Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 7 octobre 2009 à 18h06

"Le gouvernement envoie un signal négatif aux acteurs de la construction"


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Marc Pigeon, président de la Fédération des promoteurs constructeurs (FPC) confie à LaVieImmo.com sa déception après la présentation du projet de loi de finances pour 2010.

Lavieimmo.com : Vous avez accueilli plutôt froidement le volet logement du Budget 2010. L’idée d’un verdissement du dispositif Scellier, au centre du texte, est pourtant l’une des propositions de la FPC

Marc Pigeon : Autant les promoteurs constructeurs sont prêts à s’engager dans une démarche environnementale, autant ils ne peuvent le faire que dans un cadre cohérent. L’annonce du gouvernement me surprend tout d’abord car elle témoigne d’une méconnaissance étonnante du processus de construction : entre le moment où un ménage fait l’acquisition d’un terrain et celui où il obtient son permis de construire purgé du recours du tiers, douze mois s’écoulent. A l’heure actuelle, seuls 3 % des permis délivrés correspondent à des opérations à basse consommation. Penser augmenter significativement cette proportion en réservant les conditions du Scellier aux seules constructions répondant aux normes BBC* est une aberration.

Lavieimmo.com : Que proposez-vous ?

Marc Pigeon : Le but affiché du gouvernement est de favoriser l’anticipation de la construction de logements performants, satisfaisant dès aujourd’hui les exigences de la réglementation BBC, laquelle n’entrera en vigueur qu’au 1er janvier 2013. Pour cela, il faut du temps et de la constance. La FPC ne demande rien de plus : nous sommes favorables à l’instauration d’un « Scellier BBC » à la condition que celui-ci soit assorti d’un taux de réduction de 25 %, et ce jusqu’au 31 décembre 2012. L’idée d’abaisser ce taux à 20 % dès 2011 est contraire à l’objectif recherché. En outre, comment expliquer la modification des modalités du « Scellier classique », dont on ne cesse de vanter les mérites, neuf mois seulement après sa mise en œuvre ? En décidant d’abaisser, dès l’année prochaine, la réduction fiscale qu’offre le dispositif de 5 %**, le gouvernement brouille les pistes et envoie un signal fortement négatif aux entreprises du secteur.

Lavieimmo.com : Comment réagissez-vous aux annonces sur le prêt à taux zéro ?

Marc Pigeon : Le PTZ est reconduit jusqu’au 31 décembre 2012. Très bien. Ce qui l’est moins c’est que son doublement, mesure phare du plan de relance, n’est prolongé, lui, que pour une durée de six mois ! Tant qu'on y est, pourquoi ne pas raisonner au mois le mois ? Là encore, la logique m’échappe. Sans parler du crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt, que le gouvernement a prévu de réduire progressivement pour les bâtiments neufs ne répondant pas à la norme BBC mais de maintenir en l’état pour les logements anciens, quel que soit leur niveau de performance énergétique. En l’état, le texte fait figure d’économie budgétaire qui ne dit pas son nom.

Lavieimmo.com : Que comptez-vous faire ?

Marc Pigeon : Chercher à nous faire entendre du gouvernement et des parlementaires avant l’examen du texte. J’insiste sur le fait qu’il ne s’agit pas de faire du lobbying pour le plaisir. L’enjeu est de taille, et nous proposons une série de mesures - comme un abaissement des plafonds de loyers applicables au dispositif Scellier - à même de permettre au gouvernement de réaliser une économie, sans pour autant sacrifier ses ambitions énergétiques. Nous multiplions les contacts. Reste à espérer que la raison triomphera…

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre

*Bâtiment basse consommation. Le label BBC est délivré aux bâtiments dont la consommation énergétique ne dépasse pas 40 à65 kWh/EP/m2/an selon les zones géographiques

**de 25 % à 20 % pour les logements réalisés en 2010 et de 20 % à 15 % pour ceux construits entre le 1er janvier 2011 et le 31 décembre 2012

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...