Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 30 septembre 2015 à 14h01

"Les banques n'ont pas intérêt à remonter leurs taux"


Joël Boumendil, fondateur et dirigeant de ACE Crédit
Joël Boumendil, fondateur et dirigeant de ACE Crédit
Joël Boumendil, fondateur et dirigeant de ACE Crédit (©dr)

Joël Boumendil, fondateur et dirigeant d'ACE Crédit, donne son sentiment sur le marché du crédit immobilier.

(LaVieImmo.com) - Quelle est la tendance des taux de crédit en cette fin septembre ?

Joël Boumendil : Nous avons eu une année particulière, avec un nombre important de demandes de rachat de crédit. Et maintenant que les taux ont un peu remonté, celles-ci ont pas mal baissé. Dans l'ensemble, à la rentrée, les banques ont presque toutes réalisé leurs objectifs. En conséquence, nous sommes pour notre part quasiment certains que les taux resteront stables jusqu'à la fin de l'année. Les banques traitent les dossiers au fil de l'eau. Après la surchauffe, elles essaient de refluidifier leurs services. Elles n'ont pas intérêt à remonter leurs taux.

A quel moment les banques auront-elles réalisé leurs objectifs ?

Joël Boumendil : En général, dans les années normales, le dernier trimestre est le plus actif pour le marché du crédit. Les dernières banques à ne pas avoir atteint leurs objectifs s'activent. Puis l'activité s'arrête vers le 15 décembre, le plus souvent aussi parce que les établissements de crédit tournent au ralenti, avec des équipes réduites. Et tout repart au début de l'année.

Le marché du crédit reste-t-il favorable aux emprunteurs en ce moment ?

Joël Boumendil : Le rachat de crédit s'estompe, mais pas l'acquisition de la résidence principale, bien au contraire. Nous constatons dans cette activité une hausse des dossiers de 15% comparé à l'an passé. Ce qui peut sembler étonnant, vu le sentiment de crise et le niveau de chômage. Mais la demande est bel et bien soutenue.

A quoi ce phénomène est-il dû ?

Crédit Immobilier
Simulateurs immobiliers

Evaluez gratuitement les offres de plus de 100 banques !

Joël Boumendil : D'abord aux taux, qui s'établissent encore à des niveaux très bas. Comptez en moyenne autour des 2,10% - hors assurances - pour les prêts sur 20 ans. Mais il est important de noter que ceux qui vendent semblent être désormais conscients des réalités du marché : pour pouvoir signer plus rapidement, ils sont plus nombreux à baisser les prix. Le marché est donc devenu un peu plus abordable.

Que conseillez-vous à ceux qui veulent se lancer dans une acquisition ?

Joël Boumendil : Les demandes de rachat ont beaucoup pesé sur les banques. Certaines ont été submergées, et en conséquence les délais de traitement des dossiers ont été sérieusement rallongés. Pour ceux qui peuvent se permettre d'attendre un peu, nous estimons que la situation redeviendra fluide début 2016. Les compteurs devraient alors être remis à zéro.



Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 30/09/2015 à 18:27 par franckblack

    le Paco Rabane de la finance (martin Armstrong) annonce un Crack boursier sur les obligation d'état pour demain, le 1 Oct 2015 ...

  • 0 Reco 30/09/2015 à 16:01 par LibDub

    "La situation redeviendra fluide début 2016. Les compteurs devraient alors être remis à zéro."
    Ok !
    Et sur les taux, ça donnera quoi ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...