Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 19 février 2014 à 12h18

"Les jeunes acquéreurs atténuent la baisse des prix immobiliers"


Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture chez Xerfi
Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture chez Xerfi
Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture chez Xerfi (©dr)

Trois questions à Alexandre Mirlicourtois, directeur de la conjoncture et de la prévision de l'institut d'études économiques Xerfi.

(LaVieImmo.com) - Dans une de vos dernières notes de conjoncture*, vous indiquez que « les prix [de l'immobilier] résistent parce que les jeunes générations entrent dans le jeu de la bulle ». Les jeunes générations sont-elles responsables de cette bulle ?

Alexandre Mirlicourtois : Pas tant de la bulle en elle-même que de sa résistance. Si le mouvement de baisse des prix immobiliers n’est pas plus marqué, c’est parce que des ménages qui ne sont pas encore propriétaires acceptent de le devenir. En partie parce que la faiblesse des taux d’emprunt les y aide, mais aussi parce qu’ils ont la conviction, pas forcément consciente d’ailleurs, qu’ils réaliseront une plus-value au moment de la revente de leur logement.

Cette « conviction » est-elle raisonnable ?

Alexandre Mirlicourtois : Tout dépend de l’horizon auquel on raisonne… Il est évident que quelqu’un qui achète aujourd’hui a peu de chances de réaliser une plus-value à court terme. Cela dit, et même s’il ne fait pas de doute que le marché en a fini avec les hausses à deux chiffres qu’il a pu connaître dans les années 2000, nous restons convaincus, chez Xerfi, que les prix vont continuer à monter, soutenus par la pénurie de logements, le manque de construction neuve et l’augmentation de la population. Le rythme de la hausse sera moins fort, mais à long terme, les prix continueront de progresser.

Vous évoquiez la faiblesse des taux d’emprunt. Leur remontée ne risque-t-elle pas d’entraîner une accélération de la baisse des prix ?

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Alexandre Mirlicourtois : Une remontée violente des taux aurait, sans aucun doute, un effet dévastateur sur la demande et partant, sur le niveau des prix ; la hausse mesurée et progressive qui semble se profiler, elle, devrait être plutôt inoffensive. Par ailleurs, l’enquête de la Banque de France sur la distribution de crédit montre que les banques n’ont pas durci leurs critères d’octroi depuis de nombreux mois : le crédit immobilier reste, pour elles, le produit d’appel idéal, et elles ne vont pas s’arrêter de prêter.

*La bulle immobilière des beaux quartiers va-t-elle éclater ?, du 5 décembre 2013

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 28/02/2014 à 11:07 par @tchooco

    t'agace pas tout le monde avait compris:)

  • 0 Reco 26/02/2014 à 23:15 par tchooco

    bref, taper ça dans google

  • 0 Reco 26/02/2014 à 23:14 par tchooco

    http://www.bulle-immobili ere.org/drupal/

  • 0 Reco 26/02/2014 à 23:13 par tchooco

    Pas besoin d'avoir fait la NASA pour comprendre l'image ci-dessous

    Il faut juste encore un peu de temps....

    http://www.bulle-immobili ere.org/drupal/sites/defa ult/files/friggit2013_0.p ng

  • 0 Reco 26/02/2014 à 23:12 par tchooco

    Il faut juste encore un peu de temps.....

    Pas besoin d'avoir fait la NASA pour comprendre le lien ci-dessous!

    http://www.bulle-immobili ere.org/drupal/sites/defa ult/files/friggit2013_0.p ng

  • 2 Reco 21/02/2014 à 12:49 par Génération sacrifiée

    Avoir les moyens d'acheter cela ne veut rien dire, on peut tjrs trouver à s'endetter pour une bicoque., et c'est bien cela le souci. L'achat est vu comme un gain d'argent alors que c'est tout le contraire.
    Et avoir les moyens d'acheter un logement adapté à ses besoins du moment AINSI qu'à ses besoins à moyen terme, ca c'est très rarement possible.....

  • 1 Reco 21/02/2014 à 10:38 par Nico

    LibDub a eu raison d'acheter. Pourquoi ne pas acheter quand on a les moyens?
    Le problème n'est pas là, il est sur le fait que ceux qui ont les moyens d'acheter sont de plus en plus rares. La part des jeunes qui finissent ingénieurs avec un CDI est faible, et effectivement il ne faut pas compter là dessus (sur les jeunes) pour maintenir bien longtemps le marché.

  • 0 Reco 20/02/2014 à 11:47 par LibDub

    @biloutedeben
    Je suis tout à fait d'accord, nous sommes en période de baisse au niveau national, cependant :
    - Au niveau local, les situations sont très variables, dans certains coins, ça continue d'augmenter
    - En période de baisse de l'immobilier, il est possible de négocier afin d'anticiper les pertes. Si le vendeur ne veut pas négocier, autant aller voir ailleurs
    - Les crédits immo ont un taux bas actuellement

    Pour info on trouve des tas de F2/F3 corrects et bien desservis par les transports entre 150k€ et 200k€ une fois passée l'A86

    Après comme la plupart des placements il y a toujours un risque :)

  • 0 Reco 20/02/2014 à 11:09 par biloutedeben

    @LibDub: Fais le calcul comparatif entre un achat aujourd'hui et location puis achat dans 2 ans après une baisse de disons 10% (je reste mesuré), tu auras des surprises.

    La question n'est pas d'acheter ou de louer, mais d'acheter au bon moment.

  • 1 Reco 20/02/2014 à 10:09 par hé-hé

    et ben oui si j'étais un jeune diplômé sortant des études et à peine trouvé un job pour 2500 €/mois dans la RP, allé hop ! un 2p rue Montorgueil à 450 000 c'est mon choix... ! Je soutiens pleinement le marché hein ?! Et oui obligé !

  • 1 Reco 20/02/2014 à 09:47 par Immondice Immo

    @trop fort: je plussoie, c'est d'un cynisme ahurissant...Ils osent tout....

  • 0 Reco 20/02/2014 à 09:46 par Immondice Immo

    @lipdub : ton achat semble justifié si tu penses pouvoir y rester plus de 7-8 ans, et y faire évoluer ta famille, que tu n'est pas trop éloigné de ton travail et que celui-ci ne risque pas de changer.
    Finalement, une situation plutôt rare....

  • 2 Reco 20/02/2014 à 09:04 par trop fort

    il fallait l'oser celle là ! Les jeunes qui ont toutes les peines du monde à accéder à la propriété seraient responsables ! C'est le pire argument que j'ai entendu en ce moment pour justifier les prix farfelus de l'immobilier. Je ne sais pas d'où il tient ça mais les jeunes n'ont pas les moyens d'acheter aux prix affichés. Ils ont été écartés du marché il y a bien longtemps!

  • 1 Reco 20/02/2014 à 07:49 par LibDub

    Pou info, pas besoin de gagner 6000€/mois, mes 2500€/mois suffisent :)

  • 1 Reco 20/02/2014 à 07:46 par LibDub

    Pour info j'ai 28 ans, ingé en RP
    Achat d'un appartement car ma situation a peu de chance de se dégrader dans les 10 prochaines années. En 7-8 ans l'ensemble des pertes (notaire, agence immo, intérêts des prêts durant toute leur durée, taxe foncière) auront été compensés par l'économie sur les loyers.
    Car les loyers sont élevés en RP.

    Est-ce que je me fais pigeonner ?
    OUI car l'ancienne prorio a fait une plus-value énorme, un prêt c'est toujours cher et je me sens lésé par les décisions du gouvernement

    Est-ce que ça vaut le coup ?
    OUI à moyen / long terme car je finance mon appartement en grande partie avec les loyers que je payais

  • 2 Reco 19/02/2014 à 23:53 par Gadin inévitable

    S'ils comptent sur les jeunes pour soutenir le marché, c'est vraiment que c'est foutu de chez foutu.
    L'important n'est pas le volume de la demande mais sa solvabilité.

  • 1 Reco 19/02/2014 à 22:30 par fredb

    Quels sont les chiffres qui permettent un tel discours?? La part des jeunes ds l achat necesse de diminuer donc c' est clairement faux de faire croire que ce sont eux qui porte le marché...ca et l argument de la penurie....on croit faire un retour de 5 ans en arriere

  • 2 Reco 19/02/2014 à 16:10 par Friand

    Ils se mettent en danger. C'est de la folie.
    Le truc bien c'est qu'on va voir sur la marché un tas de bien saisis qui vont être bradés.

  • 0 Reco 19/02/2014 à 14:33 par michel

    il faut vraiment prendre les jeunes pour des pigeons, de toute façon ils n'ont pas de cdi...donc pas de crédit pour "faire résister la bulle" ???


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...