Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 16 décembre 2010 à 10h14

"Le marché briochin connaît une légère reprise"


Eric Gléron
Eric Gléron
Eric Gléron (©dr)

Eric Gléron est responsable de l’agence Laforêt Immobilier de Saint-Brieuc. Pour LaVieImmo.com, il décrit un marché qui a repris des couleurs mais reste encore fragile.

(LaVieImmo.com) - Comment se porte l’immobilier à Saint-Brieuc ?

Eric Gléron : Mieux qu’il y a quelques mois ! On n’a pas encore renoué avec les niveaux d’activité d’avant la crise, mais les transactions ont repris. Cela étant dit, il faut garder à l’esprit que le marché briochin est traditionnellement calme. Cela va de pair avec un dynamisme économique moins fort que dans d’autres grandes villes de Bretagne : Saint-Brieuc n’est pas Rennes ou Nantes… Et si la ville est très proche de la mer, elle n’a pas le même attrait touristique que certaines communes côtières plus dynamiques des environs, comme Saint-Quay-Portrieux ou Erquy, par exemple.

Quels sont les quartiers les plus prisés ?

Eric Gléron : Le centre-ville et le quartier Saint-Michel restent des zones recherchées, mais la demande est également forte dans des quartiers périphériques, où les prix sont moins élevés et peut-être plus proches du budget des acquéreurs. Je pense notamment à Robien, Sainte-Thérèse ou Beauvallon, qui sont peut-être les quartiers les plus prisés en ce moment, en tout cas chez les primo-accédants - certainement le type de clients le plus actif à l’heure actuelle.

Trouve-t-on beaucoup de biens à vendre ?

Eric Gléron : Non… La légère baisse des prix qu’on a pu observer fin 2008 et en 2009 semble avoir inquiété les propriétaires, et un grand nombre de vendeurs potentiels a préféré se retirer du marché plutôt que vendre à un prix qu’ils jugent trop faible… C’est d’autant plus dommage que les acheteurs ne sont généralement pas prêts à monter trop haut… A Saint-Brieuc, peut-être plus qu’ailleurs, l’écart entre les capacités financières des acheteurs est très important, et il est devenu très difficile de faire se rencontrer l’offre et la demande.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...