Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewvendredi 12 mars 2010 à 09h00

"Les revenus des propriétaires baisseront de 25 % d'ici 2013"


Jean Perrin
Jean Perrin
Jean Perrin (©dr)

Jean Perrin, président de l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI), revient pour LaVieImmo.com sur la présentation des chiffres de l’observatoire Clameur annonçant une stabilisation des loyers. Et annonce craindre une dégradation des revenus des propriétaires dans les années à venir.

(LaVieImmo.com) - Clameur fait état de loyers en hausse de 0,1 % en moyenne en 2009. Comment analysez-vous la chose ?

Jean Perrin : Ce que je constate surtout, c’est que les loyers sont en baisse dans de très nombreuses villes... Et si l’observatoire fait état d’une stabilisation moyenne, cela dissimule en réalité une baisse de revenu pour les propriétaires dans 75 % des villes, puisque pour nous, toute hausse de loyer inférieure à 2 %, compte tenu de l’inflation et de la hausse des taxes, n’apporte pas de gain supplémentaire aux propriétaires.

LaVieImmo.com : L’augmentation de la durée de la vacance est-elle inquiétante à vos yeux ?

Jean Perrin : Absolument. C’est d’autant plus dommageable que cette perte sèche de pouvoir d’achat pour les propriétaires ne se traduit pas par un gain pour les locataires. Il faut avoir à l’esprit que 15 jours de vacance supplémentaire pour un propriétaire se traduit par une baisse de 5 % des recettes sur l’année. Et cela risque de s’aggraver dans les années à venir compte tenu de la désolvabilisation des locataires et de la concentration par nécessité financière de la demande. Ceci venant s’ajouter à la hausse de la taxe foncière, de la CSG, ou de la baisse des loyers, pour ne citer que quelques exemples, nous craignions une baisse de – 25 % du revenu des propriétaires entre 2010 et 2013.

LaVieImmo.com : Quels conseils donnez-vous aux propriétaires compte tenu de cette situation ?

Jean Perrin : Les propriétaires doivent regarder leur patrimoine et faire des arbitrages, comme s’ils possédaient un portefeuille boursier, même si l’immobilier varie évidemment moins vite que la bourse. Un certain nombre de logements va en effet devenir intéressant pour les occupants mais pas pour les bailleurs. A ces derniers de diversifier leur patrimoine, en s’intéressant à l’assurance-vie ou en se recentrant sur les secteurs porteurs. La règle voulant que les choses soient plus difficiles pour les propriétaires en dehors du Ü, à savoir la courbe Nantes-Bordeaux-Toulouse-Montpellier-Cannes-Nice-Grenoble-Lyon, avec l’Ile-de-France en tréma, va se renforcer.

LaVieImmo.com : Avez-vous déjà eu l’occasion d’observer une situation similaire par le passé ?

Jean Perrin : Non. Les loyers n’ont jamais rencontré de grosses crises. Les progressions étaient plus ou moins fortes mais la rentabilité suivait bon an mal an. On nous dit aujourd’hui que les loyers sont trop chers mais cela est faux. C’est le pouvoir d’achat qui ne suit pas, en grande partie en raison de la hausse des prélèvements sociaux.

LaVieImmo.com : Comment réagissez-vous à la demande par la Confédération nationale du logement (CNL) d’un gel de tous les secteurs locatifs ?

Jean Perrin : C’est l’idiotie habituelle de certains syndicats de locataires... Le seul effet de demander le gel des loyers ou les réquisitions de logement vide serait de décourager les propriétaires... Nous préférons de notre côté appeler les propriétaires à une modération des loyers, en les incitant à ne pas nécessairement appliquer l’indice de révision des loyers, afin de ne pas risquer de perdre de locataire.

Propos recueillis par Marc Fleury - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 24/03/2010 à 11:21 par Craon

    Evidemment, ça ne va pas régler le problème de la (soi-disant) pénurie de logements, mais il est clair qu'il ne faut plus investir dans l'immobilier pour le moment, tant qu'on fera supporter le poids de la crise au propriétaire, en particulier par l'explosion des prélèvements et la complaisance vis-à-vis du locataire (organismes sociaux, justice, législation...) véritable "pousse au vice".

  • 2 Reco 12/03/2010 à 14:51 par Declan

    25 % de baisse paraît peut-être un peu alarmiste mais il est évident qu'avec les nouvelles normes etc... les revenus des proprios vont baisser...

  • 2 Reco 12/03/2010 à 10:36 par HI HI HI

    hi hi hi


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...