ceux qui voudraient vendre mais attendaient que l'état va encore contribuer à leur prix funky vont se réveiller.... ils auront qu'à s'aligner au prix du marché. En forte baisse.

  • 0 Reco 30/01/2013 à 20:42 par fred

    y aura pas de Plus values de toute façon !

  • 0 Reco 30/01/2013 à 20:36 par marc19

    On va pas pleurer non plus .....................pend ant 10 ans , ils ont du gras ....................

  • 0 Reco 30/01/2013 à 20:35 par MisterHadley

    Les prix sont trop hauts, c'est tout...

  • 1 Reco 30/01/2013 à 19:21 par Michel Mouillart

    C'est même trop tard pour vendre les acheteurs potentiels voudront toujours plus de baisse.

  • 0 Reco 30/01/2013 à 19:12 par antoine tonton flingueur

    l'eternel optimiste Mr Laond commence a bater de l'aile.... ou sont passer les fameux "cest le moment d'acheter les taux sont bas"? :))

    aujourdhui que battage mediatque sur le fait quill vaut mieux louer qu'acheter en ile de france!

    ca fait mal tout cela et cest amplement merité! Des pigeons acheteurs yen a plus Mr Lafond, il serait grand temps de le comprendre!

  • 0 Reco 30/01/2013 à 17:40 par Djonne

    C'est dur pour les pros de l'immo.

    Avec tous ces vendeurs qui retardent leur mise en vente, y'a pas de transactions, du coup moins de chiffre d'affaire, cad que certains d'entre eux se retrouvent sans emploi, et y'en a qui vont même finir par devoir se separer de leurs biens pour surv... Heu, wait [:division par zero]...

  • 0 Reco 30/01/2013 à 17:20 par PovChéri

    C'est l'histoire de l'arroseur arrosé ! Les pro de l'immo récoltent ce qu'ils ont semé et on va pas pleurer. Et si ça ferme, ils iront vendre des quenouilles sur les marchés