Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 8 octobre 2008 à 17h10

"Le marché des professionnels de l'immobilier doit s'assainir"


(©LVF 2007)

(LaVieImmo.com) - Bernard Cadeau, président d’Orpi, avait estimé en début d’année que 10 à 15% des agences immobilières françaises fermeraient leurs portes en 2008. L’annonce avait fait grand bruit à l’époque, M. Cadeau étant le premier professionnel de l’immobilier à s’exprimer de la sorte sur les conséquences du ralentissement du marché immobilier sur la profession. Qu’en est-il de cette projection à moins de trois mois de la fin de l’année ?

Lavieimmo.com : Votre prévision d’une baisse de 10 à 15% du nombre d’agences immobilières en France en 2008 avait beaucoup fait parler d’elle. Au regard de l’évolution des marchés immobiliers au cours des derniers mois, revoyez-vous cette estimation ?

Bernard Cadeau : Je la maintiens. Il s’agit de ne pas succomber aux modes… J’ai fait cette prévision pour la première fois au mois de janvier, après avoir constaté un décalage criant entre l’évolution du volume d’activité dans le secteur immobilier et la progression du nombre de cartes professionnelles. On comptait plus de 30 000 agences immobilières fin 2007, près de deux fois plus qu’en 1998. L’ennui, c’est qu’il ne suffit pas de créer des points de vente pour créer le marché… L’activité en volume, elle, est loin d’avoir doublé au cours des dix dernières années. La situation a besoin d’être assainie : 10 à 15% des agences qui existaient fin 2007 auront fermées à la fin de l’année. Ni plus, ni moins.

Lavieimmo.com : Vous avez indiqué en début de semaine que cinquante agences du réseau Orpi fermeraient cette année, sur un total de plus de 1 400. On est un peu loin des 10 à 15% prévus…

Bernard Cadeau : Ces cinquante fermetures ne sont qu’une partie de l’équation. En face, le réseau Orpi prépare l’ouverture d’au moins quatre-vingt agences. Soit un total de cent trente mouvements au total...

Lavieimmo.com : Orpi échapperait donc à la vague d’assainissement que vous évoquiez ?

Bernard Cadeau : C’est un fait ! Nous devons avant tout notre résistance au mode de recrutement de nos agents immobiliers, qui sont sélectionnés par cooptation avant d’être approuvés par nos adhérents locaux. Cette procédure particulière nous a mis à l’abri de l’inflation du nombre d’ouvertures d’agences qu’on a pu constater par ailleurs. D’autre part, l’expérience montre que les agences en réseau s’en tirent mieux que celles qui sont isolées.

Lavieimmo.com : Malgré le ralentissement de l’activité ?

Bernard Cadeau : Là encore, nous nous en tirons mieux que certains acteurs du secteur. Fin août, sur une période de douze mois, les agences du réseau Orpi accusaient un repli de 11% de leur volume d’activité par rapport au douze mois précédents, or l'ensemble du marché en a perdu près de 25%. C’est une baisse non négligeable, mais qu’il convient de mettre en perspective. N’oublions pas que l’année 2007 était particulièrement faste…

Lavieimmo.com : Vous venez d’adopter une nouvelle signature, est-ce une manière de s’adapter à la détérioration du marché ?

Bernard Cadeau : Nous devenons « Orpi, Solutions Immobilières ». En tant que leader sur le marché des transactions immobilières, nous nous devons d’apporter à nos clients des solutions pratiques liées à leur projet immobilier. Il s’agit plus de rester en phase avec les attentes des clients que de nous adapter à une éventuelle détérioration du marché. Exercer un métier de base ne suffit plus, il faut que les agents assistent les particuliers avant, pendant et même après la transaction proprement dite. Entre autres services, nous proposons une garantie-revente, des réductions auprès d’une série d’enseignes spécialisées dans l’habitat et l’aménagement, ou encore la prise en charge du déplacement de certains techniciens au moment de l’installation de l’acheteur dans son logement.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...