Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewlundi 19 septembre 2011 à 09h01

"Les SCPI sont des produits solides et non spéculatifs"


Arnaud Dewachter, Délégué général de l'Aspim
Arnaud Dewachter, Délégué général de l'Aspim
Arnaud Dewachter, Délégué général de l'Aspim (©dr)

Arnaud Dewachter, Délégué général de l’Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim), revient pour LaVieImmo.com sur le succès croissant des sociétés civiles de placement immobilier. Un « produit solide et non spéculatif », selon lui, et qui doit continuer à se développer auprès du grand public

(LaVieImmo.com) - L’Aspim, qui vient de faire le bilan des SCPI sur l’année, considère que « 2011 pourrait constituer une nouvelle année record pour la collecte nette des SCPI ». A quoi est dû ce succès ?

Arnaud Dewachter : Rappelons au préalable que le phénomène n’est pas nouveau. Cela fait un moment déjà que les SCPI attirent. En résumé, c’est à la fois un produit solide et non spéculatif, qui offre des garanties dans une conjoncture défavorable. Qui plus est, les SCPI permettent de mutualiser les risques entre l’ensemble des associés. Il s’agit d’un système vertueux, qui permet aux particuliers d’épargner sur le long terme, et à des locataires d’habiter ou travailler dans les locaux dont ils détiennent les parts. Il est donc souhaitable de développer les fonds immobiliers auprès du grand public et de maintenir leur niveau de sécurité auprès des épargnants.

Justement, la réforme des plus-values immobilières, et plus généralement la rigueur budgétaire ne risquent-elles pas d’atténuer l’attractivité des SCPI ?

Arnaud Dewachter : Ce n’est certainement pas une bonne nouvelle. L’Aspim regrette que le principe d’exonération des plus-values immobilières passe à une durée de 30 ans, contre 15 jusqu’à présent, car c’est un coup porté à l’épargne longue. J’estime qu’il était en effet raisonnable de maintenir cet horizon de 15 ans, qui me semble un bon équilibre. S’il est essentiel de préserver ce placement, considéré comme complémentaire des retraites, la réforme ne va pas dans ce sens. Enfn, la spécificité des SCPI, étant donné leur succès, c’est que peu d’épargnants vendent leurs parts ; on observe donc un déficit de vendeurs dans ce domaine. Je ne suis pas certain qu’à l’issue de cette réforme, censée dynamiser l’immobilier, on retrouve quantité de vendeurs sur le marché…

Ce placement n’est-il pas non plus tributaire de l’évolution des prix de l’immobilier, qui commencent à baisser un peu partout en France ?

Arnaud Dewachter : Non, car les SCPI investissent peu dans les habitations. Elles sont davantage concentrées autour des locaux tertiaires. Et s’il existe une bulle sur ces premières, il n’y en a pas dans ce dernier type d’actif. Cela dit, on ne peut pas dire que les SCPI soient totalement déconnectées de la vie réelle : si une crise sévère et longue venait à s’installer, et que de nombreuses entreprises étaient amenées à fermer, il y aurait bien sûr des effets sur les SCPI. Mais n'oublions pas que ce placement s'inscrit dans une valeur refuge, la pierre.

Propos recueillis par Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 16/10/2011 à 18:12 par Tibesti

    Un excellent plaidoyer pour les SCPI. Il y a beaucoup d'idées reçues sur les SCPI et il est utile de développer la confiance. Il est possible de se renseigner sur leurs opportunités en toute indépendance grâce à certains sites d'informations fiables et éthiques comme http://www.pierrepapier.f r/toutes-les-scpi/ Il y en a d'autres mais j'ai trouvé celui-ci digne de foi. Espérons que l'évolution des SCPI sera favorable également en 2012.
    Envoyé depuis mon site www.oxxalis.com

  • 0 Reco 19/09/2011 à 15:40 par Yvon

    a partir du moment ou tout le monde suit comme des moutons le mouvement, c'est un marché speculatif....


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...