Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewvendredi 20 novembre 2009 à 17h15

"Le marché immobilier ne risque pas de s'effondrer"


(LaVieImmo.com) - Deux jours après la publication du dernier baromètre de la Fnaim, René Pallincourt, président de la Fédération nationale de l’immobilier, revient pour la LaVieImmo.com sur l’absence de tension sur le marché immobilier.

LaVieImmo.com : Vous annonciez en début d’année que la baisse des prix serait comprise entre – 5 et – 10 % en 2009, prévision ramenée à – 5 % le mois dernier. Cela ne va donc pas si mal ?

René Pallincourt : Après la chute des prix et la baisse d’activité survenus lors du quatrième trimestre 2008, nous assistons aujourd’hui à un mouvement de stabilisation des prix, avec une alternance de hausse et de baisse. Nos derniers chiffres font état d’une baisse de 7,1 % sur douze mois à fin octobre, mais l’appréciation que nous établirons fin 2009 tiendra compte d’élément beaucoup plus favorable, et la correction devrait être de l’ordre de 5 %. Il s’agit donc d’une bonne nouvelle puisque cela signifie que le marché a moins baissé que ce que nous pouvions craindre. Cela dit le marché pourrait supporter une baisse plus importante. Les vendeurs considèrent évidemment que la baisse des prix est suffisamment importante mais pour les acheteurs, celle-ci pourrait être plus prononcée.

LaVieImmo.com : Une correction des prix peu importante ne laisse-t-elle pas craindre un effondrement des prix en 2010 ?

René Pallincourt : Très honnêtement, pas en l’état actuel des choses. Il faut avoir à l’esprit que le marché immobilier répond à trois fondamentaux : les prix, les taux d’intérêt et le moral des ménages. Or les éléments objectifs sont tous biens orientés. Primo, nous venons de l’évoquer, les prix sont à la baisse et par conséquent favorables aux acheteurs. Secundo, les taux sont exceptionnellement bas, avec des prêts à moins de 4 % accordés sur 15 ans. Le seul élément mal orienté est le moral des ménages, avec un indice de confiance qui se détériore. Mais pour toutes les personnes qui ont la chance d’avoir un emploi stable, le marché est très favorable. Les données dont nous disposons ne laissent pas augurer d’un renversement. D’autant que l’élan des prix vers davantage de stabilité s’accompagne d’un marché plus actif. Si la baisse d’activité s’élevait à – 30 % fin 2008, celle-ci n’est plus que de - 15 ou - 20 % aujourd’hui. C’est, il est vrai, encore très en dessous du seuil de 2007, mais l’activité s’apprécie.

LaVieImmo.com : Cette baisse du nombre de transactions a d’ailleurs été à l’origine d’une polémique sur la fiabilité de l’indice de la Fnaim...

René Pallincourt : Cela a en effet fait l’objet d’une polémique stupide. Ceux qui ont critiqué l’indice ont fait une analyse grotesque de la situation. L’indice de la Fnaim existe depuis 1995 et nous travaillons sur 5 000 à 6 000 références dans l’ancien, ce qui fait environ 70 000 références par an. Cela fait donc, en schématisant, 70 000 références par rapport à 500 000 transactions annuelles, soit environ 14 % du marché. Le panel est donc très représentatif. D’ailleurs, si vous prenez nos communications trimestrielles, vous constaterez que nous ne nous sommes pas trompés souvent. Souvenez-vous, en mars, nous avions prédit une hausse de 3 %. « Ils sont fous à la Fnaim d’annoncer une chose pareille » a-t-on entendu. Et pourtant notre analyse s’est révélée juste. En revanche, nous acceptons la critique concernant les secteurs géographiques où nous souffrons d’un défaut d’information. Mais cela n’influence pas nos données au niveau national.

LaVieImmo.com : Vous avez demandé un plan de relance dans l’ancien le mois dernier, avec un doublement du Prêt à taux zéro (PTZ) dans l’ancien. Il y a-t-il du nouveau ?

René Pallincourt : Nos requêtes envers les pouvoirs publics ont été entamées depuis longtemps mais nous n’avons malheureusement pas été entendus, ni par Bercy, ni par le secrétariat au Logement. Il y a eu une bonne nouvelle cependant avec le maintien du PTZ pour trois ans ainsi qu’un doublement pour six mois jusqu’en juin 2010. Mais ce serait un mensonge d’affirmer que je suis optimiste concernant notre demande.

Propos recueillis par Marc Fleury

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...