Lille
LaVieImmo.com
Interviewjeudi 13 décembre 2012 à 09h06

"Les primo-accédants se tournent vers l'extérieur de Lille"


Ulrich Maurel, fondateur d'ImmoprêtUlrich Maurel, fondateur d'Immoprêt (©dr)

Ulrich Maurel, président du courtier en crédit immobilier Immoprêt, décrit le marché immobilier à Lille. Une ville où la situation économique demeure « très bonne », mais où le foncier est « quasi inexistant, ce qui ne fait qu’augmenter les prix ».

(LaVieImmo.com) - Comment se porte le marché de l’accession à Lille ?

Ulrich Maurel : La situation économique demeure très bonne. Nous constatons que les revenus des acquéreurs sont globalement stables, entre 2011 et 2012. Le montant moyen des acquisitions est de 145 500 euros cette année, en légère baisse sur un an. L’apport personnel est quant à lui en sensible hausse, de 8,5 % en 2012, en moyenne à 24 200 euros. Le marché intra-muros tend toutefois à se vider des primo-accédants, qui préfèrent se tourner vers l’extérieur de la ville.

Quid des prix ?

Ulrich Maurel : Les prix sont globalement en augmentation, particulièrement sur le segment des appartements. Ce qui résulte d’abord de la rareté de l’offre : le foncier est quasi inexistant à Lille, ce qui ne fait qu’augmenter les prix.

Quels sont les quartiers qui ont la cote ?

Ulrich Maurel : En ville, d’abord Lille-centre et le Vieux Lille, même si ce dernier paraît réservé aux seuls « CSP+ », les prix y étant particulièrement élevés. Mais aussi Vauban, pour les étudiants, Wazemmes ou encore Hellemmes à l’est, pour leur fort potentiel. Dans le périmètre urbain, mentionnons également Wambrechies ou Lompret, des quartiers extrêmement en devenir. Roubaix-Tourcoing ou Armentières, quelque peu boudés en ce moment, ne sont non pas dénués d'intérêt.

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)