Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 3 mars 2010 à 11h55

"Les taux immobiliers ont fini de baisser"


Maël Bernier
Maël Bernier
Maël Bernier (©dr)

Maël Bernier, porte-parole d'Empruntis.com, revient pour LaVieimmo.com sur la dernière édition du baromètre du courtier. Les taux immobiliers ont encore baissé en février, à 3,75 % en moyenne sur 15 ans et 3,90 % sur 20 ans. Ils devraient rester bas jusqu'à la fin de l'année. La baisse soutient la demande des primo-accédants, mais ne suffit pas à relancer totalement le crédit.

(LaVieImmo.com) - Malgré la stabilisation annoncée depuis plusieurs mois, les taux d’emprunt immobiliers continuent de baisser…

Maël Bernier : L’heure est à la stabilisation, avec de légers ajustements d’un mois sur l’autre. En février, les banques les plus compétitives n’ont pas revu leurs barèmes. Les autres, celles qui étaient un peu moins « dans le marché », ont ajusté les leurs. Il en résulte des baisses moyennes minimes, de l’ordre de 0,1 % sur les durées courtes (10 et 15 ans, NDLR), et de 0,05 % pour les durées supérieures ou égales à 20 ans. Cet ajustement a suivi très précisément les variations de l’OAT (obligation assimilable du Trésor, sur laquelle sont indexés les taux fixes), qui était restée stable en janvier mais a perdu environ 10 points de base en février, permettant aux banques de proposer des conditions de crédit plus abordables sans risquer de compromettre leurs marges.

La baisse va-t-elle se poursuivre en mars ?

Maël Bernier : A priori, non. Les taux ont vraisemblablement touché leur niveau plancher, et ils devraient s’y maintenir jusqu’au mois de juin. On peut imaginer une petite remontée au cours de l’été, avant une nouvelle et légère baisse en septembre, l’une des périodes les plus actives sur le marché de l’immobilier. Tout dépendra de deux éléments assez difficiles à appréhender. D’une part la capacité des banques à remplir leurs objectifs commerciaux, et donc leur besoin de gagner de nouveaux clients. D’autre part les variations de l’OAT, même s’il est vraisemblable qu’elle ne bougera plus beaucoup au cours des prochaines semaines. Une chose est sûre : les taux des crédits à 20 ans et plus ne franchiront pas le cap des 4 % avant la fin de l'année.

La baisse des derniers mois a-t-elle eu une incidence notable en termes de distribution de crédit ?

Maël Bernier : Elle a participé au retour des primo-accédants, qui avaient quasiment déserté le marché en 2008 et sont à nouveau là. Compte tenu des difficultés du marché immobilier, les secondo-accédants ne sont en revanche pas au rendez-vous. A l’heure actuelle, nous enregistrons environ 50 000 dépôts de dossiers tous les mois, soit un niveau comparable à avant la crise. Ce qui change, c’est que 30 % de ses dossiers sont des demandes de renégociations de crédit, de la part de ménages ayant emprunté en 2007 et 2008, avant la baisse des taux. En volume, nous y sommes, mais cela ne témoigne pas vraiment du dynamisme de la demande…

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 04/03/2010 à 13:58 par cocoveve

    La référence c'est L' AOT10 ans pour fixer les taux OK, mais vous ne croyez pas qu'ils profitent des taux cour terme pour se refinancer?

  • 0 Reco 04/03/2010 à 09:12 par chebi

    oui, le taux de la bce n'a pas d'incidence directe sur ceux des crédits immo.

  • 0 Reco 03/03/2010 à 20:29 par yapafoto

    à cocoveve :
    la réference, c'est l' o a t 10 ans

  • 0 Reco 03/03/2010 à 15:11 par cocoveve

    Mouarf: 50 000 dosiiers comme avant?
    Ben non parce que ce sont des renégo de taux.
    ah ah ah!

  • 0 Reco 03/03/2010 à 15:10 par cocoveve

    Tiens je croyais que c'était le printemps le meilleur moment pour vendre!
    C'est vrai que 2009 a été une année à part...

  • 0 Reco 03/03/2010 à 15:08 par cocoveve

    Taux de la BCE = 0.5%
    Taux des banques = 4%
    Gain des banques = 3.5%


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...