Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 16 avril 2009 à 09h06

"Les mesures d'aide au bâtiment n'auront pas d'effet cette année"


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Didier Ridoret, président de la Fédération française du bâtiment (FFB), revient pour Lavieimmo.com sur les perspectives du secteur. Entre crise et plan de relance, l’année 2009 devrait se solder par une baisse d’activité de 4 % et la suppression de quelque 20 000 emplois permanents (cliquez ici).

Lavieimmo.com : Vous tablez sur une baisse d’environ 4 % de l’activité du secteur du bâtiment en 2009. Cette prévision est la même que celle que vous faisiez en tout début d’année, avant l’entrée en vigueur du dispositif Scellier et le doublement du prêt à taux zéro…

Didier Ridoret : Ces deux mesures permettront de relancer l’activité du secteur… à terme. Il faut tenir compte du décalage qui existe entre le moment de la prise de contact, quand le client s’adresse au professionnel, et celui de la mise en route effective des travaux de rénovation comme de construction Alors si on a effectivement pu ressentir un sursaut d’intérêt au mois de février et que cet intérêt est très certainement lié à la mise en place du Scellier, au doublement du PTZ ou encore à l’ouverture du Pass-Foncier au collectif, il faudra attendre plusieurs mois avant que cela se répercute dans nos chiffres. Tous ces éléments sont évidemment très positifs, mais je n’entrevois pas de véritable effet avant les tout derniers mois de l’année.

Lavieimmo.com : Quelles sont vos prévisions par segments d’activité ?

Didier Ridoret : L’amélioration-entretien, qui représente un peu plus de la moitié du chiffre d’affaires du secteur, devrait rester globalement stable, grâce aux premiers effets du Grenelle de l’Environnement. La construction, de logements comme de locaux non résidentiels, est plus durement touchée : sur l’année, elle devrait connaître une chute de l’ordre de 10 %. Tout cela en volume. Si on tient compte des tensions sur les prix, l’ajustement sera nettement plus marqué. En raison du rétrécissement du marché de l’immobilier, les entreprises sont plus nombreuses à répondre à un même appel d’offres. Or, consentir un rabais peut être un bon moyen d’empocher un marché…

Lavieimmo.com : Vous vous êtes longtemps battu pour le maintien d’un taux réduit de TVA dans le bâtiment. Après le feu vert européen, François Fillon a récemment annoncé la pérennisation d’un taux de 5,5 %...

Didier Ridoret : C’est une victoire très importante. Mis en place à la fin des années 1990 pour une durée limitée, ce taux réduit a été prorogé à plusieurs reprises mais devait normalement prendre fin en 2010. Son maintien, au moment où la consommation patine, assure une certaine visibilité aux professionnels du bâtiment, permet aux particuliers de limiter le montant des travaux d’amélioration et d’aménagement de leur logement, et répond aux objectifs du gouvernement en concourrant au maintien en l’état du parc ancien. J’ajouterai que l’engouement pour cette TVA à 5,5 % a permis la création de pas moins de 50 000 emplois en moins de dix ans… Pour l’ensemble de ces raisons, sa suppression aurait été une grave erreur.

Lavieimmo.com : Vous vous êtes exprimé à plusieurs reprises contre le statut d’auto-entrepreneur…

Didier Ridoret : Je suis bien évidemment favorable à toute mesure susceptible de relancer l’emploi. Seulement, en tant que représentant des professionnels du bâtiment, mais aussi à titre personnel, j’affirme que si l’auto-entrepreneuriat est adapté à certains secteurs d’activité, il est tout simplement incompatible avec d’autres. Les métiers du bâtiment sont des métiers techniques, qui nécessitent une formation et des connaissances spécifiques, et qui comportent des risques - pour ceux qui les exercent comme pour les particuliers qui font appel à eux. Je pense qu’Hervé Novelli n’a jamais envisagé d’ouvrir le champ de son dispositif aux professions médicales… Il est impératif qu’il en retire celles du bâtiment !

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...