Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 17 octobre 2007 à 11h18

"Notre marché est à l'abri d'une baisse sévère des prix", Patrick Weiss, directeur général de Terrasses-en-vue.com


Créé en 2004, Terrasses-en-vue.com est un groupe d’agences immobilières spécialisées dans les biens avec espaces privatifs extérieurs, à Paris et dans la première couronne. Patrick Weiss, son directeur général et fondateur, présente son activité à Lavieimmo.com. Agent immobilier depuis plus de 20 ans, il nous donne également sa vision du marché immobilier et de l’évolution des prix.

(LaVieImmo.com) - Lavieimmo.com : Comment vous est venue l’idée de vous spécialiser dans les biens immobiliers avec espaces extérieurs ?

Patrick Weiss : L’idée de Terrasses-en-vue.com m’est venue assez simplement, il y a quatre ans, alors que je cherchais moi-même à déménager dans un appartement avec terrasse. Cela faisait plus de quinze ans que j’exerçais le métier d’agent immobilier à Paris, mais ça n’est qu’à ce moment là que j’ai vraiment pris conscience des difficultés qu’on pouvait rencontrer dans ce type de recherche. Bien sûr, les agences « traditionnelles » ont toutes quelques biens avec terrasse ou jardin à proposer, mais j’ai eu tellement de mal à trouver le logement qui correspondait à mes critères que j’ai décidé de monter une agence spécialisée dans ces biens atypiques. Et je ne vous cache pas que je suis assez fier d’avoir réussi mon pari : nos trois agences proposent à l’heure actuelle plus de 220 logements à la vente et notre portefeuille, le plus gros de Paris pour les biens avec espaces extérieurs, est en constante augmentation.   Lavieimmo.com : A quel prix se vendent les logements dont vous vous occupez, et qui est le client type de Terrasses-en-vue.com ?

Patrick Weiss : Nos clients sont généralement des cadres moyens à supérieurs, des chefs d’entreprise ou encore des professions libérales. Sans être des biens extrêmement luxueux, les logements que nous avons en catalogue sont haut de gamme, avec des prix qui varient entre 500 000 et 1.5 Million d’euros. Récemment nous avons réalisé une transaction de 2 Millions d’euros, mais ce genre d’opération reste rare, et jusqu’à présent nous avions volontairement limité les montants à 2 Millions d’euros en moyenne. Les clients de Terrasses-en-vue.com, qui sont très rarement des primo-accédants, financent généralement leur investissement en revendant un bien d’une valeur comparable à celle de l’appartement ou de la maison qu’ils achètent. Contrairement à ce qu’on aurait tendance à penser, les acheteurs des biens que nous vendons sont à 90% de nationalité française. Les investisseurs étrangers qui s’intéressent au marché parisien, Italiens ou Britanniques pour la plupart, on les trouve plutôt dans le très haut de gamme. Les 300 m² dans le 5ème arrondissements, nous n’en avons pas !   Lavieimmo.com : Avez-vous ressenti les effets du tassement récent des prix de l’immobilier ?

Patrick Weiss : Pour un bien mis en vente dans nos agences, il y a vingt acquéreurs potentiels pour un vendeur, soit quatre fois plus que pour un appartement sans terrasse ou jardin. Les biens rares et uniques gardent généralement leur valeur, aussi j’ai tendance à penser qu’en cas de baisse prononcée des prix, le segment des appartements avec espace extérieur sera moins sévèrement touché que le marché traditionnel. Je ne dis pas que nous ne connaîtrons pas un mouvement d’ajustement, les prix ont beaucoup monté et il faudra bien que ça se calme. Mais quelle que soit l’ampleur de la correction que connaîtra le marché global, notre positionnement de niche nous protègera d’un rattrapage sévère.   Il y a un point sur lequel j’aimerais insister ici, c’est qu’on ne devrait pas parler du mais des marchés immobiliers. Tout d’abord parce qu’il y a des agences très spécialisées, comme Terrasses-en-vue.com, qui évoluent sur des marchés très spécifiques, aux caractéristiques propres, mais aussi et surtout parce qu’on ne peut pas amalgamer des marchés aussi différents que Paris intra-muros, Paris extra-muros et la province. On devrait même dire les provinces, tellement il y a de situations spécifiques. Si on construit beaucoup, si le neuf compense progressivement l’ancien dans certaines régions où les mécanismes de marché jouent de manière assez libre, la situation est très différente dans le centre des grandes agglomérations. Et à Paris plus qu’ailleurs, on construit peu depuis déjà plusieurs années. On entend souvent que la demande de logements en France est supérieure à l’offre. C’est vrai, mais pas partout. Difficile dans ce cas de prédire un krach… pas à l’échelle du pays en tout cas.   Lavieimmo.com : Comptez-vous continuer de vous concentrer sur la région parisienne ?   Patrick Weiss : Au contraire ! Nous comptons consolider nos acquis à Paris en ouvrant deux nouvelles agences, mais nous avons également le projet d’ouvrir une cinquantaine de franchises au cours des prochains mois, et d’être présent en Province dès le 1er janvier 2009. Notre métier, c’est de mettre en relation des vendeurs et acheteurs de logements avec espaces extérieurs. Nous le faisons avec un succès croissant à Paris depuis maintenant quatre ans, il n’y a aucune raison pour que nous ne rencontrions pas le même succès partout où il y a des biens immobiliers avec des terrasses et des jardins !

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...