Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 31 octobre 2007 à 14h49

"Le marché belge présente des avantages majeurs pour une clientèle parisienne", Bruno D.G., fondateur de Propriatis.com


Les marchés immobiliers belge et français sont aussi différents que proches géographiquement. Fin septembre, une enquête de ERA Immobilier sur « les grandes tendances du marché européen de l’immobilier » montrait que la Belgique compte 78% de propriétaires, soit l’un des taux les plus hauts d’Europe. Malgré une hausse marquée récemment, les prix des logements restent très inférieurs à ceux qui sont pratiqués en France. Propriatis.com a décidé d’exploiter ces particularités et propose depuis peu quelques biens situés à Bruxelles. Attention cependant, si les appartements en question sont facilement accessibles en train, ils ne sont pas nécessairement à la portée de toutes les bourses, comme nous l’explique Bruno D.G., fondateur et gérant de l’agence Propriatis.com.

(LaVieImmo.com) -

Lavieimmo.com : Pourquoi Bruxelles ? Quelle clientèle visez-vous ?

Bruno D.G. : La ville de Bruxelles présente deux avantages majeurs pour les parisiens : elle est très proche géographiquement de Paris, une heure « porte à porte », pour des prix 50 à 60% moins élevés.

Je ne peux pas me permettre de proposer le même type de biens qu’à Paris, ça n’aurait aucun sens… Aussi, j’ai choisi de me spécialiser dans des produits vraiment attractifs et mon portefeuille de biens immobiliers belges est uniquement constitué de logements de bon, voire de très bon standing : de belles surfaces, proches de la gare de Bruxelles-Midi [NDLR : d’où partent et arrivent le Thalys et l’Eurostar], avec des finitions irréprochables. Pour ce type de prestation, les prix bruxellois ne dépassent pas 2 500 € le m² dans les quartiers très cotés ou pour des appartements vraiment exceptionnels, avec terrasse par exemple. On est très en deçà des prix pratiqués à Paris. Il s’agit malgré tout de gammes de prix élevées, et je vise un public plutôt aisé, principalement des professions indépendantes. Les clients susceptibles d’être intéressés par ce type de prestations voyagent beaucoup, ont des obligations à Bruxelles, sont amenés à se déplacer beaucoup dans la ville et finissent par vouloir y habiter. Ce sont des gens qui veulent profiter des avantages de Bruxelles tout en étant très proche de la France et de Paris.

Lavieimmo.com : Cette spécialisation sur un segment « haut de gamme » est –elle un moyen pour vous d’échapper à une éventuelle baisse des prix en France ?

Bruno D.G. : Attention ! Je ne me concentre pas uniquement sur le haut de gamme ! Je crois à la diversification des activités. Les spécificités du marché belge me permettent de proposer des biens haut de gamme à une certaine catégorie d’acheteurs français, et à des prix très attractifs. Maintenant cela ne veut absolument pas dire que Propriatis ne propose que des biens de grand standing. La donne change pour les agents immobiliers, c’est un fait. Pour autant, je crois qu’il ne faut pas commettre l’erreur de se spécialiser dans le luxe. La clé, c’est de faire de tout – et je propose des deux pièces à Paris, par exemple – mais de le faire bien et avec conscience professionnelle.

Quant à la baisse des prix que vous évoquez, je n’y crois pas, je penche plus pour une stabilisation que pour un repli prononcé.

Lavieimmo.com : Vous proposez des biens belges à des clients français, pourriez-vous envisager de faire l’inverse ?

Bruno D.G. : Justement, j’y réfléchi ! Rien n’est encore arrêté, mais je n’exclus pas de lancer ce type de service dès l’année prochaine. Bien sûr, en raison du décalage entre les prix pratiqués dans les deux pays, il ne pourra pas s’agir du même type de biens ni de transactions que celles que nous proposons actuellement à Bruxelles à nos clients français. J’ai plusieurs idées à l’étude, mais il est un peu tôt pour en parler, tout ça est en cours de réflexion et nécessite des études plus poussées en Belgique. Pour le moment, nous travaillons en collaboration avec des partenaires belges. Nous sommes très satisfaits de ces partenariats, mais, à mesure que notre activité là-bas va se développer, nous allons être amenés à ouvrir une agence à Bruxelles. Nous serons alors mieux à même de lancer des services croisés. Si vous voulez nous en reparlerons à ce moment là !

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...