Interview
LaVieImmo.com
Interviewjeudi 11 octobre 2012 à 18h05

"M. Montebourg fait preuve d'une parfaite méconnaissance de l'immobilier"


Jean-François Buet, président élu de la FnaimJean-François Buet, président élu de la Fnaim (©dr)

Les politiques ne pèsent pas toujours leurs mots… Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a récemment proposé de relancer la compétitivité via une mise à contribution des banques et de l’immobilier, « secteurs abrités de l’économie ». La sortie n’a pas plu à Jean-François Buet, qui prendra la tête de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) début 2013, et a immédiatement récemment demandé à être reçu au ministère. Sans réponse pour le moment, mais pas inquiet pour autant, M. Buet nous explique les raisons de sa colère.

(LaVieImmo.com) - Vous avez demandé à rencontrer Arnaud Montebourg. Que souhaitez-vous lui dire ?

Jean-François Buet : Le ministre du Redressement productif a eu des mots très désagrables. Je ne peux bien évidemment pas parler au nom des banques, également visés par ses propos, mais en tant que représentant des professions immobilières, je ne peux pas rester sans rien dire quand j’entends un membre du gouvernement dire que nos métiers sont faciles, et que ceux qui les exercent gagnent leur vie sans trop se fatiguer. C’est inadmissible ! Tout d’abord parce que cela témoigne d’une parfaite méconnaissance du secteur. De qui parle le ministre ? Des négociateurs, des gestionnaires de copropriété, ou des gestionnaires locatifs ? J’aimerais qu’il le précise parce qu’il s’agit d’autant de métiers différents, requérant des compétences bien précises. Par ailleurs, s’il était aussi facile que cela de gagner de l’argent en étant commercial dans une agence – parce que je pense que c’est à ce métier particulier que faisait allusion M. Montebourg –, cela se saurait, et il y aurait certainement un turn-over moins important qu’à l’heure actuelle dans le secteur !

L’idée n’est-elle pas que la profession a profité de la hausse des prix ?

Jean-François Buet : J’aimerais bien savoir quelle est l’idée ! Ces propos sibyllins sont d’autant plus odieux qu’ils relaient l’idée reçue selon laquelle les agents immobiliers seraient responsables de la hausse des prix de l’immobilier, quand ils ont au contraire un rôle de régulateur du marché et que les variations trop fortes des prix, à la hausse comme à la baisse, réduisent le nombre de transactions immobilières. Si les prix ont autant augmenté au cours des dernières années, c’est en raison d’une combinaison de facteurs, au rang desquels la faiblesse des taux et l’allongement des durées d’emprunt. Laisser sous-entendre autre chose n’est pas honnête.

Vous craignez une nouvelle augmentation de la fiscalité sur le logement…

Jean-François Buet : Le secteur souffre depuis plusieurs mois d’une absence de politique de logement suffisamment claire et cohérente. Au cours de la seule année 2012, nous avons vu la suppression du prêt à taux zéro dans l’ancien, le durcissement de la fiscalité sur les plus-values immobilières et l’encadrement des loyers à la relocation, qui limitent la progression des prix mais réduisent dans le même temps les ressources des propriétaires bailleurs… D’autres mesures vont être prises dans le cadre du plan de loi de finances pour 2013. Ce que nous disons, et c’est un souhait communément partagé au sein des professions immobilières et du bâtiment, c’est qu’il faut éviter de multiplier les mesures - surtout celles qui pèsent sur le budget des ménages ! Or les propos de M. Montebourg, s’ils n’ont pas été très clairs, peuvent laisser craindre une dérive dans ce sens.

Cécile Duflot a récemment déclaré qu’elle souhaiter réguler le métier d’agent immobilier

Jean-François Buet : Et je lui ai écrit immédiatement pour la féliciter et lui dire que je me tenais à sa disposition pour l’aider dans cette entreprise ! La Fnaim œuvre dans ce sens depuis plusieurs années : nous accordons une place primordiale à la formation, initiale autant que continue, et nous avons mis en place un code d’éthique et de déontologie assorti de sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu’à la radiation. Mais nous demandons également un encadrement plus large, une révision du mode d’attribution de la carte professionnelle et la mise en place d’une réglementation permettant la « professionnalisation de la profession ».

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 18/10/2012 à 15:22 par lsga

    @alex
    Renseignez vous... Voilà un des docs de travail principaux du gouvernement fillon :
    http://goo.gl/VMtFM

    On y apprend que l'objectif majeur du gouvernement précédent était de préserver les grands patrimoines en évitant à tout prix un éclatement de la bulle immobilière.

    Voilà la véritable cause de la chute vertigineuse des transactions qui asphyxie totalement les petites agences.

    Dégager les spéculateurs du marché et crever la bulle est encore le meilleur moyen de relancer les transactions, donc de redonner du travail aux agences, et donc des commissions aux agents.

    Marché haussier ou marché baissier : cela ne change rien pour les agences tant qu'il y a des transactions. Le gouvernement Fillon avait décidé de protéger les grands patrimoines qui ont besoin d'un marché haussier, quitte à étrangler les petites agences.

    Le gouvernement Hollande tape dans le tas.

    Vous croyez ce que raconte la FNAIM et Buet ? Non, le gouvernement Hollande ne veut pas s'en prendre aux petites agences ni à leurs commerciaux. Le gouvernement Hollande veut s'en prendre aux institutions financières qui possèdent des pans entiers du marché et s'assoient confortablement sur une rente de situation.

    Vous n'êtes pas la cible du gouvernement. Vous êtes le bouclier qu'utilise la FNAIM et Buet pour protéger les grands groupes qui les financent.

  • 0 Reco 18/10/2012 à 15:08 par AlexEra

    @Isga : Merci de vous réveiller. Nous ne somme pas chez les Bisounours !
    Et dire que Mr HOLLANDE vas nous aider, j'en rigole encore ! Ma boite qui menace de fermer a cause de la loi de finance et des "arrangements" que Hollande a fait dessus.

    Alors je ne dit pas que le MEDEF ou autre s'occupe de nous, mais de la a dire que Mr Hollande oui, laisser moi rire ... Au bout de 5ans avec lui ont vas avoir : des citoyens "heureux" dans une France sans Patron ni Entreprise ... C'est sa que vous voulez ?

    Pour le reste, étant agent commercial depuis des années et ayant fait un bout de parcours dans l'immobiliers, tous ce que j'ai a dire : NON ce n'est pas un métier FACILE !
    Pourquoi ne parler vous pas des semaines de 60H ! que se font les négociateurs sous contrat d'auto ou micro entreprise ?
    Sa ont en parle pas ! Son salaire de 3000€ oui ! Mais les 60h par semaine, du lundi au samedi, a bosser comme un malade, sa non ont en parle pas. ( Et le FR moyen qui se plaint avec ces 35h ... Pfff FENEANT !! Tu veut gagner plus ? BOSSE PLUS. )

    Non pasque si vous croyer qu'un agent com dans l'immo se fait 3000€ en glandant toute la journée : Et bien vous n'avez rien compris ! Et avant de cracher sur eux, merci de vérifier ce que vous dise les MEDIAS !

    Rhouu Rhouuu PIGEON POWA.

  • 0 Reco 18/10/2012 à 14:40 par lsga

    @Mick74

    Vous tombez dans le piège grossier de Buet.
    Ces gens essayent de faire croire que ce sont les petits comme vous qui sont la cible du gouvernement...

    Et bien pas du tout : ce sont les grands groupes et leurs financiers.

    De la même manière que le MEDEF ne défend pas les intérêts des PME mais ceux des entreprises du CAC 40... la FNAIM ne vous défend pas. Elle s'appuie sur les difficultés des petits comme vous pour en réalité défendre les intérêts des très gros...

    Dans le fond, vous, vous avez tout intérêt à ce que la bulle immobilière explose. Elle avait été méticuleusement entretenue par le gouvernement précédent pour le plus grand bonheur des grands groupes : voilà la cause de la chute des transactions qui affecte tant les petites agences.

    Il est temps de crever l’abcès. C'est ce que va faire le gouvernement Hollande.

  • 0 Reco 18/10/2012 à 14:03 par Mick74

    Suit et fin...

    Et oui c'est la rage, perdu ma "com" et dire que sur cette com de 10000€ ttc bien sur je devais toucher un max.
    Voyons 10000ttc pour l'agence ou le groupe, soit environ 8000 ht moins les trente pour cent pour le siège,
    5600€ Hé oui moins les 24% pour le rsi env 4500 net, oui mais rien vendu depuis deux mois, alors les frais de route, de pub , de site internet, et puis j'en passe et des meilleures.....

    Hé les gars qui vous faites traités de "Con" frère, gardez la tête haute et le punch car ceux qui vous considèrent comme des "Con" frère, n'auront jamais eu le courage comme vous de vous lancer dans cette aventure...Car vous l'êtes ...Courageux!!!!
    Bien sûr qu'i faudra un jour revisiter la loi sur la transaction immobilière en permettant aux pros de facturer leur frais de débours comme cela se fait dans d'autres pays, et cela sera un bon retour des choses..

    Une bonne journée à tous
    Mick

  • 0 Reco 18/10/2012 à 13:56 par Mick74

    Bonjour,

    une petite leçon de vie vécue par un commercial immobilier, ces commerciaux " Pros"
    traités ici de Con ....Frères bien sur pour atténuer ....
    Avant de toucher le premier centime d'une grosse commission rentrée par l'agence, dans la plupart des cas elles sont loin d'être a 20.000€ mais bon cela peut arriver il est vrai dans les grandes villes ou pour des biens de grande valeur, mais imaginez le nombre de Gars qui courent les campagnes, bien souvent attirés par l'idée du gain facile. Il leur faudra déjà plusieurs mois avant de bien connaître leurs secteur afin de pouvoir évaluer de façon correcte le prix de vente pour leurs estimations "Offertes" environ dix offertes pour un mandat rentré, car tout ce qui est offert ne coûte pas cher pour celui qui le reçoit et c'est la facilité pour le vendeur de connaître son prix de marché, s'il y avait une obligation de passer par un expert agréé, il lui faudrait alors débourser une belle poignée d'euros!!!!!

    Une fois son mandat rentré, il va lui falloir prendre tous les renseignements nécessaires et valider les infos inhérente au bien, faire le reportage, monter son dossier, bref du temps jusqu'ici il n'a toujours rien facturé !!!

    Il va perdre un temps fou au tél avec des tas de curieux, faire ses visites ....de nombreuses pour des clous..et la plupart du temps avec son véhicule parce que bien sur le visiteur est venu à pied à l'agence..ben voyons!!

    Je n'ai pas encore fait le calcul, mais là cela doit déjà peser dans son budget.. entre la rentrée et les premières visites...d'autant plus qu'il continue à courir les campagnes!! Le gars... Bon tient là il vient d'avoir une bonne touche on dirait...un tel pour une contre visite , manque de pot le vendeur vient de lui annoncer qu'il va signer un compromis chez le notaire dans deux jours!!!! et en direct en plus... il est désolé parc que c'est un de ses voisins qui a vu sa maison en vente sur une pub de l'agent ( pub payée par le commercial, il est agent co indépendant)

  • 0 Reco 18/10/2012 à 11:07 par lsga

    Quelle mauvaise fois de la part de JF Buet...
    Comme si Montebourg parlait des petits agents immobiliers !

    Vraiment, c'est se moquer du monde monsieur Buet, et faites bien attention, car vous pourriez donner envie l'envie au législateur de vous contredire en améliorant le statut et les conditions de travail de ces agents souvent exploités et payés avec un lance pierre (d'où le Turn Over).

    Bien entendu, Montebourg par de la situation de rente des grands groupes financiers et immobiliers qui ont créé artificiellement une bulle spéculative pour s'enrichir et qui menace toute l'économie française. D'ailleurs, le précédent gouvernement s'était attelé à tout faire pour empêcher cette bulle d'éclater :
    http://goo.gl/VMtFM

    Alors ne jouez pas votre vierge effarouchée. Les grands groupes immobiliers, comme les banques, sont capables par leur cupidité de mettre à genoux l'économie de notre pays (il n'y a qu'à regardé ce qu'il s'est passé en Espagne).

    Taxer et réguler, c'est l'équivalent de la règle et du bonnet d’âne. Vous en avez visiblement bien besoin.

  • 0 Reco 13/10/2012 à 11:52 par marc19

    Comme aux States, 90 % des ventes sont réalisées par des pros mais les coms sont en moyenne de 2 %. Ceci explique cela .

  • 2 Reco 12/10/2012 à 08:51 par doriandoy

    Là où je suis d'accord, ce ne sont pas les agents immo qui ont fait grimpé les prix mais les banques et les aides (à la con) de l'Etat.

    Par contre oui, beaucoup d'agents se faisaient de l'argent facile. Prendre 20000€ (ou plus) pour pousser une porte, faire 3 photos minables (mal cadrées, sur-exposée etc.) de l'appartement et donner des renseignements à coté de la plaque, ça s'apparente plus à un système d'arnaque qu'à un vrai métier.

    Les rares bons agents pâtissent du manque de sérieux de leur "con"frères.

  • 4 Reco 11/10/2012 à 22:30 par Fredb

    Ces messieurs le spro de la propagande immo. n'ont pas l'habitude d'être malmené depuis des années! Patience, vous allez vous y faire...