Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewlundi 14 septembre 2009 à 09h01

"Les Etats-Unis sont en train de sortir de la crise immobilière"


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Trois questions à Elsa Dargent, économiste chez Natixis et spécialiste des Etats-Unis, sur l’état de santé de l’immobilier américain. La reprise est en marche et la baisse des prix pourrait s’interrompre dans quelques mois.

Lavieimmo.com : L’immobilier des Etats-Unis est-il tiré d’affaire ?

Elsa Dargent : Il est encore un peu tôt pour être aussi optimiste ! Le pire est très certainement passé mais la route est longue. Les données statistiques publiées depuis l’été traduisent une amélioration progressive de la situation : redémarrage des ventes, dans l’ancien comme le neuf ; réduction des stocks d’invendus ; remontée du moral des constructeurs et redémarrage des dépenses de construction. Soit un scénario finalement assez « classique », qui devrait se solder, à terme, par une stabilisation, puis une légère hausse des prix de l’immobilier. Mais nous n’en sommes pas encore là ! La reprise reste fragile, elle devra être confirmée. Une première preuve devrait être apportée par les chiffres de la croissance au troisième trimestre, qui seront publiés fin octobre. Au deuxième trimestre, l’investissement résidentiel avait ôté 0,7 point de croissance au Produit intérieur brut. Au troisième trimestre, nous estimons que sa contribution devrait être à nouveau positive, à hauteur d’environ 0,2 point.

Lavieimmo.com : Vous venez d’évoquer l’évolution des prix. Selon une étude récente de la société IHS Global Insight, ils étaient encore en baisse dans 1/3 des villes du pays au deuxième trimestre. Selon vous, quand la tendance sera-t-elle inversée ?

Elsa Dargent :: Les prix sont la dernière variable à s’ajuster. L’indice S&P/Case-Shiller montre que, pour la première fois en près de trois ans, ils n’ont plus baissé entre le premier et le deuxième trimestres. En variation annuelle, la tendance reste fortement négative, avec une baisse de 15 % au 30 juin. Cependant, l’amélioration est en marche, et on peut estimer que les prix connaîtront à nouveau des variations positives dans le courant du premier trimestre de l’année prochaine. Les Etats-Unis auront alors connu une période de quatre ans de baisse des prix de l’immobilier, soit l’une des plus longues de leur histoire.

Lavieimmo.com : La suppression du crédit d’impôt aux primo-accédants, mis en place dans le cadre du plan de relance Obama, constitue-t-elle un risque pour la reprise ?

Elsa Dargent : Ce crédit d’impôt de 8 000 dollars a soutenu les ventes, et son rôle dans la stabilisation du secteur est indéniable. Cependant, je ne pense pas que sa suppression aura un effet aussi dramatique que certains professionnels veulent bien le laisser entendre. La reprise est en marche, et le secteur bénéficie d’autres soutiens. L’action de la Réserve fédérale sur les taux, sa politique de rachat de MBS [titres adossés sur les hypothèques, NDLR], jouent en faveur du retournement du secteur. Il me paraît exagéré de dire que la suppression du crédit d’impôt compromettra ce retournement. La véritable inconnue porte sur les saisies immobilières, qui pourraient peser à plus long terme sur le niveau des prix.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...