Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 23 février 2012 à 08h53

"Lille connaît une pénurie de grands appartements"


Benoît Lambelin, agent immobilier pour Orpi
Benoît Lambelin, agent immobilier pour Orpi
Benoît Lambelin, agent immobilier pour Orpi (©DR)

Benoît Lambelin, agent immobilier pour ORPI à Lille, évoque le marché lillois en 2011 : une situation stable, malgré la pénurie de logements qui sévit depuis plusieurs années.

(LaVieImmo.com) - Comment se porte le marché immobilier à Lille ?

Benoît Lambelin : Il a été très stable en 2011 et l’est toujours. Nous n’avons pas observé de changements dans le volume de transactions et les prix sont restés sensiblement les mêmes. Les quartiers centraux du Vieux Lille, de Vauban et de République ont toujours le même attrait. On assiste par ailleurs à une montée en puissance des quartiers périphériques, pour plusieurs raisons : ils peuvent offrir un plus large choix de biens à des prix plus bas, et apportent une meilleure qualité de vie sans pour autant être très loin du centre de Lille.

Les quartiers centraux sont-ils beaucoup plus chers que les autres ?

Benoît Lambelin : Le Vieux Lille reste le quartier le plus cher, talonné de près par République et Vauban. Actuellement, la demande dans ces zones est bien plus importante que l’offre, mais nous réalisons tout de même de belles transactions. Par exemple, nous avons vendu récemment 228 000 euros un appartement de 63 m² situé dans une résidence des années 1970 à Vauban-Gambetta. Mais d’autres quartiers moins huppés proposent aussi des biens intéressants, comme Wazemmes où nous avons vendu pour 113 000 euros un F2 en duplex dans l’ancien avec cour privative.

Est-il possible pour une famille de s’installer dans le centre de Lille ?

Benoît Lambelin : Cela dépendra de son budget, mais en règle générale, la ville connaît une pénurie de grands appartements. Pour acquérir un grand espace, il est préférable de se tourner vers les trois quartiers résidentiels les plus cotés de la métropole : Marcq-en-Barœul, la Madeleine et Lambersart. Les quartiers périphériques plus éloignés, tels que Lomme ou Mons, seront également moins onéreux et plus accessibles.

Propos recueillis par Marielle Davoudian - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...