Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 15 juin 2011 à 14h20

"Les taux immobiliers pourraient rester stables jusqu'à l'automne"


Ari Bitton, président d'AB Courtage
Ari Bitton, président d'AB Courtage
Ari Bitton, président d'AB Courtage (©dr)

Trois questions à Ari Bitton, fondateur et président du courtier en crédits immobiliers AB Courtage, qui estime que « l’horizon est dégagé jusqu’à l’automne » sur le front des taux fixes, sur fond de détente des marchés monétaires.

(LaVieImmo.com) - Les taux d’emprunt immobilier ont marqué une pause en juin. L’environnement est-il à nouveau favorable aux emprunteurs ?

Ari Bitton : Dans la mesure où les taux, malgré la hausse des derniers mois, se maintiennent à des niveaux historiquement bas, il me paraît difficile de parler d’environnement véritablement « défavorable » aux emprunteurs - du moins sur ce front là. Cela étant dit, on assiste effectivement depuis quelques semaines à une accalmie, dans le sillage de la détente des marchés monétaires. La baisse de l’OAT [obligation assimilable du Trésor, qui détermine le niveau des taux fixes, NDLR] a permis aux établissements de crédit de laisser leurs barèmes inchangés en juin, par rapport à mai. Mieux : pour la première fois depuis le début de l’année, il nous est à nouveau possible de demander des décotes à nos partenaires bancaires, qui les acceptent dans neuf cas sur dix. Par exemple, pour un dossier moyen (10 % d’apport et endettement de 33 %), nous pouvons sans difficulté négocier un taux de 4,15 % sur vingt ans, alors que le taux moyen est fixé à 4,30 %. La différence n’est pas extraordinaire, mais elle permet malgré tout une petite économie.

Cette tendance va-t-elle se poursuivre ?

Ari Bitton : A court-moyen terme, la tendance devrait rester porteuse. Si l’OAT continue de baisser au cours des prochains jours, les banques, qui se sont montrées très prudentes depuis le début de l’année, auront suffisamment de marge pour laisser leurs barèmes inchangés en juillet, voire - pour celles qui se sont montrées particulièrement strictes au premier trimestre - les abaisser légèrement. Nous n’anticipons aucun mouvement au mois d’août, traditionnellement très calme, et il n’est pas exclu qu’un nouveau mouvement de légère baisse ait lieu en septembre, les établissements de prêts profitant de la tenue des salons immobiliers de la rentrée pour capter une nouvelle clientèle. On n’a pas suffisamment de visibilité pour faire des prévisions au-delà, mais disons que l’horizon est dégagé jusqu’à l’automne.

Le mouvement de hausse de taux des dernières semaines a-t-elle remis les taux variables au goût du jour ?

Ari Bitton : Non. L’écart entre taux fixes et taux révisables n’est pas encore suffisamment élevé pour qu’on recommande à nouveau des formules variables. Toujours risquées, celles-ci n’intéressent que des investisseurs institutionnels, qui s’endettent à très court terme et n’ont pas les mêmes attentes que les particuliers qui empruntent pour se loger. Ce qu’on constate en revanche, c’est le retour des formules mixtes, avec des taux semi-révisables. Plutôt que de s’engager sur 20 ans avec un taux fixe négocié à 4,15 %, certains emprunteurs préfèrent contracter un prêt assorti d’un taux fixé à 3,70 % sur une durée de huit ans, et d’un taux variable au-delà. Comme la durée moyenne de détention d’un prêt immobilier est d’un peu plus de huit ans, le calcul est vite fait… La majorité des banques propose à nouveau ce type de prêts, qui avait totalement disparu en 2010, et le quart environ de notre production est actuellement réalisée sur ce type de produit.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 16/06/2011 à 22:42 par sisi8

    whoa tu tes fais plaisir.

  • 0 Reco 16/06/2011 à 22:29 par investisseurs pro

    tu sais sisi8, avec faceboook oiu meetic tu peux tenter ta chance aussi pour la meuf.. quite a pedre ton fric avce tes apparts ... quoique....... taurais du mal en ten trouver une quand tu crouleras sous les impots.....hahahhahahahha

  • 0 Reco 16/06/2011 à 22:27 par investisseurs pro

    PS cest pa sbeau la jalousie..... pourquoi tu ne vends pas > tu attends que ca baisse? haahhahahah

  • 0 Reco 16/06/2011 à 22:26 par investisseurs pro

    la meuf je lai deja, et 1 gosse aussi..... ahahhaha et toi? non? :))))

  • 0 Reco 16/06/2011 à 22:26 par investisseurs pro

    ou la mais cest qu'il s'enerbent le sisi8, tu ne serais pas un des bebetes qui ont achetes comme des anes aux prix fort en ceemble 2010 par hasar? ahahahhaha

    bon courage... oui vraiment bon courage..... ben oui jai 500,000 euros, 524 pour etre precis..... un demi milllion quoi.. En espagne avec un demi million oui je suis un roi... pendant que toi tu perras des imports lourds, mais lourds a partir de 2013...ahahhahahhaha

  • 3 Reco 16/06/2011 à 15:57 par sisi8

    mais lol c'est un regal de tomber sur des teubés comme toi. avec 500 k y se prend pour le nabab de la Côte , blaireau... barres toi dans ta poubelle en Espagne tu ne nous manqueras pas je te rassure. Profites en pour te trouver une meuf (en lui souhaitant du courage) , histoire de t'occuper un peu en dehors de ce site.

  • 0 Reco 16/06/2011 à 14:42 par investisseur pro

    a sisi8: parle pour toi: ahhahahaa

    Il est clair qu'il faut un niveau extremement bas pour se ruiner maintenant en achetant pour investir.... je suis peut-etre debile, mais les 524,000 euros, cest dans mon compte qu'ils sont:)))))

  • 4 Reco 15/06/2011 à 23:10 par sisi8

    le niveau intellectuel est historiquement bas ici, tout comme les taux. Enfin ca ne peut que monter quoique ...

  • 0 Reco 15/06/2011 à 22:16 par investisseur pro

    hhahahahahhahhhaa

    quand je vous le disais que jetais un dieu de l'immo ahhhahahhaa. 524,000 euros sur le compteur hihi Pendant que tous les c.. dinvestiiseurs achetaient en Dec. 2010, comme des anes , moi je vendais mes apparts ahhahaha. 524,000 euros. Pendant que tout le monde criait au loup en Espagne, j;achetais un magnifique appart a Barcelome ahhahhaha.

    Juger plutot:

    http://immobilier.nouvelo bs.com/actualites/france/ 20110615.CHA6742/espagne_ le_marche_immobilier_se_r etablit_lentement.html

    http://www.leparisien.fr/ economie/immobilier/la-ba nque-de-france-craint-les -effets-d-une-bulle-immob iliere-15-06-2011-1494245 .php

    hihihi: et oui: comme je le disais: ne jamais ecouter les journalistes: ils ont 3 mois de retard. Cest peut-etre deja trop tard les gars, mais si jetais vous je vendrais vite tres tres vite mes biens en France pour acheter aux USA ou Espagne.... Car ca va peter, ca va peter, mais un enrome gaz: booommmmm en France

    ahahhahaa

    mais je vous rassure, quand vous aurez bien brade vos appart, je serai la pour les racheter hihiiiii

  • 3 Reco 15/06/2011 à 16:46 par MisterHadley

    Demandez à des spéculateurs à la baisse du dimanche s'il faut "vendre"...

    :)

  • 0 Reco 15/06/2011 à 16:30 par Beaba

    Demandez a un boucher s'il faut devenir végétarien, c'est un peu ce que fait ce journaliste avec ce courtier..:)

  • 0 Reco 15/06/2011 à 16:24 par Les taux ne font pas tout

    On fait dire ce qu'on veut aux nombres...
    4.30 < 5.00 c'est sûr... mais les prix ont quand même bien gonflé !

    "Comme la durée moyenne de détention d’un prêt immobilier est d’un peu plus de huit ans"
    Cette durée me paraît courte non ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...