Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 3 février 2010 à 10h11

"Le home staging fait gagner du temps et de l'argent au vendeur"


Sylvie Aubin
Sylvie Aubin
Sylvie Aubin (©dr)

Sylvie Aubin, spécialiste du home staging, présente son métier aux lecteurs de LaVieImmo.com. Fondatrice de la société En Toute Sérénité et auteur du Livre du Home Staging, elle détaille les grands principes de cette technique encore méconnue en France, et donne des conseils pour choisir le bon professionnel.

(LaVieImmo.com) - Un vendeur immobilier peut-il réaliser lui-même son opération de home staging ?

Sylvie Aubin : Tout dépend de sa capacité à prendre du recul sur les qualités et les défauts de son bien. Une opération de home staging n’est réussie que si elle est menée avec un œil à la fois neutre et lucide - deux qualités qui font souvent défaut aux propriétaires, parce qu’ils ont une opinion trop élevée de leur logement, ou qu’ils sont incapables d’en voir les atouts. Pour répondre à votre question, les principes de base du home staging sont simples : un particulier peut très facilement désencombrer lui-même les pièces, dépersonnaliser sa décoration en optant pour des formes et des couleurs neutres, ou encore nettoyer et remettre en l’état ce qui doit l’être. C’est un bon début, mais seul un travail de fond, réalisé par un professionnel formé et qualifié, lui permettra de susciter le coup de foudre chez les acheteurs potentiels.

Vous formez des stagers. Comment reconnaître un bon d’un mauvais professionnel ?

Sylvie Aubin : Rien ne vaut l’expérience ! Le home staging a vu le jour aux Etats-Unis il y a plusieurs années, mais en France, le marché, en plein essor, n’en est pas moins balbutiant. En l’absence de fédération, diplôme ou certification, le meilleur témoin des qualités d’un professionnel, c’est encore son book ou son site Internet. Aussi, avant de s’engager avec un stager, il est impératif de discuter avec lui, de se renseigner sur ses dernières réalisations, ses méthodes de travail… Un bon professionnel prendra de toute façon le temps d’expliquer à son futur client la manière dont il travaille, il fera le nécessaire pour le mettre en confiance.

Quel est le profil type du home stager ?

Sylvie Aubin : Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les home stagers sont rarement des agents immobiliers. Le métier demande une franchise qui ne va pas nécessairement de pair avec celui d’agent… Si je devais dresser le profil type d’un stager, je dirais qu’il s’agit plutôt d’une femme, âgée de 35 à 50 ans et issue d’une profession de contact – souvent médicale ou paramédicale. S’il est évidemment doué pour la décoration, le professionnel doit avant tout être capable de déterminer rapidement, et sans se tromper, la meilleure manière de rentabiliser un investissement. Il n’est pas là pour redécorer ou simplement rafraîchir un logement : sa mission est de faire gagner du temps, et donc de l’argent, à son propriétaire.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...